Préalables à lire par tous ceux qui désirent échanger avec l'auteur +++:

- il faut pour que l'auteur réponde aux questions qui lui sont posées, qu'il y ait, et c'est la moindre des choses au moins un prénom, que la question soit posée au bon endroit, c'est à dire sur l'article du blog correspondant à la question posée ++.

- la réponse de l'auteur sera d'autant plus pertinente que la demande d'information où la où les questions posées par les visiteurs du blog soient le plus possible, concises et formulées clairement et qu'elles contiennent des renseignements cliniques, on ne soigne pas des images mais une symptomatologie clinique ++.

- souvent les questions posées par les visiteurs sont redondantes, alors qu'elles sont le plus souvent clairement développées dans le texte de l'article où dans les commentaires qui font suite aux articles; l'auteur recommande avant de poser une question, de lire attentivement l'article et les différents commentaires qui le suivent ++.

- si un article donne entière satisfaction, n'hésitez pas à recommander son contenu sur google (en bas de l'article) ++. Très peu d'entre vous le font et pourtant c'est un encouragement pour l'auteur a sans cesse améliorer la qualité des articles.

- ce blog mis gratuitement à la disposition de tous et sans recours à la publicité a été conçu essentiellement pour informer, éduquer les lecteurs ++, avec possibilité d'échanger avec l'auteur sur une pathologie ou un problème d’entraînement et ce uniquement par l'intermédiaire du blog et non par l'intermédiaire des résaux sociaux (facebook ou linkedin) ou par téléphone ou boite mail ++.

- enfin ce blog d'information ne saurait être un lieu d'expression d’une quelconque insatisfaction où agressivité envers quiconque où d'échanges d'avis entre lecteurs sur leurs pathologies respectives.

Merci à tous les visiteurs de respecter ces principes et de ne pas se cacher derrière un anonymat, potentiellement source de dérives.

Avis à lire par tous les lecteurs:

"Un médecin du sport vous informe" répond à la demande de nombreux confrères, patients et sportifs. Il est le reflet de connaissances acquises tout le long de ma vie professionnelle, auprès d'enseignants remarquables, connaissances sans cesse actualisées que je me suis efforcé de rendre accessibles au plus grand nombre par le biais d’images trouvées sur le Net, images qui sont devenues par la force des choses, la propriété intellectuelle de tous; si cela dérange, ces images seront retirées.

Certains articles peuvent apparaître un peu plus polémiques que d'autres et indisposer, mais il n'est pas question pour l'auteur de tergiverser ou de se taire, quand il s'agit de problèmes d'éthique, en particulier en matière de dopage et quand la santé des sportifs est en jeu, compte tenu du nombre élevé de blessures liées au surentraînement et à une pratique imbécile d'une certaine musculation, qui n'est plus au service de la vitesse et de la force explosive, les deux qualités physiques reines, qui ne respecte pas les règles de la physiologie musculaire et qui, au lieu d'optimiser la performance, fait ressembler certains sportifs body-buildés à l'extrême, davantage à des bêtes de foire gavées aux anabolisants, qu’à des athlètes de haut niveau.

Ce blog majoritairement consacré à la traumatologie sportive est dédié à mes maîtres les Prs Jacques Rodineau, Gérard Saillant et à tous les enseignants du DU de traumatologie du sport de Paris VI Pitié Salpétrière et en particulier aux docteurs Jean Baptiste Courroy, Mireille Peyre et Sylvie Besch. L'évaluation clinique y tient une grande place: "la clinique, rien que la clinique, mais toute la clinique" et s'il y a une chose à retenir de leur enseignement, c'est que dans l'établissement d'un diagnostic, l'examen clinique, qui vient à la suite d'un bon interrogatoire, reste l'élément incontournable de la démarche médicale et repose sur une triple démarche:

1 - une bonne analyse des symptômes que rapporte le patient qui doivent d'emblée évoquer un certain nombre de diagnostics plausibles.

2 - la recherche de signes cliniques dont la cohérence entre eux et la cohérence avec les données de l'interrogatoire permettent d'approcher de façon encore plus précise le diagnostic lésionnel.

3 - la nécessité de faire concilier les données de l'anamnèse et de l'examen avec les renseignements fournis par les bilans d'imagerie que le patient a déjà en sa possession ou en demander de nouveaux qui seront toujours guidés par les renseignements provenant de l'évaluation clinique (Jacques Rodineau).

Mais il faut en convenir, l'imagerie moderne a pris une place considérable dans la médecine moderne (échographie, scanner, IRM), mais prescrite à tort et à travers, en plus d'être inutile et couteuse en terme de dépenses de santé, elle se substitue trop souvent à la clinique et par excès de sensibilité, elle risque de ne pas être en cohérence avec la symptomatologie.

Hommage aussi au Pr Robert Maigne et à son école de médecine manuelle de l'Hôtel Dieu de Paris ou j'ai fais mes classes et actuellement dirigée par son fils, le Dr Jean Yves Maigne. Je n'oublie pas non plus le GETM (groupe d'étude des thérapeutiques manuelles) fondé par le Dr Eric de Winter et ses enseignants, tous des passionnés; j'y ai peaufiné mes techniques et enseigné la médecine manuelle-ostéopathie pendant 10 années.

Articles les plus consultés et à juste titre: traumatologie du poignet et de la main, les lombalgies, dont la lecture attentive est recommandée à ceux qui ont mal au bas du dos et à tous les autres à titre préventif, les cervicalgies, les dorsalgies, le syndrome du défilé thoraco-brachial, les entorses et autres traumatismes fermés et les fractures du cou et du médio-pied, des métatarsiens et des sésamoïdes du gros orteil.

Dr Louis Pallure, médecin des hôpitaux, spécialiste en Médecine Physique et Réadaptation, médecin de médecine et traumatologie du sport et de médecine manuelle-ostéopathie, Pr de sport et musculation DE, médecin Athlé 66, comité départemental, ligue Occitanie et fédération française d’Athlétisme.

lundi 11 mars 2013

Fractures des métatarsiens, des sésamoïdes du gros orteil, des orteils

Les fractures des métatarsiens sont généralement secondaires à des chocs direct, quant à la fracture de la base du 5ème métatarsien, elle survient sur mécanisme lésionnel en inversion forcée et se présente cliniquement comme une entorse de cheville qu'un bon examen clinique et le respect des règles d'Ottawa ont vite fait de redresser. Les sésamoïdes du gros orteil sont deux os de petite taille, situés sous la tête du premier métatarsien; le sésamoïde interne est le plus contraint et en conséquence le plus exposé en cas de problème traumatique. Les sésamoïdites sont un des diagnostic différentiel des fractures de fatigue des sésamoïdes. Les fractures des orteils sont le plus souvent des accidents domestiques résultant d’un traumatisme pied nu ou en chaussettes, par choc direct contre le pied d'un meuble ou par écrasement secondaire à la chute sur l'avant pied d'un objet lourd.


Généralités
Les pieds ne sont jamais des modèles uniques et on a coutume de distinguer 4 types de pied dont la dénomination s'est faite à partir de l'observation des pieds des statues antiques:


statue égyptienne avec gros orteil le plus long

statue grecque avec 2ème orteil avancé

 statue romaine avec pied carré


1- le pied égyptien
Dans ce type de pied qui concerne un peu plus de 60% de la population, le gros orteil ou hallux est l’orteil le plus avancé. Il présente une pathologie fréquente, l'hallux valgus (oignon), qui se caractérise par un gros orteil dévié vers les autres orteils et provoquant inconfort, douleurs et difficultés à la marche, déformation qui peut se propager aux autres orteils avec formation de cors, le tout favorisé par le port de talons hauts ou de chaussures mal adaptées ou trop serrées.
2- le pied grec
Dans ce type de pied, le deuxième orteil est le plus avancé et c'est lui qui détermine la pointure de la chaussure.  On le rencontre dans 30% environ de la population. Des chaussures mal adaptées peuvent comme dans le pied égyptien, provoquer l’apparition de durillons nécessitant des soins de pédicurie, ou de repli d'un orteil sur lui-même par manque de place  (orteil en griffe ou orteil en marteau).
3 - le pied romain ou pied carré 
Dans ce type de pied, les quatre premiers orteils sont de longueur équivalente, le cinquième  orteil reste le plus petit. Il représente 6% de la population.
4 - le pied ancestral 
Ce type rare de pied présente un hallux très écarté par rapport aux autres orteils.
          
dans le pied ancestral, le gros orteil est écarté par rapport aux autres orteils:

I- Fractures des Métatarsiens



Dans la position sur pointe des pieds: les 5 Métatarsiens: M1, M2 M3,  M4, M5 sont semblables à un clavier hypersollicité, particulièrement exposé dans les sports de combat qui se pratiquent nu- pieds.


  


Dans un Métatarse, on distingue 3 parties:
- la tête articulaire avec la 1ère phalange et dont la fracture a tendance à se déplacer
- la diaphyse dont les fractures sont rarement chirurgicales
- et la base avec son appendice styloïde (celui de M5 est accessible à la palpation); les fractures de la base peuvent être déplacées ou non.
Le 1er rayon est le plus court et le plus dynamique. En effet s'insèrent au niveau du 1er rayon: le Jambier Antérieur sur le 1er Cunéiforme et sur M1; le Jambier Postérieur sur le tubercule du Scaphoïde; le Long Péronier Latéral (LPL) sur la base de M1; le LFPGO (Long Fléchisseur Propre du Gros Orteil) sur P2 (2ème phalange) ainsi que l'EPGO (Extenseur Propre du Gros Orteil). Présence d'un os sésamoïde sur le Gros orteil avec fracture du sésamoïde interne. Sa lésion est très souvent mal traitée ou vue tardivement.
Le 2ème rayon est le plus long, le plus fragile, le moins mobile car encastré entre le 1er et le 3ème Cunéiforme; il constitue l'axe du pied et la clef de voûte de l'arche antérieure; c'est aussi le point d'appui essentiel dans l'impulsion et la réception des sauts. Sa base est donc la plus exposée aux fractures de fatigue.


 


La tête de M2 est  le siège électif de l'ostéo-chondrose du jeune: la maladie de Freiberg qui constitue un diagnostic différentiel.
M2 et M3 sont également le siège électif des névromes de Morton.
En matière de fracture de fatigue M3 et M4 sont plus exposés que M1.
Le 5ème rayon est le rayon d'appui dans le déroulé du pas; sa base donne insertion au CPL (Court Péronier Latéral) éverseur du pied. M5 est le moins sujet aux fractures de fatigue.

    


Mécanisme lésionnel: 
Dans les sports qui se pratiquent pieds nus comme le Judo et les arts martiaux par choc direct surtout et également dans les sports collectifs quand les joueurs se font marcher dessus: ici ce sont des fractures de la diaphyse.
Clinique: craquement, douleurs, oedème, ecchymose plutôt plantaire, trouble de l'appui; testing; palpation.
Radiographies: elles vont mettre en évidence le trait de fracture et son déplacement.
Traitement
- les fractures non déplacées sont de traitement orthopédique par botte plâtrée ou résine, avec repos et décharge totale, mais comme il y a souvent de l’oedème post traumatique++, il est préférable de poser une attelle postérieure en plâtre/résine pendant 1 à 2 semaines avec consultation de contrôle pour réévaluer la situation++. Si cette immobilisation courte de 1 à 2 semaines est suffisante pour que disparaissent les douleurs, le relai peut être pris par un traitement fonctionnel (décrit plus bas). Dans les autres cas, l’immobilisation est poursuivie par botte circulaire en résine pour un total de 4 à 6 semaines. La consolidation complète étant de 6 semaines++. Certains déplacements fracturaires sont tolérés par les orthopédistes, s’il n’y a pas de retentissement majeur sur la marche, notamment en ce qui concerne les fractures des 3ème et 4ème métatarsien. 
L'inconvénient du traitement orthopédique est le handicap qu’il occasionne de par l'immobilisation stricte de la cheville qui n'est pas forcément utile strict sensu sur le plan orthopédique et les risques potentiels de raideur et d’algodystrophie++ sans que soit pour autant garantie la consolidation, si bien que certains chirurgiens orthopédiques optent pour le traitement fonctionnel qui consiste en un strapping à l’élastoplaste (ou pas) sur le pied et un appui autorisé sous couvert de cannes anglaises et sans nécessité de rééducation particulière si l’appui est bon les premiers jours ni de prévention des phlébites qui n’est pas nécessaire si après quelques jours, l’appui est bon.
On utilise assez fréquemment la chaussure de Barouk afin de ménager l’appui direct sur le foyer de fracture. Cette chaussure de Barouk avec appui talonnier, décharge l'avant pied et évite l'enraidissement des Métacarpo/ Phalangiennes qui est très longue à récupérer dans les sports d'impulsion.


chaussure de Barouk



- les fractures déplacées sont éminemment chirurgicales; non opérées elles donnent des cals hypertrophiques, source de douleurs post traumatique par bursite ou névrome de Morton. L'ostéosynthèse par par vis, broche ou plus rarement plaque vissée et relai par botte plâtrée concerne  les atteintes des têtes, cols, et bases métacarpiennes, alors que les atteintes des diaphyses ne sont pas systématiquement opérées. Dans tous les cas où l’appui n’est pas satisfaisant: prévention thrombo-embolique par héparine de bas poids moléculaire le temps de l’impotence fonctionnelle.




On rappelle que le délai de consolidation des fractures du métatarse, avec ou sans plâtre, est de 45 jours ++ non négociables et qu'il vaut mieux dans la mesure du possible se fier entièrement au savoir faire d'un chirurgien orthopédiste confirmé++ spécialiste du pied, dans tous les cas de figure (fractures déplacées ou non déplacées), plutôt qu'à un service d'urgences et en cas de prise en charge, comme on le voit de plus en plus, par un service d'urgence, il est plus prudent de consulter secondairement un orthopédiste confirmé, quitte si la prise en charge est adéquate à ne rien changer du protocole de prise en charge initial. 
Diagnostic différentiels chez les sportifs
1- au niveau du 1er rayon, l' entorse de la MTP du gros orteil (turf toe)
Ce type d' entorse survient en milieu sportif sur un pied de type égyptien, par hyperflexion lors d’un mouvement d’appel de saut, une réception en demi-pointe, un accrochage de l’avant-pied : escalade, montagne, judo, football sur sol synthétique, ski nautique)



Cliniquement la douleur est très vive avec sensation de craquement et de déboitement. Il faut rechercher un tiroir. Les radiographies peuvent montrer un arrachement osseux. Elles éliminent une fracture-arrachement de P1 ou de la tête du métatarsien, ou une lésion des sésamoïdes. Le traitement comporte des AINS locaux, un strapping, un arrêt de 4 semaines et le port de chaussures adaptées et rigides. Le risque est la constitution d’un hallux rigidus.
2- les bursites inter-métatarsiennes
Ces bursites affectent surtout le 2ème espace. Il en existe 2 formes : 
- une forme aiguë d'apparition brutale, hyperalgique, qui répond quasi constamment au geste d'infiltration.
- une forme chronique avec tuméfaction douloureuse pseudo-kystique, Cliniquement cela ressemble à un pseudo-névrome douloureux de la partie antéro-supérieure du 2ème espace, avec présence d' une tuméfaction douloureuse, chaude, parfois pulsatile, à la face dorsale du 2ème espace, écartement pathologique des 2ème et 3ème orteils lors de la mise en charge du pied et déficience fréquente du 1er rayon. A l'examen physique, les signes négatifs sont importants: pas de douleur à la pression osseuse, pas d'instabilité métatarsophalangienne et pas de signe de névrome de Morton (le signe de Mudler est négatif). Imagerie par échographie++: toute image située au-dessus du ligament inter-métatarsien profond est une bursite représentée par une plage hypo-échogène au-dessus du ligament intermétatarsien. A l'IRM : en T2 hypersignal différent de l'hyposignal du névrome.


Traitement : initialement médical par infiltration de dérivés cortisonés retard, toujours par voie dorsale et, un peu plus en avant que lors des techniques infiltratoires du névrome de Morton); +/- compensation orthétique d'un éventuel trouble statique. Les rares indications chirurgicales par bursectomie touchent les formes chroniques avec fibrose, en s'attachant toujours à contrôler le nerf inter-métatarsien sous-jacent.

3 - les synovites de la MTP (du deuxième rayon surtout ou des autre rayons)
Peut affecter les femmes proche de la cinquantaine et sportives, avec gonflement douloureux et gêne de la MTP, à la marche, à la course à pied, au tennis ou à la pratique de aérobic. Le risque est celui d'une subluxation dorsale de P1 qui se met en extension, en raison de lésions capsulo-plantaires de la MTP par surmenage microtraumatique. Le traitement consiste en une capsulotomie avec arthrodèse de l’IPP ou hémi-phalangectomie basale.




