Préalables à lire par tous ceux qui désirent échanger avec l'auteur +++:

- il faut pour que l'auteur réponde aux questions qui lui sont posées, qu'il y ait, et c'est la moindre des choses au moins un prénom, que la question soit posée au bon endroit, c'est à dire sur l'article du blog correspondant à la question posée ++.

- la réponse de l'auteur sera d'autant plus pertinente que la demande d'information où la où les questions posées par les visiteurs du blog soient le plus possible, concises et formulées clairement et qu'elles contiennent des renseignements cliniques, on ne soigne pas des images mais une symptomatologie clinique ++.

- souvent les questions posées par les visiteurs sont redondantes, alors qu'elles sont le plus souvent clairement développées dans le texte de l'article où dans les commentaires qui font suite aux articles; l'auteur recommande avant de poser une question, de lire attentivement l'article et les différents commentaires qui le suivent ++.

- si un article donne entière satisfaction, n'hésitez pas à recommander son contenu sur google (en bas de l'article) ++. Très peu d'entre vous le font et pourtant c'est un encouragement pour l'auteur a sans cesse améliorer la qualité des articles.

- ce blog mis gratuitement à la disposition de tous et sans recours à la publicité a été conçu essentiellement pour informer, éduquer les lecteurs ++, avec possibilité d'échanger avec l'auteur sur une pathologie ou un problème d’entraînement et ce uniquement par l'intermédiaire du blog et non par l'intermédiaire des résaux sociaux (facebook ou linkedin) ou par téléphone ou boite mail ++.

- enfin ce blog d'information ne saurait être un lieu d'expression d’une quelconque insatisfaction où agressivité envers quiconque où d'échanges d'avis entre lecteurs sur leurs pathologies respectives.

Merci à tous les visiteurs de respecter ces principes et de ne pas se cacher derrière un anonymat, potentiellement source de dérives.

Avis à lire par tous les lecteurs:

"Un médecin du sport vous informe" répond à la demande de nombreux confrères, patients et sportifs. Il est le reflet de connaissances acquises tout le long de ma vie professionnelle, auprès d'enseignants remarquables, connaissances sans cesse actualisées que je me suis efforcé de rendre accessibles au plus grand nombre par le biais d’images trouvées sur le Net, images qui sont devenues par la force des choses, la propriété intellectuelle de tous; si cela dérange, ces images seront retirées.

Certains articles peuvent apparaître un peu plus polémiques que d'autres et indisposer, mais il n'est pas question pour l'auteur de tergiverser ou de se taire, quand il s'agit de problèmes d'éthique, en particulier en matière de dopage et quand la santé des sportifs est en jeu, compte tenu du nombre élevé de blessures liées au surentraînement et à une pratique imbécile d'une certaine musculation, qui n'est plus au service de la vitesse et de la force explosive, les deux qualités physiques reines, qui ne respecte pas les règles de la physiologie musculaire et qui, au lieu d'optimiser la performance, fait ressembler certains sportifs body-buildés à l'extrême, davantage à des bêtes de foire gavées aux anabolisants, qu’à des athlètes de haut niveau.

Ce blog majoritairement consacré à la traumatologie sportive est dédié à mes maîtres les Prs Jacques Rodineau, Gérard Saillant et à tous les enseignants du DU de traumatologie du sport de Paris VI Pitié Salpétrière et en particulier aux docteurs Jean Baptiste Courroy, Mireille Peyre et Sylvie Besch. L'évaluation clinique y tient une grande place: "la clinique, rien que la clinique, mais toute la clinique" et s'il y a une chose à retenir de leur enseignement, c'est que dans l'établissement d'un diagnostic, l'examen clinique, qui vient à la suite d'un bon interrogatoire, reste l'élément incontournable de la démarche médicale.

Hommage aussi au Pr Robert Maigne et à son école de médecine manuelle de l'Hôtel Dieu de Paris ou j'ai fais mes classes et actuellement dirigée par son fils, le Dr Jean Yves Maigne. Je n'oublie pas non plus le GETM (groupe d'étude des thérapeutiques manuelles) fondé par le Dr Eric de Winter et ses enseignants, tous des passionnés; j'y ai peaufiné mes techniques et enseigné la médecine manuelle-ostéopathie pendant 10 années.

A tous les sportifs et à tous ceux qui présentent des tendinopathies de l'épaule, du coude, du genou, de la cheville et des claquages musculaires des muscles ischio-jambiers, droit fémoral, adducteurs et jumeau interne du mollet, je recommande vivement la lecture de l'article "bases médicales des blessures tendino-périostées et musculaires en Athlétisme", la même problématique affecte les pratiquants des autres disciplines sportives et toutes les personnes actives.