4- un accident rarissime: la déchirure de l'abducteur de l'hallux du sportif (Dr Michels)

Ce type de lésion très rare se présente sous deux formes cliniques, une forme à début brutal chez un jeune sportif et une forme insidieuse chez un sportif plus âgé par micro-traumatismes répétés. Anatomiquement l'abducteur de l'hallux s'insère sur le tubercule médial de la tubérosité, il se dirige en avant pour se terminer sur l'os sésamoïde médial et la base de la phalange proximale de l'hallux. Fonctionnellement ce muscle  est abducteur et surtout fléchisseur de l'hallux et participe à la stabilisation du pied.



La forme aiguë survient après une mauvaise réception chez un sauteur ou un coureur) ou après un traumatisme violent. La douleur du talon est suraiguë (sensation de déchirure avec impression de pénétration profonde d'un objet au niveau du talon), empêchant tout appui talonnier, ainsi que toute mise en charge sur l'avant-pied et à la dorsiflexion. La marche est impossible. A l'examen physique, présence d'un œdème local avec souvent ecchymose de tout le talon. La pression de la tubérosité interne du calcanéum déclanche une douleur vive.  L'imagerie par échographie ou IRM confirme la rupture. Le traitement est chirurgical chez le jeune sportif de bon niveau et permet la reprise du sport. 
La forme insidieuse du sportif d'âge moyen se présente sous la forme de douleurs talonnières qui évoluent défavorablement après plusieurs mois, lors de l'activité sportive, nécessitant un traitement par AINS. A l'examen physique, la marche sur talon est difficile et la pression de la tubérosité interne du calcanéum est excellemment douloureuse. Possibilité même d'ecchymose ou d'œdème. L'IRM confirme une rupture de l'aponévrose superficielle avec épaississement de la partie s'attachant au niveau du calcanéum. Le traitement : arrêt sportif, la déchirure étant moins importante, une botte plâtrée ou un dynacast permet la réparation des lésions. La prescription d'AINS, de glace, le port d'une coque talonnière en mousse par la suite sont nécessaires. La reprise du sport ne se fera jamais avant plusieurs mois (de 3 à 6 mois suivant l'importance de la déchirure et la qualité de la prise en charge).
II- Fracture de la base du 5ème Métatarsien
Sur le tubercule de l'apophyse styloïde de la base du 5ème Métatarsien s'insère le CPL (Court Péronier Latéral) qui a un rôle important dans la stabilité dynamique de la cheville en complément du LLE (ligament latéral externe) qui la stabilise passivement.
                    


Le CPL est éverseur du pied (dorsi- flexion+ abduction+ pronation).
Lors d'un ML (mécanisme lésionnel) en inversion forcée il y a traction réflexe du CPL (Court Péronier Latéral) sur son insertion apophysaire qui  s'arrache avec  parfois lésion associée du LLE (ligament latéral externe).
Signes: douleur brutale, violente de la région externe de la cheville accompagnée de craquement; impotence fonctionnelle variable, quelques pas sont possibles mais impossibilité de poursuivre l'activité sportive.
Examen: cela ressemble à une entorse externe de la cheville sans lésion du LLE en varus forcé (pas de sillon sous malléolaire, pas d'ascension malléolaire, pas de ballottement, pas de tiroir antérieur, rien à la palpation des 3 faisceaux; amplitudes de la T/A (tibio/astragalienne) et de la S/A (sous/ astragalienne) non limitées).
Signes sur le bord externe avec ecchymose; douleur exquise sur la base du 5ème Métatarse qui se majore en inversion forcée;  l'éversion contrariée ++ est très sensible.
Radiographies de 3/4 en déroulé visualise la fracture peu ou pas déplacée, perpendiculaire à l'axe.
Possibilités de lésions associées:
- entorse grave LLE, S/A, M/T (médio / tarsienne) ou de l'interligne de Lisfranc.
- fracture de la malléole externe.
- fracture ostéo-chondrale du dôme astragalien supéro- interne par impaction.
Traitement
- parfois orthèse Aircast seule.
- botte plâtrée de 3 à 6 semaines avec appui autorisé dès que la douleur est bien contrôlée.
- chirurgie si le fragment osseux est déplacé ou si sportif de haut niveau.
III- Fractures des sésamoïdes du gros orteil
Anatomie



Les sésamoïdes du gros orteil, sont deux os de petite taille situés sous la tête du premier métatarsien, le sésamoïde externe rarement touché et le sésamoïde interne, le plus gros (12 sur 10 mm) et le plus exposé, directement situé sous la tête du premier métatarsien. Ils sont constants, et de la taille d'un petit haricot, et recouverts de cartilage sur leur face supérieure. Ils donnent attache à de nombreux ligaments et stabilisent le tendon fléchisseur de l'orteil. Leur rôle est de transmettre le poids du corps lors de l'impact du pied au sol. Le sésamoïde interne subit plus de poids que l'externe. Lors d'une course rapide (sprint), le sésamoïde interne supporte l'équivalent de 4 fois le poids du corps. Un pied creux constitue un élément favorisant de fracture. Leur atrophie ou leur absence est exceptionnelle.


Leur fragmentation est en revanche assez fréquente (10 à 30 % de la population).

Elle atteint plus souvent le sésamoïde interne. Le sésamoïde fragmenté est appelé bipartita s'il est en deux fragments, multipartita s'ils sont plus nombreux. La fragmentation est non douloureuse dans les conditions normales. Cette fragmentation atteint souvent les deux pieds (= bilatérale) : 90% des cas.
Examen
Le tableau initial est le plus souvent insidieux,  la palpation des sésamoïdes réveillant de discrètes douleurs; mais parfois le début est brutal et le testing en charge est impossible et la simple mobilisation du gros orteil réveille de vives douleurs; possibilité de rougeur, chaleur et œdème associés.  
Diagnostic
Le diagnostic de certitude est fait sur les radiographies (bien dégager le sésamoïde suspect  par des incidences multiples et faire des clichés comparatifs des 2 avants pieds) qui visualisent l'écartement des 2 fragments dont les bords sont irréguliers (fracture en traction).



fracture du sésamoïde latéral


Diagnostic différentiel avec un sésamoïde bipartita dont les bords sont réguliers et dont la somme des 2 fragments donne un sésamoïde de taille bien supérieure à un sésamoïde normal, ce qui n’est pas vrai si l'on additionne les deux fragments d’un os fracturé.

Sésamoïde bipartita
Traitement
Orthopédique avec botte sans appui de 6 semaines; semelle de décharge.
Rééducation: semelles de correction d'un pied creux. Attention, les douleurs peuvent mettre jusqu'à 6 mois pour disparaître +++.
Chirurgical : quand le reste a échoué, par excision du sésamoïde fracturé ou des 2 sésamoïdes avec immobilisation par 2 broches de l'articulation métatarso-phalangienne du gros orteil.


Autres diagnostics différentiels: 
1- les sésamoïdites
Une sésamoïdite correspond à une inflammation d' un ou des deux sésamoïdes d’un pied.
Ces sésamoïdites sont primitives (1 fois sur 5) où secondaires (4 fois sur 5). Ce sont des lésions fréquentes car ces petits os subissent des contraintes importantes qui entraînent une inflammation du tendon du court fléchisseur ou par bursites micro-traumatiques. Elles se rencontrent surtout au tennis et au football. Une évolution vers l’hallux rigidus est possible.
Les sésamoïdites primitives:

Dans 90% des cas, ces formes primitives affectent des femmes jeunes qui présentent le plus souvent un avant-pied égyptien et chez lesquelles survient une ostéonécrose, plutôt sur le sésamoïde externe, sans causes favorisantes: absence de trouble de la statique du pied, de traumatisme, d’inflammation (d'où la qualification de sésamoïdite primitive).
Cliniquement ces sésamoïdites primitives se présentent sous la forme d'un tableau douloureux qui se majore à la mobilisation en flexion dorsale du gros orteil et à la palpation élective du sésamoïde.
La radiographie confirme le diagnostic en visualisant une image de nécrose.
- les sésamoïdites secondaires à une pathologie statique ou dystrophie du pied qui se répercute sur la tête du 1er Métatarse:
Hallux valgus: le 1er métatarsien est dévié en varus alors que les sésamoïdes solidement ancrés, entraînent un porte-à-faux au moment de l’appui.
Hallux rigidus: l’arthrose de la 1ère articulation métatarso-phalangienne englobe les sésamoïdes qui sont hypertrophiques.
Pied creux antéro-interne: la verticalisation du 1er métatarsien entraîne une surcharge  à l'appui, avec augmentation des contraintes locales.
Séquelles de maladie de Renander = ostéochondrose articulaire de croissance avec dystrophie du sésamoïde et parfois bursite.
Pratique de certains sports avec micro-traumatismes répétés et/ou présence de crampons (athlétisme, jogging, foot, rugby).
Polyarthrite rhumatoïde.
Certains gestes professionnels (conducteurs de véhicules, d’engins divers) = pathologie professionnelle.
Traitement
Repos +++. Semelles orthopédiques de décharge de la 1ère tête métatarsienne et des sésamoïdes. Chirurgie en dernier recours et à une ablation totale qui donne des résultats catastrophiques du fait du rôle physiologique de ces petits os, il vaut mieux privilégier  une ablation partielle ou un désépaississement.

2 - la bursite du sésamoïde
Son tableau clinique est semblable à celui d'une sésamoïdite et le diagnostic se fait par l'imagerie. Elle répond bien à l'infiltration de dérivés cortisonés
IV- Fractures des orteils

Les fractures des orteils sont le plus souvent liées à des accidents domestiques et résultent d’un traumatisme pied nu ou en chaussettes, par choc direct contre le pied d'un meuble ou par écrasement secondaire à la chute sur l'avant pied d'un objet lourd.

Hallux: 1: premier métatarse, 2: 1ère phalage (proximale), 3: 2ème phalange (distale)

Motif de consultation
Ce sont les douleurs souvent extrêmement vives surtout quand la contusion s'accompagne d'un hématome sous unguéal, les difficultés à marcher et les problèmes de chaussage qui amènent le patient à consulter. 




Mécanisme lésionnel
1 - le choc direct dans l’axe de l’orteil, contre le pied d’un meuble intéresse le premier (hallux) ou le cinquième orteil, et entraîne une fracture de la première phalange.
2 - l’écrasement secondaire à la chute d’un objet lourd peut entraîner des fractures multiples des phalanges distales. Il s’accompagne très souvent d’un hématome sous-unguéal très douloureux. 
Anatomo-pathologie
1 - Les fractures des phalanges distales ne présentent aucun risque particulier. 
2 - Les fractures de la première phalange, secondaires à un traumatisme direct, sont souvent des fractures spiroïdes et donc avec un potentiel d'instabilité par rotation et difficulté secondaire pour le chaussage si on laisse le cal se consolider en position vicieuse.
3 - Les fracture multiples distales avec hématome sous unguéal sont à considérer comme des fractures ouvertes nécessitant une évacuation de l'hématome et une antibiothérapie de principe pendant 10 jours  (pyostacine+++).
4 -  Les fractures associées avec celles d'un métatarsien ou des autres os du pied.




Le diagnostic clinique
Douleurs, difficulté ou impossibilité d'appui sur l'avant pied, hématome sous unguéal font partie des signes immédiats. L'examen du pied peut mettre en évidence d'éventuelles déformations constitutionnelles ou acquises et doit s'assurer que les ongles sont tous orientés dans le même sens (si ce n'est pas le cas, cela traduit la rotation du fragment osseux d'une fracture spiroïde).





La radiographie 
Elle doit être systématique; on peut aussi avoir recours au scanner en cas de suspicion de fractures associées. Elle met en évidence le trait de fracture et le déplacement éventuel.


Fracture spiroïde de la première phalange de l'Hallux


Fracture de la phalange distale du 3ème orteil
Traitement 
Tout hématome sous-unguéal doit être évacué en premier et ensuite il faut  glacer le pied.
La suite dépend de la nature de la fracture:
- soit simple immobilisation par syndactylie avec l’orteil sain voisin, en protégeant par une compresse sèche la commissure interdigitale pour éviter toute macération.
- soit avis orthopédique et ostéosynthèse dans les contusions par écrasement et les fractures spiroïdales avec potentiel de cal vicieux secondaire. 
Les premières semaines post traumatique:
La première semaine il est préférable de béquiller à la marche et de positionner le pied en déclive au repos et la nuit. 
La deuxième semaine, marche en terrain plat avec chaussures larges. 
La troisième semaine, marche normale avec chaussures larges, et quelques séances de kinésithérapie.
Ce qu'il faut retenir des traumatismes du pied +++: 
Le pied est un ensemble d'articulations dépendantes les unes des autres que l'on peut qualifier de système ostéo-articulaire mécaniquement asservi où SAMA podo-sural (qui englobe aussi l'articulation tibio-fibulaire supérieure). La plupart des lésions post traumatiques de ce SAMA nécessitent pour bien cicatriser, une immobilisation qui peut aller de quelques jours à plusieurs semaines où mois suivant l'importance et la localisation du traumatisme. Dès lors il faut savoir que cette immobilisation, pourtant nécessaire, va impacter automatiquement l'ensemble des articulations de ce SAMA podo-sural qui vont s'enraidir à des degrés divers, et cet enraidissement va s'accompagner volontiers de douleurs séquellaires que l'on traitera au mieux par des techniques ostéopathiques de désimpaction, sous peine de voir ces douleurs post traumatiques persister indéfiniment.

238 commentaires:

  1. Bonjour docteur
    Depuis 10 jours, suite à une marche prolongée, j'ai appris que j'avais une fracture du sésamoïde interne du pied gauche. J'ai extrêmement mal et ne peux pas poser le pied par terre.
    Mon orthopédiste est peu optimiste. Il est opposé à l'opération et dit que la consolidation de l'os est très très longue et incertaine.
    Je ne me vois pas dans cet état pendant des mois voire des années. je souffre trop, malgré la prise d'anti inflammatoires et d'un gel antalgique.
    D'autre part, mon mariage est prévu dans 2 mois et demi. Je songe à tout annuler, à ma grande déception, car je suis mal en point, et je ne dors pas ou très mal à cause de la douleur.
    Quels conseils pourriez vous me donner pour guérir rapidement? Etes vous favorable à l'opération?
    En vous remerciant.
    Anaïs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anaïs, si vous avez bien lu l'article, le traitement est habituellement orthopédique avec botte et sans appui de 6 semaines et les douleurs peuvent persister jusqu'à 6 mois; le traitement chirurgical est seulement indiqué en cas d'échec du traitement précédent. Votre chirurgien orthopédique ne vous a pas menti. Vous pouvez toujours demander un 2ème avis auprès d'un chir spécialiste du pied. Bon mariage quand même. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse rapide.
      Après 6 semaines d'immobilisation, les douleurs seront elles toujours les mêmes que celles que je ressens actuellement ?
      Pensez vous que d'ici 2 mois et demi je pourrai marcher à peu près normalement le jour de notre mariage et surtout ne plus avoir de vives douleurs.? Nous devons rapidement décidé si nous reportons ce mariage ou pas et je suis dans le flou total.
      D'après votre expérience, comment cela se passe t'il en moyenne? Combien de temps de douleurs? Quel pourcentage d'échec de la solution orthopédique?
      Merci encore, je suis vraiment très inquiète :(

      Supprimer
    3. Difficile de vous aider, l'évolution de ce type de fracture est éminemment variable, mais de là à repousser une date de mariage, je ne pense pas que ce soit nécessaire. Dr LP

      Supprimer
    4. Bjr je me suis fais une fracture de la base m5 ya 2 ans de sa je me suis fais operer 3 fois en 1 ans javais une petite vis apres on me la enlever pour en remettre une plus gros pour cause de douleur et la 3 eme operation on me la enlever mais cela fais 4mois que j'ai tout enlever mais la douleur persiste et commence meme a venir sur l'autre pied je voudrai savoir que faire? svp c vrmnt genant... cela fais 2ans que sa dure...

      Supprimer
  2. Bonjour excusez moi de vous déranger â nouveau. Suite au passage dun IRM du pied on m'a donné un nouveau diagnostic qui me surprend. J'aurais un sesamoide bipartita de naissance mais un important epanchement au niveau de ce sesamoide. S'il n'y a pas de fracture comment expliquer ma douleur et la présence de beaucoup de liquide? Comment évacuer ce liquide? Combien de temps cela peut il prendre? Il me semble que le docteur â mentionné le mot œdème. Merci encore. Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. Difficile encore de vous aider, le diagnostic n'est pas certain, une bipartita ç'est différent d'une fracture et en principe non symptomatique. Revoyez votre chirurgien, mais l' IRM n'est pas la meilleure imagerie pour un problème osseux. Dr LP

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Docteur, Jeudi, suite à un traumatisme de ma cheville gauche, le radiologue a diagnostiqué deux traits de fracture, un antérieur, l'autre postérieur avec petit diastasis à la base du 5ème métartasien.
    Pouvez-vous m'en dire un peu plus à propos de "diastasis" ?.
    Je précise qu'à ce jour, mon pied est immobilisé pour le moment dans une botte pour 10 jours.
    Merci

    RépondreSupprimer
  5. Diastasis signifie écart entre les 2 fragments fracturés et comme le trait de fracture est le plus souvent oblique, cela signifie que la consolidation sera aléatoire et qu'il est préférable de les opérer. Voyez avec votre chirurgien ce qu'il convient de faire. Dr LP

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, cela fait depuis fin mars que j'ai mal à un pied, avec des hauts et des bas. Radio : rien. IRM fin avril : fracture fatigue. Qqs semaines plus tard, tout OK mais un jour j'ai couru et la pression sous le pied a fait revenir la douleur. Et depuis 4 mois, quand je ne fais rien (pas d'appui), pas de douleur. Mais dès que je marche de nouveau, la douleur revient. J'ai utilisé une chaussure de décharge. Mais chaque fois que je remets du poids, rechute. Donc je fais de moins en moins, de crainte d'avoir de nouveau mal ... J'ai vu plein de médecins, podologue, osthéo, kiné, personne ne comprend. Le dernier médecin dit que c'est dans la tête ! une idée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, vous ne me donnez pas beaucoup d'informations: localisation de la fracture, déplacée ou pas, durée du sans appui, vérification par l'imagerie de la consolidation, nouvelle imagerie pour tâcher de retrouver une cause à ces douleurs. Dr LP

      Supprimer
    2. 2ième et 3ième métatarse, avec oedème. Sans déplacement. Rien de visible aux radios (ni fractures, ni cal), durée sans appui : tjrs un peu ... et j'ai RV pour un deuxième IRM en fin de semaine !

      Supprimer
    3. Le scanner est largement supérieur à l'IRM pour tout ce qui est osseux. Tant que l'appui est douloureux, il faut béquiller + chaussure de Barouk + piscine tous les jours et enfin attendre le résultat de l'imagerie pour se faire une idée de la cause. Dr LP

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Je viens de passer une radio de mon coude et le résultat est "Os sésamoide du tendon du triceps brachial droit sans tuméfaction des parties molles".
    Cela devient de plus en plus douloureux dans mes tâches quotidiennes, et j'aurais souhaité savoir quel serait le meilleur traitement, opération ou autre ?
    Merci beaucoup pour votre aide et votre retour

    RépondreSupprimer
  8. Merci de poser votre question sur un des articles consacré au coude. Dr LP

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour docteur.
    En fevrier 2015, une vive douleur est apparue spontannement dans mon pied droit. Durant un mois, j ai eut tres mal. Une douleur tres vive des 5 min de marche. Puis le verdict est tombe apres une radio. Jambe droite plus longue de 1,38cm et semasoide externe bipartita ( d origine physiologique pour le radiologue ) mais pied gauche normal.
    J ai donc consulter un podologue. Qui a directement pensé a une fracture, mon pied s etant affaissé pour compenser ma jambe gauche plus courte. ( accentué par ma pratique sportive reguliere depuis septembre 2014 ). J ai donc eut des semelles avec correction de cet ecart de longueur de ma jambe + decharge au niveau du sesamoide du pied droit.
    Environ 1 mois apres je me pensais gueris, car la douleur avait presque disparue et je pouvais denouveau marcher 10 min sans souffrance.
    Aujourd hui, environ 6 mois apres. Je peux marcher sans problème et je ne ressens pas de douleur quand j ai l esprit occupe. Mais j ai en permanence, une sorte de gène, la sensation qu il manque quelque chose au niveau de ce sesamoide. C est assez étrange mais ca me derange chaque soir pour dormir.
    Suis je impatient ? La "douleur" peut elle durer aussi longtemps ?
    Refaire une radio pour voir l etat de l os vous semble t il etre une bonne idee ? Les 2 parties peuvent elles se recoller ? En combien de temps ?
    Merci d avance

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Papymoujo; rien de bien grave, un décalage de 1,38 cm n'est pas un problème, vous pouvez éventuellement le compenser par une semelle orthopédique ou une talonnette de 1 cm, mais sachez que des compensations naturelles se font par adaptation du bassin et de la colonne vertébrale. En ce qui concerne le sésamoïde bipartita, ça ne pose en principe aucun problème; si vous ressentez toujours une gène, vous pouvez toujours passer un scanner, qui visualise parfaitement les lésions osseuses de toutes sortes et en particulier les fractures de fatigue; un diagnostic aussi est à envisager, c'est l'aponévrosite plantaire, pour cela consultez un bon médecin du sport avec l'accord de votre médecin traitant. Dr LP

    RépondreSupprimer
  11. Merci de votre reponse.
    Concernant le decalage de 1,38 cm, j avais une bascule du bassin mais cela est corrige par des semelles depuis quelques mois.

    Concernant le sesamoide bipartita, je pense que c est une erreur de diagnostic et que c est en realite une fracture de l os. Il y a 3 raisons :
    - la douleur, je n ai jamais eut de fracture de ma vie, et c est la plus forte douleur que je n ai jamais ressenti.
    - la radio etait generale des 2 pieds, le sesamoide etait donc peu visible.
    - comme vous le dites, un sesamoide bipartita est souvent symetrique aux 2 pieds, or le pied gauche a un sesamoide tout a fait normal.
    Actuellement c est tout a fait vivable, je peux faire du sport sans douleur, compare au moment de l apparition de la douleur.
    Je n ai que 22 ans et j ai peur que cette fracture reste en etat "vegetatif" si je ne fais rien et que cela me pose des gros soucis de marche des annees plus tard.
    Un scanner vous parait etre la reelle solution comparé a une radio ?
    Merci

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    Suite à une opération d'un hallux valgus pied gauche, j'ai fait une complication, gros œdème interne qui a du mal à se résorber. 2 mois après est apparue une douleur à la marche, sensation de marcher en permanence sur un caillou et douleur vive dans toute la jambe. Une radio a fait suspecter une fracture du sésamoïde et un irm fait ce jour montre un sésamoïde externe fragmenté en plusieurs morceaux. Je n'ai pas eu le compte rendu, le secrétariat étant fermé mais le médecin m'a expliqué. J'ai également une inflammation et je dois revoir le chirurgien qui ma opéré. Quel sera à votre avis le traitement ? Je porte depuis hier une semelle de décharge mais la douleur persiste...
    Mon gros orteil ne pose pas à plat depuis l'opération, est-ce du à un tendon ?
    Merci de votreaide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carole, vous avez un sésamoïde multipartita, sans rapport avec l'intervention sur votre Hallux valgus. En attendant que votre pied se désenflamme, soulager l'appui avec une chaussure de Barouk et des béquilles, glacer votre pied et prenez patience, tout ça devrait finir par s'arranger. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci de me répondre aussi vite. Aucun rapport avec l'hallux valgus ? Pourtant c'est du au fait que je ne peux plus poser mon gros orteil à plat, cela expose les sésamoïdes et je marche dessus. Pour la chaussure Barouk, je dois la porter tout le temps ou je peux compenser avec les semelles ? Je ne peux pas conduire avec une barouk ce qui nécessite un arrêt de travail. Pour le glaçage je vais le faire. A votre avis, combien de temps pour que ça s'arrange ? Merci Dr

      Supprimer
    3. Carole, ne me faîtes pas répéter les choses, moins vous aurez d'appui et plus vite vous récupérerez de l'indolence. Dr LP

      Supprimer
    4. Désolée, j'espérais une autre solution... Et puis le chirurgien m'a orientée vers une podologue... je ne sais plus quoi faire !

      Supprimer
    5. Bonjour, j'ai eu le compte rendu de mon irm. La conclusion est : fragmentation et oedème osseux du sésamoïde médial de l'hallux d'allure micro-traumatique.
      Dans le résultat, il est noté : Aspect fragmenté du sésamoïde médial non typique d'un sésamoïde bipartite. Synovite réactionnelle et bursite inter-capro-métatarsienne du 3ème espace + hypersignal dégératif du versant médial des plaques plantaires des 2,3 et 4ème rayon sans signe de rupture.
      Je n'arrive pas à tout interpréter mais cela explique mes douleurs persistantes.

      Supprimer
    6. Stupide le compte rendu de votre IRM concernant le sésamoide, pour quoi une lésion micro-traumatique?

      Supprimer
  13. je ne sais pas, ça sous-entend quoi ? Il est noté Aspect fragmenté du sésamoïde médial non typique d'un sésamoïde bipartite et dont l'aspect d'œdème osseux associé témoigne de l'origine micro-traumatique probable.

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour docteur

    Mon fils est né avec une polydactylie pre axiale. Plus précisément il a un orteil de plus avant le gros orteil gauche et qui à complètement désaxé celui ci. de sorte qu'il ne peut se chausser en l'état,. Nous avons vu deux chirurgiens orthopédistes qui proposent deux interventions différentes. Le 1er suggère une intervention légère consistant a supprimer le vrai gros orteil désaxé et à conserver celui surnuméraire. le second propose quant à lui de retirer l'orteil en plus et de remettre dans l'axe le gros orteil, intervention plus lourde techniquement avec le risque de devoir ré opérer par la suite ( car il est possible qu'il y ait une récidive en raison d'un os trop court pour le gros orteil).

    Mes explications ne sont peut être pas très claires mais l'objet de ma demande est le suivant. cela peut-il être invalidant pour mon fils de 'navoir pas un vrai gros orteil? Cela peut-il handicaper pour la pratique sportive? (force d'appui etc ). Je voudrais le point de vue d'un medecin du sport.

    en vous remerciant par avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Wapata; l'intervention chirurgicale s'impose afin que votre fils puisse normalement se chausser. Quant au type d'intervention, il est strictement du ressort du chirurgien qui opte généralement pour celle qui lui paraît optimale. Les 2 techniques qui sont proposées ont leurs avantages et leurs inconvénients et rien ne s'oppose à ce que vous preniez un troisième avis auprès d'une grosse pointure hospitalière de la chirurgie pédiatrique dans un CHU. Dr LP

      Supprimer
  16. Bonjour,
    Depuis mai 2014, j'ai une douleur au niveau du sésamoïde du gros orteil gauche, surtout en marchant mais aussi au repos.
    On m'a prescrit une radio et des anti-inflammatoires, rien n'a été révélé et aucune amélioration.
    En décembre, je vais voir un podologue qui me fait une semelle orthopédique avec une décharge au niveau de la douleur.
    En mai 2015, on me prescrit une échographie du pied et seul un épanchement est diagnostiqué.
    Je fais diverses analyses de sang, rien à signaler.
    Je fais ensuite en juillet une IRM où on me diagnostique une lésion fissuraire du sésamoïde interne de l'hallux gauche.
    Du coup, nouveau passage au podologue qui me fait une nouvelle semelle mais avec une décharge plus importante. Ceci pour les 2 pieds car la même douleur est apparue au pied droit depuis juin...
    Mon podologue m'a conseillé de prendre des béquilles pour décharger encore plus.
    Mais je ne sais pas combien de temps je dois les garder.
    Pour le moment (2 semaines depuis mes nouvelles semelles et béquilles), je ne vois aucune amélioration.
    Est-ce normal ? Que me conseilleriez vous ?
    Merci d'avance

    Emeline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Emeline, tout ça n'est pas bien clair, rapprochez vous d'un bon orthopédiste spécialiste du pied avec l'accord de votre médecin traitant. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Je vous remercie pour votre réponse.
      Auriez vous un orthopédiste spécialiste du pied à me recommander sur Paris (j'habite pas très loin de la Pitié Salpétrière) ?
      Voici mon email si vous ne voulez pas le mettre en ligne : emeline07@hotmail.com
      Merci d'avance
      Bonne journée
      Emeline

      Supprimer
    3. Lorsque vous prendrez rendez vous, précisez bien que vous avez une lésion osseuse au niveau du pied et on vous aiguillera au mieux. Dr LP

      Supprimer
    4. C'est noté, je vous remercie.
      Bonne journée

      Emeline

      Supprimer
  17. Bonjour,
    Après m'être rattrapée d'une chute, sur la plante du pied gauche, en talons, un soir du 29 juillet, une vive douleur m'est apparue. Mais je venais d'arriver à la soirée, j'ai donc ravalé ma douleur et ai dansé toute la soirée... en talons.... La douleur persistant, j'ai décidé de voir un médecin quelques jours plus tard. Puis après une radio, on m'annonce une fracture du sésamoïde interne, pied gauche. Puis une immobilisation de 4 semaines minimum. Donc j'ai pris mon mal en patience, j'ai vu 3 généralistes différents, juste des béquilles, et depuis 3 semaines une chaussure de décharge. Et je suis toujours en arrêt, j'en suis à 8 semaines. L'avant-dernière radio (il y a 3 semaines) montrait un début de densification de l'os, puis celle d'aujourd'hui aucune évolution. Je ne sais plus quoi faire... Pouvez vous me conseiller un médecin spécialisé sur la question, sur la région parisienne? Un régime alimentaire à adopter pour favoriser la consolidation? Un plâtre? Je ne vais bientôt plus pouvoir me permettre de rester en arrêt maladie... :( HELP!!!
    Merci de vos réponses.

    Charlotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Charlotte, tout ça n'est pas bien clair, rapprochez vous du service de chirurgie orthopédique de la Pitié Salpétrière avec l'accord de votre médecin traitant. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse, mon médecin traitant m'a préconisé de voir un ortho, le rdv est pris, mais pas sur Paris. On verra ce que ça donne.
      Charlotte

      Supprimer
  18. Bonjour,
    Suite à mon opération de l'hallux valgus au pied gauche et aux sésamoïdes fragmentés dans les suites de cette opération, mon chirurgien a reconnu avoir mal placé une vis dans l'articulation de mon 1er métatarsien et ainsi donc bloquer la flexion. J'étais donc en hyperflexion et j'ai marché pendant 4 mois directement sur mes sésamoïdes ce qui les a fragmentés. Je viens de me faire enlever les vis et libérer l'adhérence du tendon, j'ai des séances kiné pour renforcer l'arc du pied et je porte des semelles de décharge. Les douleurs sont toujours présentes. Le chirurgien m'a déconseillé la Barouk, pour lui tout va bien... Je sais que ce sera long...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si pour le chirurgien tout va bien, je n'ai plus rien à ajouter. Dr LP

      Supprimer
  19. Bonjour
    Suite à une chute le 06/10/2015 je me suis fait une grosse entorse ainsi q'une fracture légeremEnt déplacée de la base du M5. Comme j'étais en formation à Paris (j'habite en province) j'ai marché comme ça (en ayant mal et posant peu le pied) pendant 2 jours. le chirurgien que j'ai vu le 08/10 m'a dit qu'il ne pouvait pas opérer car ma cheville était vraiment trop enflée (je l'avais mesurée, elle mesurait 4 cm de plus que l'autre) ni mettre un platre pour la même raison. J'ai donc une botte orthopédique sur laquelle je dois m'appuyer le moins possible et pour éviter une phlébite des piqûres tous les jours ainsi qu'une bande de contention. je retourne le voir le 12 novembre pensez vous que ce sera suffisant et que je pourrais reprendre le travail assez rapidement. une de mes collègues m'a dit que sa belle soeur avait été opérée 5 semaines aprés sa fracture. je dois aussi vous informer que cette cheville sur laquelle je me suis fait l'entorse a déjà subi une plasti-ligamentaire lorsque j'étais adolescente et depuis ma cheville a toujours été plus fragile que l'autre. qu'en pensez vous ? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attendez de revoir votre chirurgien le 12 Novembre, mais vous avez grandement eu tort de ne pas consulter en post traumatique immédiat, la consolidation de vos lésions risque d'être davantage problématique. Dr LP

      Supprimer
  20. Merci de votre très grande aide !!!! Je plaisante bien sûr ! Ce site est d'ailleurs une plaisanterie.
    Aux autres, allez voir des personnes compétentes, ce n'est pas ici que vus aurez vos réponses.
    A bon entendeur !