Dr Louis Pallure, médecin des hôpitaux, spécialiste en Médecine Physique et Réadaptation, médecin de médecine et traumatologie du sport et de médecine manuelle-ostéopathie, Pr de sport et musculation DE, médecin Athlé 66, comité départemental, ligue Occitanie et fédération française d’Athlétisme.

dimanche 27 avril 2014

Mise au point sur les entorses intrinsèques scapho-lunaires et pyramido-lunaires du poignet.
Nous sommes bel et bien obligé de constater que la plupart des lésions du poignet, quelles soient osseuses ou ligamentaires, secondaires à une chute sur le talon ou le dos de la main et d'apparence bénigne après quelques jours d'évolution, sont très souvent négligées par les blessés eux mêmes ou  par leurs examinateurs, médecins ou kinés non spécialisés.  Dès lors le retard diagnostique qui s'en suit, va aboutir immanquablement a des difficultés de prise en charge thérapeutique et en fin de compte laisser  des séquelles douloureuses et fonctionnelles, la plupart du temps définitives, qui auraient pu être évitées par une prise en charge précoce et adaptée. D'où  cette mise au point sur les lésions ligamentaires intrinsèques péri - lunaires du poignet (ligaments scapho-lunaires et pyramido-lunaires), celles du ligament triangulaire, les fractures du scaphoïde et celles de l'apophyse uncifirme de l'os crochu faisant  l'objet d'articles à part.

                                     

 Anatomie


                            

                                                Ligaments intrinsèques du poignet

Les ligaments interosseux scapho-lunaire  et pyramido-lunaire du poignet sont des ligaments  intrinsèques qui solidarisent étroitement les 3 os de la 1ère rangée du carpe: en dehors le scaphoïde, au milieu le semi-lunaire et en dedans le pyramidal.

                                    



Le plus puissant ligament intrinsèque du poignet est le ligament scapho-lunaire et ses 3 parties:
- une partie antérieure assez large avec des fibres torsadées d'importance biomécanique moyenne, sa rupture entraîne une instabilité dynamique variable.
- une partie moyenne, fibro-cartilagineuse sans aucune valeur biomécanique ni possibilité de cicatrisation. Elle peut laisser passer un liquide d’arthrographie mais sa rupture est négligeable.
- une partie postérieure solide avec des fibres transversales , bio-mécaniquement la plus importante; sa rupture entraîne des troubles majeurs.
Les lésions peuvent être de plusieurs types:  simple perforation sans conséquences,  rupture incomplète avec instabilité dynamique et rupture complète avec instabilité statique et dissociation des 2 os.


                                         Ligament intrinsèque scapho-lunaire



Le ligament pyramido-lunaire est moins solide, il peut être lésé partiellement ou totalement sans entraîner d'arthrose post traumatique.
Biomécanique
De cette solidarité anatomique, découle une solidarité fonctionnelle entre les 3 os de la 1ère rangée du carpe qui vont se mobiliser toujours dans le même sens, ils vont basculer ensemble en avant ou en arrière, tandis qu' un mouvement supplémentaire de cisaillement va se produire au niveau de l'interligne scapho-lunaire.
- en dorsi- flexion du poignet, le semi lunaire et le grand os basculent en arrière et le scaphoïde se verticalise 
- en flexion palmaire, c'est l'inverse
- en inclinaison radiale, le scaphoïde s' horizontalise 
- en inclinaison cubitale, le scaphoïde se verticalise.
En traumatologie, on distingue:
- les lésions ligamentaires (entorses) du ligament scapho-lunaire qui entraînent la perte du couplage entre les 2 os et se manifeste par une bascule palmaire du scaphoïde qui s'horizontalise associé a une bascule en dorsi-flexion du semi lunaire; entorse qui peut être isolée ou associée à des lésions ostéo-articulaires d'impaction avec atteinte cartilagineuse qui vont aggraver le pronostic ou a une fracture du scaphoïde.