    RépondreSupprimer
  21. Carole Martel, votre dernier message me fait penser au grand Gustave Flaubert qui écrivait "que penser de la bêtise, dénoncée par des imbéciles". Dr LP

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour docteur Pallure,

    Je me suis fracturé le 5e métatarsien (fracture de Jones), le 6 novembre 2015. Je me suis rendue à l'urgence le 9 novembre et l'on m'a posé une attelle rigide sous le pied et derrière la jambe en faisant tenir le tout avec des bandages élastiques. On m'a donné des béquilles en m'avisant de ne mettre aucun poids sur ce pied (le gauche). Puis on m'a fixé un rendez-vous avec un orthopédiste pour le 18 novembre. Mon pied s'est mis à enfler avec cette attelle et je l'ai enlevée, appliqué de la glace fréquemment et ai évité de poser le pied par terre. Lors de ma visite avec l'orhopédiste il m'a offert deux choix: un plâtre ou rien du tout. J'ai choisi le rien du tout. Je lui ai demandé si je pouvais marcher et il m'a dit que oui. Je n'ai pas beaucoup de douleur, un peu d'enflure, mais j'ai peur. Selon vous, puis-je aggraver la fracture si je mets du poids dessus? Je fais attention, j'y vais tranquillement... 1 mois est-ce suffisant pour la consolidation?

    Merci de bien vouloir me répondre et bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Bonsoir Nicole, le traitement de la fracture de la base du 5ème Métatarse est fonction du déplacement:
      - soit orthèse Aircast seule.
      - soit botte plâtrée de 3 à 6 semaines avec appui autorisé dès que la douleur est bien contrôlée.
      - soit chirurgie si le fragment osseux est déplacé ou si sportif de haut niveau.
      Peut être que vous pourriez prendre avec l'aide de votre médecin traitant, un deuxième avis orthopédique. Dr LP

      Supprimer
  24. Bonjour,

    Je souhaitais avoir un avis complémentaire.
    J'ai une fracture de la base du 5e métatarse non déplacée, suite à un mécanisme d'inversion de la cheville (choc lors d'un match de football), fracture par avulsion. Les urgences m'ont prescrit 15 jours de chaussures de Barouk, puis à la consultation 15 jours après, le spécialiste m'a conseillé un platre pour 4 semaines.
    A la radio de contrôle au bout de ces 6 semaines, fracture toujours visible à la radio (quasi aucune évolution), mais examen clinique bon d'après l'interne ortho (le spécialiste n'a pu me voir). Pas de douleur au toucher, seulement désagréable, très léger gonflement à la base, légèrement bleuté selon moi encore.
    Verdict : 15 jours à un mois de chaussures de Barouk, et pas de contre indication absolue pour la conduite (j'ai demandé plusieurs fois).
    Je débute la rééeduc pour la cheville en parallèle, pas de mouvement latéraux pour l'instant.
    J'ai donc deux questions : cela vous parait il cohérent en terme de prescription et d'évolution (que je trouve inexistante de mon côté) j'ai vraiment des doutes sur cette chaussure de barouk.
    La conduite et la reprise d'activités, modérées bien sûr, va t'elle dans le bon sens.
    Merci d'avance pour votre avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Henri; chez les sportifs la recommandation comme écrit dans l'article est d'opérer. Si pas d'opération, chez quelqu'un d'actif il est recommandé de poser une botte plâtrée entre 4 et 6 semaines. Chez vous je vous recommande de vous assurer que la consolidation soit acquise par un scanner éventuellement si les radios sont insuffisantes et surtout de ne pas appuyer tant qu'il y a la moindre douleur. La chaussure de Barouk est en principe fiable. La reprise des activités doit passer préférentiellement par 2 semaines de piscine. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Merci pour votre réponse rapide.
      Pour le sport c'est en amateur donc tant pis si je ne reprends pas rapidement. J'ai 35 ans j'avais omis de vous vous préciser.
      Mais c'est cette fameuse seconde radio qui me tracasse et les délais. Vous apparaissent - ils comme normaux ou tout du moins pas encore inquiétants ?
      Selon vous je peux donc marcher un peu, voir un peu de vélo peut être - j'ai essayé pas de douleur et plutôt agréable pour dérouiller la jambe immobilisée -, avec cette chaussure sans trop d'appréhension ? (je n'ai pas de douleur avec) car j'en ai pour l'instant. La consolidation se poursuivra t-elle avec cette fameuse chaussure ortho.
      Merci.

      Supprimer
    3. Henri, on ne peut parler de retard de consolidation qu'au 3ème mois et de pseudarthrose qu'après le 5ème mois. Continuez à porter la chaussure de Barouk et si le vélo n'est pas source de douleurs, pourquoi pas, malgré l'appui en plein sur les métatarsiens; c'est pourquoi la natation en piscine est préférable ou à la limite le rameur sur appareil concept 2. Dr LP

      Supprimer
  25. Bonjour docteur , Bon voilà je suis une jeune fille de 18 ans et je souffre d'une douleur extrêmement vive lors de l'activité sportive à la face externe de l articulation du gros orteil gauche . J'ai fait une radiologie qui a indiqué que un des os de sesamoide et plus petit que l'autre ( tellement petit ) et que celui ci s'est fracturé , selon l interprétation de mon médecin traumato . Comme traitement il m'a prescrit une semelle à porter pendant l'activité sportive afin d atténuer l'appui et donc la douleur . Avant de commander une semelle je voudrais bien avoir votre avis en ce qui concerne mon cas . Merci d'avance !
    Malikà

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Malika, me voila extrêmement embarrassé et obligé peut être de contredire mon confrère traumato; il faut d'abord déjà être sur que le sésamoïde interne le plus souvent, soit fracturé (avec l'aide d'un scanner éventuellement) car beaucoup de supposées fractures sont en réalité des sésamoîdes bipartita, ensuite s'il est fracturé, votre pied doit être immobilisé par une botte avec sans appui pendant 6 semaines en moyenne (et donc course à pied absolument à proscrire); en ce qui concerne la semelle, surtout si vous présentez un pied creux, elle s'avérera indispensable par la suite. Attention en cas de fracture et après consolidation, des douleurs séquellaires peuvent persister pendant 6 mois. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonsoir Dr
      Bon en ce qui concerne le pied creux , oui je l ai .
      A propos du sesamoide , selon la radio il s'agit de l externe qui est fracturé pour l'autre , rien à signaler

      Supprimer
  26. Bonjour Docteur,
    Il y a 6 mois je me suis fait une fracture au sésamoide du pied gauche, j'ai eu une botte pendant 2 semaines et ensuite toujours des douleurs plus ou moins !!! Hier en marchant, douleur violente, direction les urgences et encore une fracture au même endroit 6 mois après !!! J'ai rendez vous avec un orthopédiste dans une dizaine de jours qu'en pensais vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour; je ne suis pas surpris par ce qui vous arrive; si vous avez bien lu l'article, le traitement orthopédique d'une fracture d'un sésamoïde, consiste à poser une botte avec sans appui de 6 semaines. Dr LP

      Supprimer
    2. Oui c'est ce que j ai lu mais au urgence la 1er fois il voulait même pas me faire de botte j ai du y aller avec un courier de mon medecin traitant pour avoir un semblant de botte et hier du coup ils m on dit que ça ne servait a rien de mettte une botte alors ils m ont juste attacher le gros orteil avec l autre c'est tout !!!

      Supprimer
    3. Les urgentistes, sauf rares exceptions, ne sont pas des orthopédistes confirmés et lorsqu'une fracture est soupçonnée cliniquement et confirmée par des radiographies (à faire systématiquement) ou par un scanner (imagerie la plus performante pour l'os quand les radiographies sont insuffisantes), il faut toujours consulter un chirurgien orthopédiste. Si cette règle de base n'est pas suivie à la lettre, le risque est grand d'avoir une prise en charge inadaptée. Dr LP

      Supprimer
    4. Oui c'est sur je verai bien ce que me dira le chirurgien orthopédique, vous pensez qu ils vont me remettre une botte ? Merci

      Supprimer
    5. Une botte ou tout autre montage orthopédique et surtout pas d'appui pendant un temps que vous précisera le chir. Dr LP

      Supprimer
    6. D'accord merci bien pour ces informations

      Supprimer
    7. Bonjour, juste pour vous dire que j'ai vu le chirurgien orthopédique et celui ci veut m'opérer en me mettant des broches de 4 a 6 semaines pour solidifier mon sésamoïde, il pense qu'une immobilisation de plus ne suffira pas et que ça re cassera, voila les nouvelles.

      Supprimer
    8. Bonjour Ludivine, suivez l'avis de votre chirurgien; en effet une botte, c'est au moins 6 à 8 semaines d'immobilisation et si après tout ce temps là, il n'y a pas de consolidation, c'est autant de temps de perdu. Retenez que sauf exceptions, les avis des services d'urgence ne vaudront jamais ceux d'un bon chir orthopédique. Dr LP

      Supprimer
    9. Oui la prochaine si il y a ce que je n'espère pas je prendrais directement un rendez vous avec un chir orthopédique, merci.

      Supprimer
  27. Bonsoir Docteur,

    Quelle en général le temps de consolidation d'un fracture partiel du 1er métatarse ?
    Merci
    J'ai subit cette accident le 27/01, j'ai était plâtré 3 semaine.
    A présent la consolidation est en cours et je porte une botte de marche.
    Sachant que j'aimerais attaquer le travail a partir du 28/03.
    Merci pour votre lecture

    Jonathan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...Sachant que je ne fume pas, ne boie pas et que je suis une alimentation équilibré.
      Merci

      Jonathan

      Supprimer
    2. En général les fractures des métatarsiens consolident en 6 semaines, sous réserve d'un sans appui strict et d'un suivi radiologique ou scannographique quand l'imagerie simple s'avère insuffisante. Quoiqu'il en soit, c'est votre orthopédiste qui décidera, la reprise d'appui devant être parfaitement indolore; une reprise du travail au 28/03, c'est jouable. Dr LP

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Bonsoir, je n'ai pas d'opinion sur le rexorubia et la silice, par contre comme il est écrit en fin d'article, après toute fracture du pied, il y a tendance à l'enraidissement d'une ou de plusieurs articulations et il est conseillé alors de consulter un bon ostéopathe qui mobilisera l'ensemble des articulations et libérera celle ou celles qui sont moins mobiles. Dr LP

      Supprimer
    5. C'est bien noté, je ferais ça alors avec un peux de kinésithérapie, merci
      J.H

      Supprimer
  28. Bonsoir,
    Merci pour votre réponse rapide et claire, je croise les doigts et reste bien tranquille. On ma conseillée "Rexorubia" en granulé 3 cuillère a café par jour ainsi qu'une boisson riche en silice pour aider la consolidation.
    Bonne soirée à vous Dr
    J.H

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour,
    Je suis tombée lundi aprem (j'ai raté la derniere marche de l'escalier suite à un malaise), et je me suis tordue le pied gauche vers l'extérieur.
    Douleur tout de suite après mais tolérable mais surtout sensation d'instabilité. J'ai fait mon apres-midi de travail, je rentre chez moi, je surrélève et glace 20mn, et je surrélève le pied pour la nuit.
    Mardi matin au réveil, le pied est gonflé, douloureux avec hématome sur le coté gauche du pied (et en dessous mais je pouvais pas le voir ...)

    J'ai fait la matinée de travail comme prévu et étant de congé l'après-midi j'ai fini par aller aux urgences car douleur ++++ et impossible de marcher correctement.
    Je suis obligée de marcher sur le coté extérieur du pied.

    Arrivée au urgences le toubib me diagnostique une entorse du tarse (sans plus de précision) et m'envoie faire une radio.
    Radio normale, je rentre chez moi avec ordo pour bequille + chaussure podapro + ixprim.
    Aucune consignes concernant la suppression totale de l'appui sur le pied touché ou pas.

    mercredi matin ça va à peu pres, je vais commander la chaussure et la récupère l'aprem (le tout sans bequille car la douleur est largement supportable)
    Le soir je remarque que je ressens par moment une nouvelle douleur (au niveau de la jointure du gros orteil avec le pied face plantaire)

    Ce matin au réveil impossible de poser le pied par terre j'enfile la chaussure, mais même sans appui la douleur va et vient ...

    La radio est interprétée comme normale par l'hopital. Mais je n'avais pas cette douleur avant ...
    Est normal et lié à l'entorse ? est ce juste l'hématome qui est si douloureux ? ou faut-il craindre une complication ? est ce qu'en cavalant j'aurais pu aggraver l'entorse ?


    je dois reprendre le travail vendredi prochain et je travaille debout toute la journée ... cette nouvelle douleur m'inquiète mais je ne veux pas encombrer encore les urgences avec mon foutu pied ...

    Devrais-je reconsulter ?
    Merci d'avance Dr.
    Bonne Soirée

    RépondreSupprimer
  30. bonjour docteur
    j'ai tape dans un pied de lit en fevrier 2016 avec le gros orteil qui a fait une flexion vers le haut forte.3ou 4 jours apres impossible de marcher correctement jai porter une chaussure barouk depuis 6 semaines car a la radio on voyait rien d'anormal.jai passer un scaner il y a 10jours resultat aspect condense du sesamoides medial du 1 rayon ,compatible avec une osteonecrose.doute sur fissure a son pole proximal.depuis le chirurgien ma dit de rester 3semaines au repos sans trop utiliser la chaussure barouk et s'il n'y avait pas damelioration il me dit opération avec brochage;jai 27ans qu'en pensez vous docteur svp? ANTOINE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Antoine, vous devez suivre les recommandations du chirurgien et alléger l'appui encore pendant 3 ou 4 semaines. Il faut entre 2 et 3 mois pour bien consolider un sésamoïde. Ensuite les douleurs peuvent persister pendant quelques mois encore. Si au 8ème mois vous avez toujours mal, il faut alors repasser un scanner et alors seulement éventuellement vous faire opérer en cas de non consolidation et pas avant. Dr LP

      Supprimer
    2. merci docteur pour ses informations
      cordialement
      antoine

      Supprimer
  31. bonsoir j ai eu une fracture au cinquième métatarsien du pied gauche ,après avoir fait une radio on m'a conseillé de porté une chevillère élastique pour 3 semaines !! j aimerai bien avoir votre conseil ,MERCI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour djo, le port d'une chevillère me paraît insuffisant. En fait comme il est écrit dans le texte, cela va dépendre de la localisation du trait de fracture sur le 5ème Méta (base ou diaphyse) et de l'écart entre les 2 fragments et selon l'importance du déplacement cela peut aller de la botte plâtrée de 3 à 6 semaines, jusqu'à la chirurgie. Consultez un bon chir orthopédique spécialiste du pied et une autre fois soyez plus précis. Dr LP

      Supprimer
  32. Bonjour pendant une séance de sport j ai eu une fracture du métatarsien 5 (diaphise) on m a mis un plâtre pendant 4 semaine deja et au rdv àvec le médecin spécialiste on m a prescri une ablation du plâtre et 12 séances àvec le képi alors que la fracture reste tjrs apparente sur la radio. Je n ai pas eu suffisamment d'explications . Mercer de maclaircir sur cette question

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fairouz, le traitement d'une fracture d'un métatarsien dépend du déplacement entre les 2 fragments. Si la fracture est déplacée, il faut l'opérer. Si la fracture n'est pas déplacée, elle peut être traitée par plâtre pendant quelques (4 dans votre cas) semaines pour ne pas que l'articulation métatarso-phalangienne du pied s'enraîdisse si le temps d'immobilisation sous plâtre est trop long; mais comme effectivement ça peut être un peu juste au niveau consolidation osseuse, il est parfois nécessaire de prescrire en relai une chaussure de Barouk qui décharge l'avant pied et ce jusqu'à consolidation de la fracture et reprise d'une marche sans douleur. Tout ceci est du ressort et de la responsabilité du chirurgien orthopédique qui fixe lui même le temps d'immobilisation en fonction des radiographies et doit vous donner toutes les explications utiles et nécessaires. Dr LP

      Supprimer
  33. Merci docteur pour le temps que vs m avez consacré

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour,
    suite à une partie de football, je me suis fait une "fracture spiroïde discrètement déplacée du corps de la diaphyse du 5e métatarsien".
    Mon médecin m'a préscrit une botte de soutient (aircraft), mais pas d'immobilisation...et ce bien normal?
    Je suis musicien de métier (batteur), j'aimerais ne pas avoir de problèmes ultérieurs...Merci,
    Damien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, la règle en matière de fracture diaphysaire des métatarsiens est dictée par le déplacement de la fracture; lorsqu'elles sont un tant soit peu déplacées, il est préférable de les opérer. Prenez la peine de consulter un chirurgien orthopédiste, ce dernier soit optera pour un traitement orthopédique, soit pour une intervention. Fiez vous à son avis. Dr LP