- les entorses pyramido-lunaires sont plus rares que leur symétrique scapho-lunaires et il faudra les différencier des autres lésions internes du ligament triangulaire (T.F.C.C). Elles peuvent être isolées ou associées à d'autres lésions osseuses internes: fracture du cubitus, du 5e métacarpien, de l'apophyse unciforme de l'os crochu ou ligamentaires:  du ligament triangulaire ou du ligament scapho-lunaire.
Clinique en frais
      A la suite d'une chute sur le talon ou le dos de la main, le blessé présente un poignet légèrement tuméfié et douloureux soit sur le versant externe du poignet, soit sur le versant interne. Ces signes souvent discrets sont très souvent négligés par le blessé lui même ou son médecin, alors que la règle est de considérer tout traumatisme du poignet même d'apparence bénigne, comme une lésion potentiellement grave: fracture du scaphoïde, entorses péri-lunaires ou du ligament triangulaire, etc jusqu'à preuve par une imagerie adaptée du contraire et de l'orienter rapidement vers un service SOS Main après avoir glaçé et immobilisé ce poignet dans une attèle.
Signes d'examen qui permettent de suspecter telle ou telle lésion:
- téléscopage douloureux de la colonne du pouce, douleur exquise à la palpation de la tabatière anatomique et douleur à la palpation antérieure du tubercule de Lisfranc pour les fractures du scaphoïde 
- douleur exquise au niveau de l'interligne scapho-lunaire, test  de Watson pour l'entorse scapho-lunaire avec ressaut du scaphoïde qui se couche brutalement lorsqu'on passe de l'inclinaison cubitale à l'inclinaison radiale, avec pression antérieure sur le tubercule.


                                                                       Test de Watson

- douleur interne  en inclinaison latérale ou en rotation, réveillée par le signe du ballottement entre semi-lunaire  et pyramidal pour l'entorse pyramido-lunaire.



Figure 1: test du ballotement pyramido-lunaire de Reagan
Figure2: test de kleinman avant bras en l'air
Figure 3: test de compression de la tabatière cubitale de Linscheid

- mobilisation douce sensible en fin de pronation et de supination passive , coude bloqué à 90° et en inclinaison cubitale main en hyper- pronation et douleur exquise à la palpation antérieure du versant cubital pour le ligament triangulaire qu'il faut considérer comme le ménisque du poignet.
Imagerie simple (radiographies ciblées) ou sophistiquée (arthro-scanner)
- incidences de Schneck qui déroulent le scaphoïde.
- dissociation scapho ou pyramido-lunaire et bascule en DISI ou VISI.
- fuite du liquide de contraste à travers la perforation traumatique ligamentaire, visualisation du moignon ligamentaire (le ligament scapho-lunaire est arraché sur son versant scaphoïdien et emporte parfois un fragment cartilagineux ou laisse un moignon attaché) et mise en évidence des lésions associées ostéo-chondrales à l'arthro-scanner.
Intérêt diagnostique et thérapeutique majeur de l'arthroscopie en ce qui concerne les lésions du ligament triangulaire.




Clinique tardive
A un stade plus avancé de poignet douloureux chronique et instable avec ressaut, perte de force, puis de raideur progressive signant l'évolution arthrosique, le diagnostic devient évident.
Evolution vers l'arthrose progressive en 3 stades de Watson.
Elle a été décrite par Watson sous le nom de SLAC (Scapho-Lunate Advanced Collapse) = collapsus carpien évolué. La séquence d’apparition de l’arthrose est toujours la même en 3 stades: 1, 2, et 3.




1- Arthrose stylo-scaphoïdienne : SLAC type 1
2- Arthrose radio-scaphoïdienne : SLAC type 2
3- Arthrose radio-scaphoïdienne + luno-grand-os : SLAC type 3.


Traitement de l'entorse scapho-lunaire
Il est entièrement du ressort du chirurgien spécialiste.
Au stade de lésion initiale: sur une lésion fraîche, le traitement conservateur est efficace: le ligament peut être réinséré par des points trans-osseux ou agrafé par des ancres. La suture doit être protégée par un brochage suivi d'une immobilisation plâtrée pendant deux mois.
Au stade de lésion ancienne: le traitement est souvent décevant:
- traitement conservateur, en cas d'instabilité dynamique discrète.
- arthroscopie de lavage et de débridement qui permet de faire le bilan des lésions ligamentaires et d'apprécier l'état des surfaces articulaires.
- si instabilité majeure:
1- soit réparation anatomique si le moignon ligamentaire est encore suturable (jusqu'à 2 mois post traumatique maximum) avec risque de re-rupture à cause d' un moignon de qualité médiocre.
2- soit ligamentoplasties de réalisation délicate et se détendant avec le temps:capsulodèse selon Berger à l'aide de la moitié proximale du ligament dorsal scapho-pyramidal en le séparant du ligament radio-pyramidal.
3- soit transposition d'un fragment libre os-ligament -os selon les technique de A-P Weiss ou Cueno.
- à un stade très avancé d'arthrose, l'indication thérapeutique dépend des surfaces cartilagineuses articulaires encore intactes:
- si l'interligne radio-ulnaire et la tête du grand os sont satisfaisants, la résection de la première rangée des os du carpe permet d'obtenir un poignet indolore, qui gardera sa mobilité pré-opératoire et une force conservée.
- si la tête du grand os est abimée, la seule possibilité est l'arthrodèse des 4 os avec ablation du scaphoïde.
- si l'arthrose intéresse la totalité des interlignes du poignet, seule l'arthrodèse totale permet de redonner de l'indolence.
Traitement de l'entorse pyramido-lunaire
- en frais, un traitement orthopédique bien conduit par immobilisation plâtrée est souvent suffisant.
- en cas de bascule en V.I.S.I ou d'atteinte scapho-lunaire associée il sera nécessaire d'intervenir pour suturer le ligament.
- en cas de lésion chronique avec poignet douloureux: réparation du ligament luno-pyramidale assez aléatoire et très décevante en cas de très grande rupture. ou mieux arthrodèse de réalisation techniquement difficile qui s' accompagne d'un risque non-négligeable de non-consolidation par pseudarthrose malgré la mise en place d'une greffe osseuse interposée toujours nécessaire.
Au final:

Intérêt majeur d'un diagnostic et d'un traitement précoce de ces entorses intrinsèques qui doivent être le plus rapidement possible confiées à des chirurgiens orthopédiques spécialisés dans des unités SOS Main et ne pas hésiter à poser au chirurgien toutes les questions utiles à la compréhension des différentes lésions, des différentes possibilités thérapeutiques et des suites opératoires.
Il est essentiel de faire à nouveau appel à lui ++++ en cas de douleurs post opératoires persistantes, de fourmillements, de claquements; le chirurgien soit rassurera son patient, soit procédera à une exploration complémentaire par une imagerie adaptée ou une arthroscopie exploratrice, ou a un geste complémentaire comme par exemple une ou plusieurs infiltrations.
Attention +++, il faut savoir qu'en cas de retard diagnostique, le traitement tardif d'une instabilité chronique du poignet est décevant+++, aussi sans tarder+++ il ne faut pas hésiter devant un poignet douloureux post traumatique à faire une arthroscopie exploratrice+++ qui visualisera les lésions ligamentaires intrinsèques du poignet et sera suivie d'une réparation ligamentaire qui alors aura les plus grandes chances de réussite+++.
Bibliographie:
Christian Dumontier institut de la main, Clinique Jouvenet, 75016 Paris
Dr Patrick Houvet - Philippe SAFFAR- Institut Français de Chirurgie de la Main (IFCM) Paris.
Traitement de l'instabilité scapholunaire par capsulodèse au ligament scapho-triquétral selon Berger par S. Maillot-Roy, J.-N. Goubier, A. Dinh, F. Teboul, T. Dubert, N. Osman Chirurgie de la main 30 (2011).

213 commentaires:

  1. Bonsoir pouvez vous me dire quelle importance a le segment posterieur du ligament scapho lunaire interosseux?? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne savez pas lire? Dr LP

      Supprimer
    2. Je n avais pas lu jusqu au bout excusez moi .. en revanche pouvez vous me dire si en cas de rupture de celui une retente par effet thermique avec debridement est il efficace a 100%?? Merci de vtre aide

      Supprimer
    3. Apparemment vous ne lisez pas bien les articles, vous n'avez le choix que de vous faire opérer avec un pourcentage de réussite variable et en tout cas jamais à 100% et comme il est écrit c'est au chirurgien qu'il faut poser les bonnes questions. Dr LP

      Supprimer
    4. Oui mais que faire ds le cas ou le chirurgient est confiant et ou nous patient l on n est pas satisfait et ou les douleurs persistent autant qu avant l intervention?

      Supprimer
    5. Si le chirurgien est confiant, c'est essentiel; vous pouvez toujours lui poser la question de savoir si une infiltration ne pourrait pas améliorer vos douleurs; et en dernier recours, vous avez votre médecin traitant avec lequel vous avez conclu un contrat de confiance et qui est celui qui vous a aiguillé vers le chirurgien qui vous a opéré. Dr LP

      Supprimer
    6. Ds le cas echeant une 2eme operation peut etre envisagee?? Resection ou denervation?? Ce nest pas mn generaliste mai moi meme qui ai trouve le chirurgien..

      Supprimer
    7. Lesions datant de 16 mois.... une denervation ou resection peut elle etre envisagee?? Car les infiltration avant l arthroscopie n ont jamais eu aucun effet sur mn poignet.. mon chirurgien cest moi qui l ai trouvee et nn mon generaliste... que puis je envisager

      Supprimer
    8. je suis allé au centre de la main de Pessac (33) 5 fractures pas vues, ligament triangulaire rompu, pas vu.
      je suis à 4 mois après l'accident pour le ligament c'est mort évidemment
      Bien les spécialistes !