      Supprimer
  35. Bonjour ,
    Je pratique la course à pied et depuis 1 mois je souffre au niveau des sésamoides, au bout de 6/7 kms de course je ressens comme un coup de couteau à leur niveau et le jour ou j ai insisté à courir malgré la douleur j ai gonflé localement et c était tout rouge,, le podologue m a fait des semelles et j ai passé une radio qui n a décelé le sesamoide medial discretement heterogene, je ne sais toujours pas ce que j ai et j ai toujours tres mal mais que en sport, ou avec des talons, merci de me conseiller car je ne sais plus quoi faire,
    Sandrine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sandrine, vous ne pouvez pas gérez un problème de sésamoïde seule, il faut déjà coller un diagnostic précis à votre pathologie et soit vous adresser à un médecin du sport, soit à un orthopédiste qui pourra éventuellement demander un scanner en complément et adaptera le traitement en fonction du diagnostic. En attendant arrêtez la course à pied et remplacer la par un sport en décharge comme le vélo ou le rameur. Dr LP

      Supprimer
  36. Bonsoir Docteur,

    J'ai depuis le 30 mai une fracture transversale du tiers moyen et distal de la diaphyse du 5eme metatarsien
    J'ai eu 16 jours de résine avec talonette. j'ai marché avec cette résine sans béquilles et sans douleur.
    Aujourd'hui (soit 16 jours après) on m'a enlevé mon plâtre, j'ai demandé au médecin une chaussure de barouk, il m'a dit ok avec contrôle ds un mois et éventuel chirurgie car la fracture est très légèrement déplacée.
    Je suis quelqu'un de très actif, j'ai un emploi qui nécessite de marcher pendant 10h quasiment sans pause.
    Le chirurgien m'a dit que je pouvais reprendre dès que je le sentais.
    Ma question est : puis je faire du vélo? (j'ai l'habitude d'aller au travail a vélo)
    Je précise qu'à la radio d'aujourd'hui il n'y avait pas de consolidation cependant le docteur a dit que j'avais sûrement un cal fibreux non visible puisque pas de douleur a la palpation.
    La piscine serait elle benefique pour moi aussi comme je l'ai lu plus haut?
    Est ce sans danger de marcher pour la fracture? (j'ai les 3 derniers orteils strappés)
    Merci pour vos reponses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Agatha, il faut environ 30 jours pour consolider une fracture d'un métatarsien, mais puisque le chirurgien vous a donné le feu vert pour reprendre votre travail, soyez quand même prudente. Pour reprendre le vélo, à priori pas de problème, à condition de ne pas chuter bien sur. La piscine sera bénéfique, car sans appui. Pour la marche, cette dernière doit se faire avec zéro douleur. Dr LP

      Supprimer
    2. Un grand grand merci docteur, c'est génial de continuer a répondre aussi longtemps après la publication de l'article!
      Bonne journée à vous

      Supprimer
  37. Bonjour
    J ai une douleur invalidante au niveau du gros orteil depuis qu un pot de confiture est tombé sur mon pied.je ne ai pas de bleu mais l orteil est un peu enflé et je ne peux marché que sur la tranche externe de mon pied.dois je consulter?
    Merci de votre réponse.
    Isabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réfléchissez un tant soit peu Isabelle et vous arriverez à la réponse toute seule. Dr LP

      Supprimer
  38. Bonjour,
    Je me suis fracturé le gros orteil (P2) en faisant une course d'obstacle ... Bref j'ai eu deux broches arrêt d'un mois , puis on m'a retiré les broches le 21 juin, jeudi prochain plus de gros pansement car la cicatrisation sera ok , je vais tenter de remettre des baskets, en attendant , je remarche 20 min toutes les heure avec une chaussure de décharge... l'opération s'est très bien passée et mon orteil est bien droit , je ne prend plus d'anti -douleurs depuis le 23 juin ... tout va bien. Etant sportive, course, randonnées, natation, salle de sport , ( j'ai 12 séances de kiné à partir du 18 juillet ) , je me pose pas mal de question , quel sport puis je reprendre doucement , à partir de quand ... mon chirurgien n'est pas bavard lol ... pouvez vous me conseiller ? Un très grand merci pour votre blog et réponse . Maricka

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maricka, vous pouvez reprendre progressivement toutes vos activités antérieures à condition d'avoir zéro douleur et à compter du mois d'août, sans restrictions. Dr LP

      Supprimer
  39. Bonjour,
    Monfils de 8 ans à une fracture oblique du tiers moyen des diaphyses des 1er et 2eme metatarses! il a été platré lundi ey nous avons rdv chez l'orthopediste Mercredi car nous partons jeudi en vacances... il ne doit pas poser son pied par terre donc ils lui ont prescrit un fauteuil jusqu'au rdv...il ne va pas devoir rester un mois sur fauteuil quand même????? par ailleurs je suis contente et j'ai acheter un protege platre aquatex 100% imperméable et c'est fantastique on peut le mettre ds la piscine.... pouvez vous me dire la suite du traitement?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, en attendant de voir le chir, c'est bien qu'il n'y ait pas d'appui; ensuite le chir vous donnera mieux que moi la marche à suivre.Il faut savoir quand même, que les fractures obliques de Méta consolident mal et en tous cas chez les sportifs, c'est une indication opératoire. Le respect des consignes du chir. sera primordial. Dr LP

      Supprimer
  40. Bonjour, un véhicule m'a roulé sur le pied gauche, résultat depuis le 16 juin et après radio, le diagnostic d'une fracture du 5èm métatarsien a été posé ! Le service des urgences m'a posé une attelle plâtrée + prise de Lovenox pendant 45 jours ! quelques semaines plus tard, je revois le médecin orthopédiste à l'hôpital qui décide de la pose d'une botte en résine pendant 6 semaines : à mon désarroi, j'avais un œdème important qui a dégonflé, le plâtre est devenu très lâche et ne maintenait plus rien ! Après 5 jours de tentatives téléphoniques pour joindre le service orthopédique afin de signaler ce besoin de refaire plâtre, je me suis énervée et j'ai découpé ce plâtre devenu gênant (j'ajoute que je suis une grande phobique des hôpitaux et des urgences en particulier) ! Après (enfin) 4 jours, j'ai un rdv, je retourne en consultation et après radio, le constat est lourd, la fracture s'est déplacée et une opération chirurgicale est de mise avec pose de 2 vis ! J'ai donc été opérée mardi 16 aout, sous anesthésie générale, un nouveau plâtre a été posé pour 6 à 8 semaines supplémentaires mais je n'ai aucune informations quant à la suite en dehors d'un prochain rdv fin septembre ! Pour l'heure je suis sous antalgiques et analgésiques, (doliprane + Vicupan et/ou orozamudol si paracatamol inefficace) et ça ne change pas grand chose, je me sens "shootée", la douleur est très présente! Qu'en sera-il pour la suite ? Kinésithérapie ? Port de chaussure orthopédique ? Je suis de nature très sportive et j'angoisse à l'idée de ne plus pouvoir pratiquer mes activités . merci de votre réponse ...Cordialement Caroll Lavocat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Carroll, quelle histoire navrante que la vôtre. Mon expérience me fait dire que en présence d'une fracture avec preuves radiologiques et quel que soit l'os fracturé et même si elle est d'apparence bénigne, il ne faut pas se contenter de l'avis d'un service d'urgence, mais toujours exiger de consulter un chirurgien orthopédique confirmé. Dans le cas des fractures des Métas, le trait est souvent oblique et même s'il n'est pas déplacé au départ ou très peu, il à tendance à se déplacer davantage rendant la consolidation quasi impossible. Dans le cas du 5ème Méta, le hauban musculaire latéral des muscles péroniers accentue le déplacement même sous plâtre et généralement un orthopédiste spécialiste du pied, préférera opérer d'emblée. Ne vous bilez pas pour la suite, ça devrait bien consolider et après le 3ème mois post op, vous devriez pouvoir reprendre toutes vos activités, après kinésithérapie de 10 séances préalable pour relancer la proprioception et libérer par décoaptation toutes les articulations du pied qui ont tendance à s'impacter. Dr LP

      Supprimer
  41. Bonjour, un véhicule m'a roulé sur le pied gauche, résultat depuis le 16 juin et après radio, le diagnostic d'une fracture du 5èm métatarsien a été posé ! Le service des urgences m'a posé une attelle plâtrée + prise de Lovenox pendant 45 jours ! quelques semaines plus tard, je revois le médecin orthopédiste à l'hôpital qui décide de la pose d'une botte en résine pendant 6 semaines : à mon désarroi, j'avais un œdème important qui a dégonflé, le plâtre est devenu très lâche et ne maintenait plus rien ! Après 5 jours de tentatives téléphoniques pour joindre le service orthopédique afin de signaler ce besoin de refaire plâtre, je me suis énervée et j'ai découpé ce plâtre devenu gênant (j'ajoute que je suis une grande phobique des hôpitaux et des urgences en particulier) ! Après (enfin) 4 jours, j'ai un rdv, je retourne en consultation et après radio, le constat est lourd, la fracture s'est déplacée et une opération chirurgicale est de mise avec pose de 2 vis ! J'ai donc été opérée mardi 16 aout, sous anesthésie générale, un nouveau plâtre a été posé pour 6 à 8 semaines supplémentaires mais je n'ai aucune informations quant à la suite en dehors d'un prochain rdv fin septembre ! Pour l'heure je suis sous antalgiques et analgésiques, (doliprane + Vicupan et/ou orozamudol si paracatamol inefficace) et ça ne change pas grand chose, je me sens "shootée", la douleur est très présente! Qu'en sera-il pour la suite ? Kinésithérapie ? Port de chaussure orthopédique ? Je suis de nature très sportive et j'angoisse à l'idée de ne plus pouvoir pratiquer mes activités . merci de votre réponse ...Cordialement Caroll Lavocat

    RépondreSupprimer
  42. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Justine, merci de poster votre commentaire au bon endroit, c. à d. au bas de l'article spécifique sur les fractures de fatigue, après l'avoir lu au préalable attentivement et vous y trouverez la plupart des réponses à vos interrogations. Dr LP

      Supprimer
  43. Bonjour Doc
    Le 13 juillet dernier j'ai été renversée par une voiture qui a effectué une marche arrière... puis une marche avant sur mon pied... j'ai été transportée aux urgences... bilan fractures base du pouce, méta 2 et base du 5eme meta... Platre en résine pour six semaines au départ... et 45 jours de piqûres
    Inquiète des lésions possibles dues à l'écrasement (vu que ce n'est pas une chute) je cherche à avoir un rdv chez un ortho... rdv que j'ai fini par obtenir le 5 septembre dernier soit 3 semaines après l'accident. L'ortho enlève le platre et préconise chaussette de contention et attèle air cast pour la cheville... plus de piqûres.. le tout en prenant soin de m'expliquer que la fracture du 5eme meta est la plus complexe en raison de sa connection avec cheville etc...
    Dès le lendemain mon pied enfle et noircit... impossible d'avoir l'ortho, je me rends chez mon médecin de famille qui considère que ma contention est trop serrée.. (type 2) et en prescrit une type 1... Je n'en trouve pas et reste 48h de plus sous contention type 2 le temps que la pharmacie reçoive les nouvelles...
    Une semaine plus tard je suis toujours enflée... j'ai toujours des douleurs qui nécessite la prise d'antalgiques... j'en suis aujourdhui à 5 semaines de béquilles... j'ai vu un kiné qui dit devoir attendre le 20 septembre pour une éventuelle rééducation après radio de contrôle de consolidation... j'ai testé et je pense tenir sur mes jambes malgré une fonte musculaire importante...
    J'ai plusieurs questions:
    De part votre expérience et en prenant en compte le fait que, par ailleurs, une spondylarthrite ankylosante m'a été diagnostiquée en 2009...
    Quand pensez vous que je serai consolidée?
    Quand pourrais je à nouveau conduire?
    Et surtout, je pratique le running depuis 2012, après échecs de tous les protocoles thérapeutiques concernant ma SPA... endorphines et tonus musculaire étaient de précieux alliés pour affronter ce désordre immunitaire... selon vous... quand pourrais je courir de nouveau?
    Merci de vos réponses et de vos précieux conseils... votre site m'a vraiment éclairé et nous permet, à nous autres profanes, de mieux comprendre et donc de mieux vivre nos blessures...
    Cordialement,
    Joe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Joe, la première initiative de rester plâtré 6 semaines était une bonne option, surtout si ce plâtre était bien toléré. L'option de l'orthopédiste le regarde et c'est son métier de proposer une prise en charge différente quand il la juge préférable. Toutefois quand on change une option qui fonctionne, il faut s'assurer que derrière tout va bien et ce n'est pas ce qui s'est passé, aussi il est de son devoir de vous revoir dans les meilleurs délais pour ajuster la prise en charge. Le fait d'avoir une SPA, ne modifie pas les délais de consolidation. Pour le reste dès que l'appui ne sera plus douloureux, vous pourrez reconduire; quant à la reprise du running, compte tenu de votre SPA, il vaut mieux privilégier les activités en décharge comme le vélo et le rameur et marcher vite (marche nordique) à la place de courir. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci de votre réponse ! Elle contraste vraiment avec le silence que l'ortho m'impose malgré plusieurs appels à son secrétariat... Il est peut être temps de se pointer en béquilles sans lui laisser le choix d'un éventuel rdv... Je prends note de toutes vos suggestions... notamment sportives... et ressortirai donc l'elliptique du garage :)... une fois que le test de la marche nordique sera concluant...
      Une bonne journée à vous!
      Joe

      Supprimer
    3. Bonjour Doc,
      Je reviens vers vous concernant ce pied qui me donne toujours du fil à retordre... j ai selon mon médecin traitant une algodystrophie... ne pouvant tolérer les médicaments au niveau digestif mes soins se résument à des séances de kiné (massages uniquement) et acuponcture... mon pied enfle et désenfle constamment... sa couleur et sa température varie durant la journée... j ai tenté de doubler la kiné avec la marche pour tenter de rompre avec cet enraidissement qui gagne peu à peu le reste de ma jambe et de mon bassin.. ce qui est peut être du à la spa... avez vous des conseils sur cette pathologie?... D autres options que la patience ? Je veux reprendre le travail mon médecin ne veut pas .. bref dois je consulter un spécialiste ? Ou envisager d autres choses ? Merci D avance de votre réponse .
      Joe

      Supprimer
    4. Bonjour Joe, si c'est bien une AND? (confirmée par la scintigraphie, les erreurs par excès étant nombreuses), rapportez vous à l'article que je lui ai consacré, la prise en charge y est très détaillée. Dr LP

      Supprimer
  44. Bonjour Docteur,

    J'ai une fracture légèrement déplacée de M5 depuis 2 jours (chute dans l'escalier). Aux urgences ils me conseillent chaussure Barouck 6 semaines. + Arixtra .
    Je n'ai pas pu mettre cette chaussures Barouk car mal, pied bleu, enflé, je ne l'ai donc pas achetée.et rdv suite de sions prévue dans 15 jours.
    Je suis allée en libéral consulter un médecin qui fait bcp de traumato. Il m'a fait une résine. Je le revois dans 8 jours pr refaire une radio et voir si on continue la résine ou opérartion. Vous en pensez quoi ? Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, si voue êtes jeune et sportif, consultez vite un Chir orthophoniste qui tranchera en faveur ou de la résine ou de l'opération . Dr LP

      Supprimer
    2. Bonjour
      Fracture m4 m5 p1 3 point suture
      15 jour repos béquille chaussures barock
      Je voit lortophediste vendredi
      Quant pourais je reprendre le travail
      Est ce que la consolidation à t elle est faite au bout de 15 jour de repos
      Que vas ce passez par là suite
      Merci beaucoup
      Cordialement
      Iremsu

      Supprimer
    3. Bonjour Iremsu, 15 jours seront notoirement insuffisants pour une bonne consolidation. Posez la question à votre orthopédiste (il est le mieux placé pour répondre à toutes vos interrogations), la consolidation dépend du trait de fracture: s'il est oblique ou s'il y a déplacement, il vaut mieux opérer. Dr LP

      Supprimer
    4. Merci beaucoup puis je vous tenir au courant vendredi et éventuellement vous poser des question tout cela vendredi
      Merci d'avance

      Supprimer
  45. Bonjour docteur
    Le 24 juillet 2016 je circulais à bicyclette à Soustons, une petite file arrivait vers moi sans regarder devant elle, m'a percuté à vélo et je suis tombé lourdement sur mon pied gauche qui était resté coincé dans le cale-pied de la pédale.
    Aux urgences de Dax on m'a fait des radios mais le médecin n'a rien remarqué comme fracture. Il pense à une entorse sévèer et me demande de me procurer rune botte de marche en préconisant de marcher pour éviter la phlébite. Il m'a prescrit un scanner et un RDV à l’hôpital de Dax avec une orthopédiste une semaine plus tard. Je me suis procuré dans une pharmacie une botte de marque Matrax, et marche comme indiqué mais Je n'ai pu avoir de un RDV de scanner dans ce délai alors je suis allé au RDV chez l’orthopédiste de l’hôpital de Dax le 8 aout qui m’accueille fraichement car ne s’estimant pas spécialiste du pied.. Nouvelles radios. à son tour elle ne détecte rien particulaire rien et pense inutile de dans un courrier à mon médecin traitant de voir un orthopédiste dan ma région d'origine.
    De retour début aout à Grenoble je vais voir mon médecin qui auscultant mon pied très enflé avec un hématome couvrant l’ensemble, m’obtient un RDV rapidement de scanner et chez un orthopédiste de l'hopital de Grenoble.
    Voici son CR du scanner du 10 aout ;
    Coupes effectuées de façon comparative avec reconstructions.
    Pas de lésion osseuse traumatique décelable au niveau du talus.
    Arrachement osseux cortical du bord antérosupérieur du premier cunéiforme.
    Fracture pluri fragmentaire de la base du 2e métacarpien.
    Arrachement osseux du bord latéral du 3ème cunéiforme.
    Fracture de la base du 4e métatarsien.
    Le lendemain 11 aout RDV hoptital Sud de Grenoble, l’orthopédiste étonné du diagnostique de Dax me dit que ce sont des fractures sévères, qu'il aurait plâtré dès le départ mais me laisse avec ma botte Matrax sans appui et béquille pour environ un mois. Je l'ai revu en compagnie d'un interne le 14 septembre. Ils me disent que les fractures sont consolidées sur les radios. Je lui dit que mon pied est très douloureux. Il me prescrit des séances de kiné et renouvelle mon arrêt de travail pour deux mois. Il me dit que la récupérations sera très longue ( environ six mois)
    Au moment où je vous écris donc plus de deux mois après l’accident, j'ai toujours un pied gauche relativement enflé et douloureux, je ne peux pas marcher très longtemps et je suis très anxieux, plein de doutes, déprimé par les douleurs notamment à la marche, me disant que ce n’est pas normal même j'ai peur d’avoir une algodystrophie. J'ai un nouveau RDV prévu le 16 novembre à hopital. En fait je me dis que je devrais peut être revoir avant cette date l'orthopédiste pour dissiper mes doutes. Qu'en pensez vous?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Telemac, quelle histoire que la vôtre et un zéro pointé pour les urgences de Dax et pour mon confère orthopédiste; s'ils avaient appliqué au minimum les règles d'Ottawa et palpé soigneusement votre pied, vous n'en seriez pas là. Pour le reste, effectivement si les fractures sont consolidées, c'est l'essentiel. Comme vous avez pu le lire dans l'article, tout traumatisme du pied, impacte l'ensemble des articulations qu'il va falloir désimpacter une par une avec des techniques ostéopathiques. Si les appuis à la marche restent douloureux, alléger l'appui avec canne ou béquilles et faîtes du vélo et du rameur. Et surtout ne pensez pas au pire. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonjour Docteur
      Je vous remercie pour votre réponse rapide et vos paroles réconfortantes.
      Effectivement quand je lui ai évoqué Dax, j'ai vu sur le visage du dr RP chirurgien orthopédiste à l’hôpital Sud de Grenoble une surprise et un commentaire peu amène du genre "pourtant ils sont plutôt réputés à Dax".
      Mais maintenant je doute de tout, même de Hôpital sud Grenoble car le 15 septembre le docteur RP et son interne regardent les images radios et disent que toute est bien alors que les images radios un mois et demi plus tôt, deux médecins ne remarquent rien à Dax. Il a fallu un scanner à Grenoble pour montrer les problèmes; Je sais qu'à Grenoble ce sont des orthopédistes réputées qui voient cela tous les jour notamment en raison des accidents de parapentes et d’escalades. J'étais vraiment mal,mes doutes et mes douleurs me prenaient la tête ces jours derniers et quand j'ai vu votre blog, je n'ai pas pu m'empêcher de vous écrire. Je poursuis ma rééducation (c'est encore presque ma seule sortie soit 700 mètres aller retour) mais avec vos paroles je vais prendre les choses avec plus de détachement peut être.
      Je vous remercie encore et bonne journée.
      Pascal HF (pseudo Telemac)

      Supprimer
    3. Bonjour Pascal, en ce qui concerne la traumatologie du pied, la palpation soigneuse de l'ensemble des os du pied est incontournable et permet de fortement suspecter une fracture qui doit être confirmée par une imagerie et pour les os de l'avant et du médio-pied, il faut demander en sus des radios (surtout si ces dernières semblent normales) un scanner qui est le meilleure imagerie pour l'os. Bon courage. Dr LP

      Supprimer
    4. Bonjour Docteur
      J'ai bien compris l'intérêt du scanner qui a mis les choses en évidence le 11 aout . Je ne veux pas abuser de votre temps le Docteur RP de l’hôpital sud le 14 septembre, après environ 4 semaines d'immobilisation à peu près stricte qui suivaient deux semaines d'errements dans les Landes, s'est contenté de radios classiques pour décréter la consolidation. Je ne suis pas médecin et je peux bien lui faire confiance sur ce qu'il dit ou alors je dois demander un scanner?

      Supprimer
  46. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  47. Pascal, un bon moyen de suspecter une ou plusieurs fractures du pied est de palper soigneusement tous les os et c'est également un excellent moyen de vérifier la consolidation osseuse (il ne faut plus qu'il y ait de douleurs exquises). Ensuite vient la radio, absolument indispensable. C'est seulement si les radios ne visualisent pas bien la fracture ou la consolidation, qu'il faut demander un scanner. Dr LP

    RépondreSupprimer
  48. Bonjour Docteur
    Je vais donc faire confiance à mon médecin orthopédiste. Vous l'avez compris, je suis quelqu'un qui doute toujours de tout, tout le temps, c’est épuisant.
    Merci et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le doute convient à Pascal (à Blaise s'entends), mais raisonnable pour les autres, sinon on complique inutilement sa vie et celle de son entourage. Allez faîtes donc confiance à la vie. Dr LP

      Supprimer
  49. Bonsoir voilà verdict
    Légèrement déplacées de la diaphyse P1 du 5ème rayon et de la diaphase P1 du 4 ème rayon
    Sans signe actuel de consolidation
    Il existe aussi une fracture de P2 du 3eme rayon
    J'ai peur De l'opération que va t il se passé à votre avis
    Je voit lortophediste demain
    Si je suis plâtrée combien de temps je pourais reprendre le travail
    Merci d'avance pour vos lumières
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ayse, puisque vous allez voir votre chirurgien bientôt, il sera à même de vous répondre mieux que moi. Vous devez quand même savoir que les fractures diaphysaires des métatarsiens dont le trait de fracture est oblique et déplacé, s'opère volontiers, mais c'est le chir qui décide. Prenez votre mal en patience et renseignez vous bien auprès du chir sur les délais de reprise du travail. Dr LP

      Supprimer
  50. Bonjour docteur
    Voici une semaine que
    Je presente une fracture 5 metatarse sans déplacement et de douleur très modérée .
    Plâtre au urgences et retrait au profit d'une botte de march à retirer la nuit
    Pensez vous que je puisse retirer ma botte ce afin de faire de la natation?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme, vous n'avez sans doute pas lu le préambule. Dr LP

      Supprimer
  51. Bonjour, après une radio, un scanner et enfin une irm, le radiologue m a diagnostiqué un oedème osseux du sesamoide médian sur le pied droit. Je suis arrêtée depuis le 1er septembre. Et a ce jour je ne peux toujours pas conduire, la position en extension du pied sur la pédale d accélération m'est douleureuse et marcher même pas 5 min pieds nus normalement sur toute la plante a réveillé la douleur et fait de nouveau grossir mon pied (tendons entre le 1er et 2eme metatarse et un oeuf sous le gros orteil) alors que la douleur semblait avoir disparue (là c'est plus le cas). J'ai des béquilles, une chaussure de décharge et des semelles orthopédiques.
    Vais je en avoir encore pour longtemps ?
    Merci d'avance pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore quelqu'un qui ne se donne pas la peine de lire le préambule et qui me de demande de me positionner sur une image. Dr LP

      Supprimer
  52. Monsieur

    Le préambule de cet article traite des fractures, moi je vous demande des informations sur les oedèmes osseux des sésamoides car ça va faire 2 mois que je suis immobilisée et mon médecin traitant n a pas l'air de savoir ce que c'est, et il y a peu d informations sur ce sujet. Apparemment, il ne fallait pas trop attendre de précisions d un médecin sur le net. Maintenant si vous êtes trop blasé des gens, cessez cette activité qui devait etre tres certainement à la base pour des raisons altruistes.
    Bonne continuation ou pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blasé, non altruiste, manque de précision des différents articles, on ne me l'avait pas encore fait, mais bon, personne n'est parfait, à part vous. Dr LP

      Supprimer
  53. Qu'est ce qu'un oedème du sesamoide ?

    RépondreSupprimer
  54. Bonsoir docteur ma mère a fait une chute après 2 jrs on a consulté un medecin traumato il lui a fait un radio et il trouve une fracture incomplète de la base du 5 ème métatarsion ,le medecin lui a fait une botte platrée circulaire cela fait 7 jrs mnt , ce qui m'inquiète c l'oedème qui s'étend de la jambe jusqu'á la cuisse est ce que c normal ? Sachant que la douleur est minime et la coloration est bien et le platre n'est pas serré juste un peu lourd parcequ'il lui a mis le platre alors que le membre était oedematisé donc il lui a mis 5 bandes alors que d'habitude selon lui on ne consomme que 2 ou 3 au max sachant aussi que maman est un peu obèse. Merci de me repondre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Khadija, votre mère ne doit pas présenter d'oedème et il faut absolument éviter qu'elle fasse une thrombo-phlébite du mollet en lui prescrivant du Lovénox ou équivalents ( héparines de faible poids moléculaire) et ou une algo dystrophie. Revoyez votre médecin. Dr LP

      Supprimer
  55. bonjour Docteur, je suis infirmière de bloc opératoire depuis 5 ans et j'ai rencontré des problèmes à mon pied droit il y a environ 2 ans et demi. Au début de ma grossesse,il y a de ça 2 ans et demi, je ne sais pas si cela peut avoir un lien; j'ai commencé avoir une vive douleur sous le pied droit. J'ai montré mon pied à un chir ortho qui exerce dans le bloc ou je travaille qui a mis sa sur le compte du chaussage et de la grossesse. Nous n'avons pas pu faire de radio du fait de mon état, après avoir accouché la douleur s'est aggravée et mon pied était totalement inflammatoire. Suite à une radio et une echo on a découvert une fracture du sésamoide interne (bi partita) on a donc mis en place un traitement et le port de la chaussure de barouk plusieurs mois. 6 mois plus tard la douleur était toujours présente et le pied inflammatoire, l'irm a dit que le sésamoide était nécrosé, on me platre donc le pied. Le platre est mal toléré car trop serré il est donc conservé que qq jours. On me fait des semelles chez le podologue avec un point de décharge, et je dois aussi remettre la barouk. 2 ans plus tard le sésamoide est hétérogène,par ailleurs j'ai eu une fracture du 4eme orteil par compensation et une bursite. La douleur est devenue une douleur chronique. A présent, c est mon pied gauche qui à un épanchement tendino synovial. Pour info, je ne suis pas en surpoids (1,70m pour 56 kg), le bilan rhumato n'a rien révélé, les ortho ne savent pas se prononcer et disent que c'est une fracture de fatigue car pas de traumatismes. Un ostéo a dit que c'est peut etre une fracture émotionnelle...C'est invalidant au quotidien. Que faire? Merci de votre avis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laure, un sésamoïde bi-partita n'est pas une fracture et une fracture de fatigue répond à des caractéristiques bien précises (lisez attentivement l'article du blog consacré à ces dernières). Quant à une fracture émotionnelle, Dieu m'est témoin, je n'ai jamais entendu parlé d'une étiologie pareille (sans doute le point de vue d'un ostéo non médecin). Plus sérieusement, pour pouvoir vous aider, il faudrait savoir déjà ou est localisé votre douleur (sur le sésamoïde, le 4ème orteil? et pour cela une infiltration test avec de la zylo est souvent indispensable et doit faire entièrement disparaître la douleur). Si c'est le sésamoïde, sachez qu'il y a la possibilité d'en faire l'ablation. La tendino-bursite controlatérale peut être compensatoire et peut s'infiltrer avec de l'hydro-cortancyl ou de l'Altim suivant sa localisation. En attendant, il vaut mieux alléger les appuis avec des cannes anglaises (entretenir la douleur sans aide à la marche est une très mauvaise chose) et vous faire traiter rapidement. Enfin comme ex praticien hospitalier et spécialiste MPR, je salue le travail des infirmières et aides soignantes sans qui le service public hospitalier ne vaudrait pas un clou. Dr LP

      Supprimer
  56. Bonjour Docteur,
    Le 9 novembre 2015 je me suis fait une fracture du 1er métatarse (moto tombée sur le pied à l'arrêt). J'ai été opérée, on m'a mis des broches. J'ai été immobilisée pendant 6 semaines puis, une fois déplâtrée, un petit appui pendant encore 2 semaines. J'ai ensuite eu des séances de kiné pour remarcher. J'ai boité plusieurs mois. Par manque de temps et comme je n'avais pas d'indication de temps, je n'ai pas fait retiré les broches. Je ressens de la gêne et mon pied est légèrement gonflé (toujours un peu plus serré dans la chaussure).
    Pensez-vous qu'il soit "urgent" de faire enlever les broches?
    Merci de vos conseils.
    Sylvie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sylvie, enlever le matériel d'ostéosynthèse relève entièrement du chirurgien, fiez vous à ce qu'il va vous conseiller. Dr LP

      Supprimer
  57. Bonjour Docteur,
    Ma fille est danseuse classique de haut niveau en formation, elle a 15 ans. fait 3 heures de danse par jour. De plus, elle fait régulièrement du footing + saut à la corde assez intensif.
    Lors d'un entrainement sur pointes, elle a ressenti une vive douleur au pied gauche, et elle ne peut plus rien faire depuis. Pendant 3 semaines, divers examens radiologiques et échographie et divers médecins n'ont pu établir un diagnostic fiable. Dernièrement, nous avons fait un IRM et le diagnostic est tombé: fracture de fatigue de la métaphyse proximale du deuxième métatarsien. Mise en évidence d'un œdème diffus de la base et des deux tiers proximaux de la diaphyse du 2ème métatarsien. Il s'y associe une solution de continuité transverse de la région métaphysaire proximale, avec infiltration œdémateuse modérée des parties molles adjacentes.
    Le médecin du sport qui la suit maintenant nous a prescrit une botte de marche avec béquilles et un repos complet jusqu'au prochain examen dans un mois.
    j'ai lu dans un des commentaires que le port d'une chaussure de Barouk était quelquefois conseillé pour ce type de fracture car cela permet de reporter la charge sur le talon.
    Quel est votre avis sur cette question?
    Sinon, Peut-on marcher avec une botte de marche?
    Y-at-il un risque pour la consolidation?
    A combien de temps estimez-vous une guérison complète, sachant que ma fille devra forcément reprendre des cours d'une intensité importante, avec des contraintes musculaires et et osseuses inévitables? ce qui peut compromettre son examen de fin d'année. Je précise que le médecin du sport qui la suit maintenant me semble extrêmement compétant, mais il ne se prononce pas pour l'instant, et il faut dire aussi que ce n'est pas en 10 minutes de consultation que l'on aborde toutes les questions, qui souvent viennent après.
    Merci pour votre réponse et pour le réconfort que forcément, vous apportez à ceux qui vous questionnent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Christian, en lisant votre post et les activités de votre fille (danse de haut niveau, footing, saut de corde) je ne suis pas surpris qu'elle ait développé une fracture de fatigue qui est l'hypothèse à envisager en 1ère intention avec un IRM pour le diagnostic précoce. en ce qui concerne le traitement, dans mon expérience, le sans appui entre 4 et 6 semaines est indispensable, pour le reste botte ou chaussure de barouk, cela dépend des habitudes de chacun. Compte tenu des activités intenses de votre fille, prendre l'avis d'un orthopédiste très qualifié serait peut être une bonne chose; si vous êtes sur Paris ou dans une grande ville de province avec CHU, les confrères de qualité sont nombreux. Si le sans appui est indispensable, elle peut quand même poursuivre des activités physiques annexes pour entretenir la condition physique. Un conseil encore, après la 6ème semaine, votre fille peut reprendre très progressivement ses activités antérieures et ces dernières doivent entrainer zéro douleurs. Dr LP

      Supprimer
  58. Bonjour 26/09 accident de travai fracture péroné fracture oblique ou spiroïde plâtre 9 semaines maintenat résine la 10ème semaine on me dit de revenir le 29/12 sur les radios du 29/11 c'est identique au 26/09 mais on me prescrit des séances de kiné et une attelle de cheville et il faut que je marche dessus ! Je préfèrerai une botte de marche plus sécurisée à mon humble avis. Est ce possible que je puisse marcher avec des béquilles et cette botte de marche ? Et est ce que je pourrai éventuellement conduire (c'est le pied gauche)
    Qu'en pensez vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un anonyme qui ne prend pas la peine de lire les préalables, comme la plupart des visiteurs. Dr LP

      Supprimer
  59. Bonsoir,
    en Février 2016 j'ai ressenti une vive douleur au pied gauche qui a été douloureuse durant environ 4 jours puis de petites douleurs. j'ai eu différents examens et en octobre un IRM a détecté un "trait de fracture du fragment proximal, du sésamoide médial gauche bipartite" (résumé du compte rendu). Mon orthopédiste ne m'a pas redonné de rendez vous et m'a prescrit via un courrier des semelles orthopédiques, ce qui coincide a ce que vous avez dit plus haut quand au traitement.
    Ma question est est ce que ce traitement est adapté du fait de mon activité professionnelle, en effet je suis maçon et je porte régulièrement de lourdes charges sur des terrains qui peuvent etre escarpés.
    Une botte sans appuis n'aurait elle pas été plus adaptée?
    De plus je pratique le football en compétition (que j'ai stoppé depuis le diagnostic), quand pourrais je reprendre les entrainements?

    Merci d'avance pour l'attention que vous porterez a ce message.

    Paulin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me pose ces questions car les douleurs deviennent plus intenses depuis environ deux semaines alors que cela fait 1 mois et demi que je porte mes semelles.
      Quand au sport mon orthopédiste ne m'a pas donné plus de précisions et est difficilement joignable.

      Bonne soirée

      Supprimer
    2. Bonjour Paulin, vous écrivez que votre sésamoïde médial est à la fois bipartita et fracturé? Dans mon expérience une fracture ne peut pas se traiter par une simple semelle orthopédique et il me semble dommageable pour vous, que vous ne puissiez pas avoir accès à votre orthopédiste qui doit vous expliquer clairement pourquoi il ne vous a pas conseillé au moins le sans appui pendant 6 semaines avec une botte plâtrée. Dr LP

      Supprimer
    3. Bonjour.
      Merci de votre réponse rapide.
      En effet mon sesamoide est bi partira et fracturé.
      A prioris d'après ce que m'a dit sa secrétaire les semelles orthopédiques avec décharge seraient appropriées pour le traitement de ce qui s'apparente à une fracture de fatigue.
      Je suis un peu sceptique quand à l'efficacité de mon traitement car même avec les semelles je ne pense pas que cela décharge totalement ma zone d'appuis.
      Je vais reprendre rendez vous avec mon médecin traitant pour discuter des solutions possible pour le traitement.
      Au niveau du sport qu'elle est la durée de convalescence ?

      Merci du temps que vous me consacrez

      Bonne journée.

      Supprimer
    4. La reprise des activités sportives est fonction des douleurs et ces dernières peuvent être longues à disparaître. Dr LP

      Supprimer
  60. Bonjour docteur,
    J'ai eu il y a plus de 6 mois, des douleurs vives dans le pied.
    Après avoir fait des radios, un premier médecin n'a vu aucun signe de lésion.
    Il m'a donc prescrit des semelles pour soutenir ma voûte plantaire.
    Aucune amélioration!
    Je retourne consulter, un autre médecin qui, après palpation,et vérification de la première radio, détecte une inflammation de la bourse séreuse.
    Infiltrationous et aucune amélioration.
    6 mois plus tard, rdv chez un 3 ème ortho qui me prèscrit une scintigraphie.
    Verdict: fracture d'hyperactivite du sesamoide.
    Afin d'éviter brochage ou vis, je suis depuis 5 semaines, avec un bandage que je fais moi même tous les jours,pour fléchir mon gros orteil vers le bas et une chaussure de barouck.
    Si je touche, la douleur n'a pas disparue.
    Quand je lis vos réponse, vous parlez de repos strict (bequilles), pourtant, ça fait 5 semaines que je marche.
    Est ce que ça vaut la peine de faire 6 semaines avec une chaussure de barouck, et ce après 6 mois de fracture?

    Je suis un peu perdue....
    Merci pour votre aide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'indiquer votre prénom et de lire les préalables aux articles. Dr LP

      Supprimer
  61. Bonsoir,

    Mon fils de 16 ans s'est fracturé la base de la phalange proximale du gros orteil le 04/12/16, avec un petit arrachement osseux. Le médecin urgentiste nous a dit de straper le gros orteil avec le 2eme, pas de béquille et qu'il pouvait marcher normalement. A ce jour, le trait de fracture est toujours apparent...
    Est ce normal ? Peut-il reprendre le rugby (3 entrainements /semaine)?
    Je vous remercie par avance de vos conseils
    Nadine M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nadine, vous ne m'en avez pas dit assez: le mécanisme lésionnel était-il un choc direct (écrasement) ou indirect? le trait de fracture est-il spiroïde? dans le cas d'une spiroïde, là il y a possibilité d'un déplacement en rotation, les ongles ne sont plus alors orientés symétriquement et il faut parfois les opérer. En principe ce genre de fracture de la 1ère phalange, nécessite d'alléger l'appui la première semaine en béquillant, on peut marcher à plat sans béquiller la deuxième semaine et puis normalement marcher normalement la 3ème semaine. Un peu de kiné, c'est pas mal non plus et quand on fait du sport il ne faut pas se contenter de l'avis d'un urgentiste, mais plutôt d'un orthopédiste. En suite vous ne me dîtes pas si votre fils marche normalement et s'il a commencé à trottiner, si oui, il peut voir s'il supporte ces chaussures de rugby et refaire quelques tours de terrain; a la moindre douleur, un avis orthopédique est nécessaire. Dr LP

      Supprimer
  62. Bonsoir,
    Tout d'abord, je vous remercie pour votre retour. La fracture n'est pas de type spiroide. Elle se situe sur l'arrondi externe de la base de la phalange, un petit morceau d'os s'est détaché. Cette fracture est due à une mauvaise réception en "smashant" au volley !
    A ce jour il marche normalement, et reprise du footing/cardio demain :( . La radio de contrôle, après 6 semaines, ne montre toujours pas de cal osseux, c'est ce qui me tracasse... et me demande si ce petit morceau d'os ne va pas se déplacer au fil du temps.
    Lorsque vous me conseiller de consulter un orthopédiste, il s'agit bien d'un chirurgien ?
    Bien à vous
    Nadine M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nadine, c'est peut être tout simplement un arrachement du ligament collatéral qui détache un peu d'os. Ce qui compte c'est la douleur, si pas de douleurs à la marche, il peut reprendre doucement les activités physiques. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Pas de douleur à la marche ni après reprise des activités physiques cette semaine.
      Un grand merci pour tous vos conseils.
      Nadine M

      Supprimer
  63. Bonsoir. Après qu'une voiture m'est passée sur le pieds gauche quelques jours après une fracture du 3 metatarse est visible sur la radio.le traumatologie m'à indiqué de l'elastoplat et la chaussure de Barouk.pensez vous que cela suffit pour la consolidation.combien ça prendra de temps?j'ai 70 ans.je vous remercie d'avance.

    RépondreSupprimer
  64. Bonsoir, je me suis fait une fracture du 5é métatarsien, au niveau de la tête de l'os, la fracture n'est pas déplacé et le trait de fracture semble petit. On m'a posé un platre aux urgences, et j'aurais aimé savoir si il ne serait pas préférable de porter une botte ou quelque chose du genre ? Je suis sportif et j'ai peur de perdre en muscle ainsi qu'en amplitude articulaire. De plus, j'ai une mauvaise circulation sanguine avec des varices, donc le plâtre ne me plaît vraiment pas... J'ai pris rdv avec un orthopédiste dans 10j mais j'ai peur que les dégâts du plâtre soient déjà présent.

    Merci d'avance !

    RépondreSupprimer
  65. Bonjour,je me suis fracturé le 5e metetarse en course à pied. Fracturé à la base du 5e métatarse, sans déplacement.
    Résultat aux urgences: 5 semaines de plâtre...
    Cela fait maintenant 4 semaines que je le supporte. Il m'arrive de prendre très légèrement appui: aucune douleur.
    Puis-je reprendre le ski normalement, sachant que le pied est aussi bien dans une chaussure de ski que dans un plâtre ?
    Quand puis-je reprendre le vélo, et la course à pieds ?
    Merci

    RépondreSupprimer
  66. Bonjour Dr,

    Suite à un choc de mon pied nu contre le carrelage, fracture du 5ème métatarse au milieu, sans déplacement.
    J'ai demandé à ne pas avoir de plâtre, mais une chaussure de barouk, pour conserver la mobilité de ma cheville. Quand on parle d'immobilisation, les appuis en le pied sont proscrits ou en tout cas le moins possible. Mais est-il bénéfique/utile de faire des petits mouvements régulièrement avec la cheville ou les orteils (je peux les bouger sans douleur) afin de conserver une bonne mobilité, et peut être d'anticiper le travail avec un ostéopathe après la guérison ?

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Thibaut, la réponse est dans le texte de l'article, les fractures sans déplacement des Métas peuvent bénéficier sous surveillance d'une chaussure de Barouk, mais c'est l'orthopédiste qui décide. Dr LP

      Supprimer
  67. Bonsoir Docteur. Je suis Christine mais ne n'arrive pas à m'enregistrer comme telle, veuillez m'en excuser.
    Je souffre d'une sesamoidite rebelle selon les dires du médecin du sport consulté plusieurs en 6 mois. Le pied est le plus touché mais le gauche souffre du même souci. Je dois faire une radio semaine prochaine et à vous lire je suppose que l'on recherche fracture ou nécrose. Je suis équipée d'une semelle de decharge avec correction valgus mais ce n'est pas d'un soulagement miraculeux. Je réalise des bains ecossais et des etirements de la chaîne posterieure ainsi que travail detente de la voûte plantaire avec balle de tennis.
    Je voudrai savoir si je peux pratiquer la natation, le crawl, car j'ai énormément de contractures qui me remontent jusqu'au bassin car je me tiens comme je peux. Je stresse beaucoup à cause de la douleur et parce que que je ne pratique plus d'activité. Je ne voudrai pas faire empirer les choses.
    Merci d'avance pour vos conseils éclairés et votre blog pédagogique. Cordialement christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christine, je ne sais pas trop ce que signifie le terme de sésamoïdite et sur quels éléments cliniques et d'imagerie, mes confrères se sont fondés pour établir un tel diagnostic qui doit donc être tiré au clair. Pour le reste, il faut supprimer l'appui en béquillant tant que les douleurs sont présentes en attendant d'avoir le bon diagnostic et selon les cas immobiliser par une contention. Quant aux activités sportives, il faut qu'elles entraînent zéro douleur et si c'est le cas, vous pouvez continuer à pratiquer la natation. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci docteur pour votre réponse. Le médecin du sport s'est basé sur un examen clinique minutieux des 2 pieds et aussi de ma démarche. Il y a hyperappui sur la zone et pas de coussin adipeux. J'avais une aponévrosite et un problème de tendon fibulaire et gauche et pendant des mois jai decharge sans le savoir tout mon poids sur le pied droit. Je suppose qu'il va ajuster le TTT après radios de mercredi prochain. J'ai un peu essayé le crawl avec pull boy et cela provoque douleur inflammatoire comme une tendinite au niveau sesamoide latéral. Dommage ça m avait bien décontracté les lombaires et les cervicales.
      J'ai très peur d'avoir une fracture (pas bien de surfer sur internet) et pourtant le pied a un aspect absolument normal depuis le début.
      Cela est il possible ?
      De toute façon il faut laisser parler les images à présenter... pas la peine de psychoter. 😀 je vous souhaite un bon dimanche. Christine

      Supprimer
    3. Christine, attendons l'imagerie mais cliniquement dans les problèmes de sésamoïde, il y a des signes locaux et un testing du fléchisseur de l'Hallux positif par rapport au côté controlatéral. Dr LP

      Supprimer
  68. Bonsoir Docteur.
    Toujours Christine avec ses sesamoides en révolte !
    J'ai eu ma radio qui montre des sesamoides intègres et aucune anomalie sur la structure des avant pieds. Le médecin du sport, connaît bien cette pathologie et a refait un examen des pieds. Il constate que sans douleur je monte sur la pointe des pieds, il ne pense pas que cet exercice serait possible avec même une fissure. c'est toute la voute plantaire qui est contractée et le déroulé du pas douloureux. Donc on part sur le traitement manuel des voutes plantaires (qui ont souffert d aponevrosite en 2015 et tendinite fibulaire) et traitement anti inf, ondes courtes, tecartherapie... enfin ce que les kines ont en rayon. Il me conseille de nager cool et relâcher ainsi le stress provoqué par la situation.
    Évidemment je porte les semelles avec évidement et repose au possible. Votre confrère veut réévaluer après cela. Il m'a dit que les sesamoidites sont coriaces. Si vous une idée de plus ... je sais qu'à distance vous ne pourrez rien pour moi, mais comme vous avez bien voulu me lire je voulais vous donner la suite. Courage aux ceux qui comme moi vont finir par marcher sur les mains. Cordialement christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christine, on pouvait cliniquement douter de la possibilité d'une lésion osseuse des sésamoïdes, pour le reste, votre médecin du sport étant sûr du diagnostic de sésamoïdite , qu'une scintigraphie par exemple pourrait confirmer et de sa prise en charge en kinési, alors tout devrait rentrer dans l'ordre. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci docteur. Le plus dur est de trouver à se chausser surtout pour une femme.

      Supprimer
  69. Bonjour, en tombant d'une chaise, je me suis rattrapée sur mon pied droit pour ne pas tomber sur mon dos, car j'ai été opérée de la colonne vertébrale et j'ai un appareillage du haut de la colonne jusqu'en bas et en prime un staphylocoque doré, j'ai été au urgences, ils m'ont dit que j'avais le 5ème métatatarse du petit doigt de pied cassé, ils m'ont mis un plâtre pendant 6 semaines, je viens de l'enlever et c'est toujours fracturé, ils m'ont dit de mettre une chaussure de marche et de refaire une radio de contrôle dans un mois. Trouvant cela bizarre, j'ai contactée mon médecin traitant, qui m'a dit que je ne devais pas marcher avec cette botte de marche mais que ce n'était pas normal qu'ils m'aient laissée partir en me mettant une botte de marche alors que c'était toujours fracturé, elle m'a dit de refaire une radio dans un mois et de voir. Mais si c'est toujours fracturé, car je ne pense pas qu'une botte de marche puisse enlevé la fracture, je ne vois pas l'intérêt de perdre un mois pour à la fin me dire qu'il faut mettre une plaque. Pouvez-vous me renseigner s'il vous plaît. D'avance merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Inconnu, merci de lire l'avis préalable et de donner au moins un prénom.

      Supprimer
  70. Bonjour
    J ai une fracture de fatigue du sesamoide interne au pied droit (confirme par irm en novembre 2015 et novembre 2016)
    J ai des semelles orthodediques j en ai change en decembre
    J ai du etre un peu debout ces derniers temps et la douleur est plus vive.
    Je suis gene des que je suis debout en ce moment.
    Je pense serieusement essayer des chaussures sans appui pendant 6s comme vous le recommendez.
    Quel modele preconisez vous?
    Est ce que pour des botes en resine il faut avoir une ordonnance? Est ce un podologue qui les fait?
    Merci d avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Damien, apparemment si le le diagnostic est le bon, il remonte novembre 2015 et 16 mois après l'histoire devrait être close et il ne peut s'agir d'un retard de consolidation. Vous devriez tirer ça au clair avec un confrère orthopédiste membre de la SFTS (société française de traumatologie sportive) qui verra si vous présentez une pseudarthrose par une imagerie adaptée et en attendant effectivement, il faut alléger l'appui afin de contrôler la douleur, soit en béquillant, soit avec une chaussure type Barouk. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci
      Je vais reconsulter mercredi prochain
      On verra...

      Supprimer
    3. J ai consulte et le chirigiens m a prescrit une radio et ne voulait pas d analyse plus pousse. Elle revele une condensation relative du sesamoide.
      Il m a indique de faire des semelles avec le plus de decharge possible
      Est ce que vous avez le nom d un confrere sur paris/boulogne plus specialiste de douleurs autour du sesamoide? Ou d autres conseils?
      Merci d avance

      Supprimer
    4. Bonjour Damien, vous pouvez contacter les confrères de la clinique Nollet à Paris. Dr LP

      Supprimer
  71. Bonjour docteur. Y a t'il un intérêt à prendre par voie orale ou crème de l anti inflammatoire pour soigner une sesamoidite ? Mon médecin du sport a dit que c'est dommage que suite à un oedeme de quincke à l'aspirine j'en sois privée et le kiné m a dit que cela ne sert à rien. Les anti inf testés en hôpital sont nexen et antadys. Le 1er est supprimé des prescriptions et le second plutôt donné par les gynecos. Mon generaliste dit qu'il y a TM Harpagophytum donné sur longue durée pour les arthroses. Argile verte ?
    Bon dimanche à vous, cordialement christine


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christine, spécialisé en traumatologie sportive , je ne prescrit pas ce genre de produit. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci docteur. J'ai la chance de faire ma reeduc dans un centre medico sportif à Strasbourg disposant d'un dispositif tecar et ondes courtes. La zone sesamoide dégonfle bien et après la séance je peux marcher presque normalement ma kiné lève manuellement aussi les contractures de la voute plantaire et je nage à nouveau autour d'un km. J'ai enfin compris qu'il y a un grand lien entre douleur et tension musculaire, la natation créé de la détente.
      On va finir je l'espère à vaincre le côté chronique. Mon medecin est Dr Pietra, plutôt dans le foot, peut être le connaissez vous. Bonne chasse aux oeufs christine

      Supprimer
  72. Bonjour
    Voilà y a 10 mois j'ai commencé à avoir des douleur au pied gauche a cette période correspond à une augmentation des entraînements de danse, j'ai attendu que la saison de nos spectacle soit terminé pour consulter un médecin, en novembre j'ai passé une radio le compte rendu parlé d'éventuelles fracture de fatigue, mon médecin m'a envoyer voir un rhumatologue qui m'a fait passer une irm ou apparaissait un epanchement, suite à ça il m'a prescrit des semelles de décharge ainsi qu'une infiltration. L'infiltration à empirer la douleur et aucun changement avec les semelles. Je retourne donc voir mon médecin qui me prescrit une orthese souple mais impossible de la garder une journée entière, je retourne chez le médecin qui m'envoie faire une scintigraphie et la le compte rendu dit multifracture du sesamoide latéral possible nécrose. Je vais donc voir un.chirurgien orthopédique qui m'explique que mon sesamoide est vraiment dans un sale état que c'était la première fois qu'il voyais ça et vu que rien ne me soulage il va me le retirer. J'ai donc rendez vous le 11 avril pour l'ablation.
    Il m'a dit qu'il allait sûrement platrer pour 4 semaines mais après ça ce passe comment? Combien de temps pour pouvoir re danser? Mon opération était prévu normalement le 18 et ce matin sa secrétaire me dit qu'il a décider d avancer d'une semaine. J'avoue que je ne suis pas trop rassurer car si j'ai bien compris les sesamoide serveur de guide au gros orteils, il maintienne des tendons.
    Enfin voilà je suis un peu perdu dans tout ça.
    je vous remercie d'avance pour votre réponse, Jennifer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Jennifer, effectivement les fractures de fatigue (de stress) des sésamoïdes (très souvent l'interne et chez vous, l'externe) se voient chez les danseuses. Leur prise en charge est très délicate et nécessite un chirurgien orthopédiste confirmé spécialiste du pied des sportifs. Le traitement peut être orthopédique (botte plâtrée avec risque de pseudarthrose) ou chirurgical par brochage. L'ablation totale en général semble donner de mauvais résultats car ces petits os ont un grand intérêt dans la fonction du pied et on lui préfère les ablations partielles quand c'est possible. Tout ceci pour vous dire de prendre peut être un 2ème avis orthopédique et ensuite de faire votre choix en demandant aux différents chirurgiens de bien vous préciser les suites opératoires et les conséquences par rapport à la danse. Tenez moi informé. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonjour merci pour votre réponse.
      J'ai vu deux chirurgien orthopédique et ils m'ont dit la même chose enfaite j'ai le sesamoide d'une personne de 90 ans environ. En ouvrant ils vont voir si y a possibilité d'en garder un morceau ou broche mais y a peut de chance que ce soit possible.
      En faisant des recherches j'ai vu qu'il y avait la possibilité si pas de résultats avec ablation de faire une greffe du sesamoide, je sais qu'il ne faut pas croire tout ce qui ce dit sur internet car chaque cas est unique mais es-ce possible sa pourrait éviter peut être des complications?

      Supprimer
    3. Dans la mesure où les 2 Chir sont d'accord pour vous opérer, il vous appartiendra de poser toutes questions utiles sur le type d'intervention, les suites post op et la reprise d'activité. Dr LP

      Supprimer
  73. Oui je verrai ça avec lui. Merci d'avoir pris le temps de me répondre

    RépondreSupprimer
  74. Bonjour je me suis fait opérer hier matin au final j'ai juste un pansement et une bande demain une tal9nette pour 15 jour des piqûre pour 10 jour et prise de sang tout les 3 jour je revoit le chirurgien le 15 mai

    RépondreSupprimer
  75. Bonjour Jennifer, tenez moi informé des suites opératoires. Dr LP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Voilà j'ai vu le chirurgien c'était matin pour un contrôle je suis à 6 semaine post operatoire pas enCorée tt à fait cicatriser il reste une pointe mais il préfère que je laisse à l air libre j'ai 10 séance de kiné et jeux peut remettre des chaussures normal mais es que je peut les remettre maintenant ou attendre d'avoir commencer la kiné ? J'ai pas u le temps de lui demander le rdv à durer 5 min et est ce que je peut enfin me laver le pied normalement ?

      Supprimer
  76. Bonjour docteur,
    Voilà le 30 mars en nettoyant ma cuisine j ai mon petit four qui est tombé sur mon pied gauche. Mon mari m'as enmené aux urgences car j'ai eu très mal et je ne pouvais pas marcher. Ils m'ont fait une radio et le docteur a dirrectement vu une belle fracture au 2èm metatarse. On m as mis un gros plâtre et donné rdv une semaine après chez l'orthopédiste. Je me rends donc a mon rdv et là le doc me dit que c'est une belle fracture mais qu'ils ne vont pas opèrer. On m'enlève mon gros plâtre blanc et en remèttent un plus lèger en couleur. On me dit que pour cette fracture c'est entre 6 a 8 semaines. J ai un nouveau rdv 2 semaines après pour faire une nouvelle radio et changer le plâtre mais surprise car le docteur ortho.décide de ne plus remettre de plâtre. J ai été un peu étonnée car cela fait tout juste trois semaines.Il m as demandé de me mettre sur un pied ce que j ai fait mais j ai eu trop peur et n ai pas osé mettre le poid sur les métatarses mais sur le talon. Le docteur a remarqué et as insisté pour que je mettes mon poids sur tout le pied, malgré cela je n ai pas réussi. Voyant de toute manière que je ne souffre pas le martyre il me fait mèttre une chaussure spéciale.(j ai oublié le nom) qui garde mon pied droit et bien serré. Il me dit que je peux commencer petit a petit a remarcher tout en m aidant des béquilles.il me dit que si je n ai plus mal dans trois semaines je peut reprendre le travail.(je suis vendeuse dans une chocolaterie donc debout toute la journée). Il me redonne tout juste rdv dans 3 semaines pour controler et voir si j ai encore mal.Docteur je vous avoues que je suis super contente de ne plus avoir de plâtre car c est dur de rester enfermé chez soi et ne rien faire(je suis maman de trois enfants). J ai ésseillé de faire quelques pas en m aidant des béquilles. Par momment j ai très mal mais je prends du tradonal et ibuprofène et la douleur se fait moins dure. Docteur m as dit de ne plus faire la piqure de clexane. Pour dormir je n ose pas retirer la chaussure. En fait je pense l enlever juste pour me laver. Le docteur m as dit que pour dormir je pouvais la retirer mais j ai trop peur.
    J ai confiance au docteur ortho. mais malgré tout je ne peut éviter d avoir peur de ne pas bien faire.
    Pourriez vous me donner un avis de votre part?
    En attente d une réponse de votre part docteur je vous remercies d avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci anonyme de lire l'avis préalable. Dr LP

      Supprimer
  77. Un peu difficile à comprendre mais merci docteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas anonyme ce qui est difficile dans le fait de donner au moins un prénom. Dr LP

      Supprimer
  78. Oups pardon je m appelle laura lopez

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laura, vous ne le précisez pas, mais il doit s'agir d'une fracture sans déplacement et dans ce cas le traitement orthopédique (plâtre ou résine) suivi d'un traitement fonctionnel qui limite l'enraidessement (chaussures de Barouk peut être ou équivalents et allégement de l'appui par du béquillage) sont justifiés jusqu'à la consolidation. Il faut vous guider sur la douleur à l'appui et béquiller tant que l'appui est douloureux et tout ira bien. Quand à la reprise du travail, vous verrez avec le chir; si vous n'avez aucune douleur pourquoi ne pas reprendre au moins à temps partiel si c'est possible. Dr LP

      Supprimer
  79. Merci docteur. J ai finalement enlevé ma chaussure pour dormir.ça fait deux jours qu on m as enlevé le plâtre et les douleurs sont revenues. Par moment le pied gonfle lorsque je marche un peu et il est sensible alors je le met au repos. Quand la douleur se fait fortement ressortir je prends du tradonal ou ibuprofene que le doc m as prescrit. Je vous remercies de votre temps . J ai confiance en mon ortho. mais il est toujours réconfortant d avoir un autre avis.

    RépondreSupprimer
  80. bonjour docteur,

    je suis tombée des escaliers lundi dernier (24/05) et on m'a diagnostiquée une fracture à la base du 5eme metatarse. je suis donc platrée jusqu'au 9 mai jour du rdv avec le chirurgien orthopédique. le problème est que j'ai un voyage prévu le 12 mai en Ouzbekistan, est il encore envisageable de partir en prenant un chauffeur et guide sur place qui m’éviterait de porter mon sac à dos et de faciliter mes déplacements? puis je demander à mon chirurgien une botte de marche et voyager? est il également possible de prendre un vol d'une durée de 11 heures avec escale de 3 heures? je vous remercie pour votre aide. cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mouna, une fracture de la base du 5ème Méta, comme écrit dans le texte et donc que vous avez du lire en diagonale, c'est entre 3 et 6 semaines d'immobilisation dans une botte plâtrée avec reprise progressive d'appui guidée sur les douleurs et risque de déplacement de la fracture si l'immobilisation est insuffisante. Partir le 12 mai dans un pays lointain comme l'Ouzbékistan semble alors déraisonnable. mais vous verrez ça avec votre chirurgien. Dr LP

      Supprimer
  81. Bonjour Docteur,

    Je vous remercie pour votre rapide retour. c'est noté, j'attendrai le 09 pour une décision finale. bonne journée.

    RépondreSupprimer
  82. Bonsoir Dr Pallure.
    Ma sesamoidite a empiré ou alors il y a un dégât ailleurs : subitement en marchant un crac sous l hallux et depuis tout le pied souffre. Vue par mon médecin du sport, il y a une Irm à faire ciblee sur les sésames et les fle hisser en attendant de trouver un rdv inferieur à 4 semaines. Votre confrère a prescrit une chaussure de décharge en attendant le verdict. Mais je n'ai pas de préconisation de type de chaussure. Modele sober ou barouk ? Je crains la hauteur de la barouk car dos fragile et sesamoides du pied gauche enflammés oublié aussi. Avez vous un avis ?
    Je suppose que conduire est prohibé aussi ? il me reste à trouver une Irm, les délais sont fous ! Je vous remercie pour votre écoute. Cordialement christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christine. Au moindre problème, IRM; on n'examine et on ne réfléchit plus? Pour une sésamoïdite, une semelle de décharge et un traitement AINS dans 1 premier temps peuvent suffire. Dr LP

      Supprimer
  83. Bonjour Docteur,
    Le 1er avril, (joli poisson), j'ai reçu une barrière de parking sur le gros orteil.
    La radio faite aux urgences révèle une fracture transversale de P2 sans déplacement secondaire. A ce jour, la fracture n'est pas consolidée et le médecin assez hésitant, me dit que peut-être la chaussure de barouk a été enlevée trop tôt et qu'il faudrait la remettre.
    Je précise que cette chaussure de décharge a été portée pendant les 15 premiers jours, puis sur les conseils d'un autre médecin progressivement enlevée plusieurs fois dans la journée. J'ai définitivement arrêté de la porter au bout de 3 semaines.
    D'autre part, j'ai commencé des séances de kiné depuis une semaine.
    Ma question est la suivante : pensez-vous qu'il soit préférable de remettre la chaussure de barouk 40 jours après le traumatisme pour favoriser la consolidation, ou au contraire vaut-il mieux solliciter l'avant du pied et commencer des appuis très en douceur.
    Par avance un grand merci à vous,
    Malou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Malou, dans une fracture de P2 du gros orteil, ce qui guide la conduite à tenir, c'est l'obliquité du trait et donc le risque potentiel de cal vicieux ou de déplacement secondaire et là il vaut mieux ostéosynthèser. Pour le reste, s'il n'y a pas de risque de cal vicieux, la reprise d'appui est basée sur la douleur. Tant que c'est douloureux, il faut alléger l'appui et garder la chaussure de Barouk. Dr LP

      Supprimer
  84. bonjour Docteur, il y a 2 mois et demi, je me suis fracturé les métatarses 4 et 5 (dans la diaphyse) en me tordant le pied. J'ai eu 4 semaines de platre puis une chaussure. J'ai commencé la kiné il y a 10 jours mais la radio de ce matin montre que le cal du métatarse 4 a commencé à se faire mais a priori pas ou peu de consolidation pour le métatarse 5. Le médecin me demande de faire un scanner pour mieux voir l'os et voir s'il y a pseudarthose ou pas. sur la radio les os n'ont pas l'air bien en face et pourtant le médecin ne parle pas de déplacement. La kiné me dit de marcher pied nu chez moi et de travailler le déroulé du pied, est ce une bonne chose si l'os n'est pas reconstitué? dois-je selon vous continuer de marcher avec la chaussure de Barouk?
    J'aimerai beaucoup éviter la chirurgie mais si elle est nécessaire pouvez vous m'expliquer en quoi en consiste pendant et après.
    Merci beaucoup pour votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laure, au 75ème jour post traumatique, si la décision de vous traiter orthopédiquement a été la bonne, vos 2 fractures devraient être consolidées. Quand un os est consolidé, il n'y a pas de douleur à l'appui et c'est ce qui est essentiel; si vous n'avez pas de douleurs à la marche, alors c'est que tout va bien, même si les radiographies laissent planer un doute (l'image radiologique est toujours en retard par rapport à la consolidation clinique). Un scanner est parfaitement inutile, car c'est une imagerie qui risque d'ajouter de la confusion en montrant un écart interfragmentaire qui ne correspond pas à une réalité clinique. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonjour, merci pour votre réponse, je ne souffre pas atrocement à la marche mais j'ai toujours un peu mal et ma marche n'est pas naturelle. Par ailleurs, les phénomènes inflammatoires sont toujours très présents (pied rouge et gonflé) au moins une fois par jour) et j'ai souvent mal la nuit. est ce normal?
      Laure

      Supprimer
    3. Bonjour Laure, vous avez un pied de type inflammatoire (rouge, gonflé, avec douleurs nocturnes), cela nécessite un avis orthopédique et peut être, à la place du scanner, une scintigraphie pour éliminer une algo neuro-dystrophie. Dr LP

      Supprimer