      Supprimer
  2. Bonjour je suis tombee sur vtre blog apres quelques recherches cest vraiment tres explicatif j aime beaucoup!
    Une chose cependant m interroge pouvez vous me dire s il est normal apres une arthroscopie du poignet pr rupture scapho lunaire et luno triquetral traitee par brulure avec en plus une synovectomie.. d avoir ++++ de douleurs qu avant l intervention?
    Julie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur qu'il est anormal d'avoir davantage mal après une intervention; comme il est écrit rapprochez vous de votre chirurgien et de votre médecin traitant. Dr LP

      Supprimer
    2. Malheureusement pr moi mon chirurgien me dit que cela est normal.. mon medecin traitant peut il etre a hauteur de m aider?? Et comment?? Merci infiniement de vtre aide

      Supprimer
    3. Essayez d'analyser cliniquement vos douleurs avec votre médecin traitant avec si besoin l'aide d'un confrère médecin du sport qui connaît bien le poignet; si c'est une neuropathie par irritation d'un filet nerveux, il est très possible de la traiter par une infiltration avec un bénéfice réel. sur les douleurs. Dr LP

      Supprimer
    4. J ai eu plusieurs infiltrations en radio guidee qui n ont eu aucun effet benefique on ne peut pas dire que je suis tres chanceuse. Cliniquement mes douleurs sont les memes qu avant mais beaucoup plus intenses qu avant. (Milieu poignet point d appui.. colonne du pouce poignet raide douloureux malgres la kine)
      Vraiment perdue sur ce point

      Supprimer
    5. Ces infiltrations ont elles été faîtes avant ou après l'intervention? si elles ont été faîtes avant, ça ne m'étonne pas qu'elles n' ont pas eu d'effets sur une rupture ligamentaire; si faîtes après, c'est un peu plus préoccupant, car normalement les infiltrations marchent très bien sur les douleurs post opératoires. Dr LP

      Supprimer
    6. Je réponds brièvement à votre mail; comme je vous l'ai déjà écrit, les infiltrations du poignet en cas de lésions des ligaments intrinsèques (ligament triangulaire, ligament pyramido-lunaire et ligament scapho-lunaire), n'ont strictement aucun intérêt et aucun effet en post traumatique et en préopératoire. Par contre elles ont un intérêt certain en post opératoire quand il y a des signes en faveur d'une neuropathie d'1 filet nerveux du nerf cubital et ou du nerf médian. En principe ce sont les chirurgiens eux mêmes qui les proposent; s'ils ne les proposent pas, il faut avec l'accord de votre médecin traitant consulter 1 confrère qui connaisse bien la question ( médecin du sport, rhumatologue ou médecin de médecine physique); normalement les infiltrations de la loge de Guyon pour le nerf cubital (territoire interne) et celles du canal carpien ( territoire médian) ne posent aucun problème pour 1 intervenant expérimenté. Une autre solution si vous êtes hostiles aux infiltrations, c'est de prendre un traitement antalgique et antineuropathique en associant de l'ixprim et de la gabapentine ou du lyrica à doses progressives. Dr LP

      Bonjour je me permet de vous contacter par mail je vous ai sollicitee sur vtre blog concernant la traumatologie du poignet.
      En effet les infiltrations ont ete realisees avant l intervention mais je ne veux plus y avoir recours car cest tres douloureux et cela a ete un echec cmme je vous l ai dit. Mon chirurgien me demande de patienter mais mes douleurs sont plus importantes qu avant l intervention qui date de 2 mois maintenant.
      Voici ci joint le compte rendu operatoire si vous voulez regarder et vous rendre compte.
      Merci pr vtre aide Dr Pallure.

      Supprimer
  3. Bonjour je m appelle Julie j ai subi un arthrnoscanner pr des douleurs au poignet et il a ete retrouvee une chondropathie ++++ et radius chondromathique en regard du ligament scapho lunaire.. y a t il une solution a cela svp? Faut il se faire operer ou pas? Y a t il un risque que cela ammene a l arthrose? Merci a vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Julie vous ne m'en dîtes pas assez; consultez vite avec l'aide de votre médecin traitant un chirurgien spécialiste de la main. Dr LP

      Supprimer
    2. Que vous dire de plus? Jai ete operee deja(tres tardivement plus d un an apres) pr des ruptures SL et LT il y a 6 mois. Les douleurs persistaient dc j ai passee un arthro scanner de controle.. et la chondropathie est toujours presente... ma question est de savoir s il y a un traitement pr cela?

      Supprimer
    3. Julie; comme c'est écrit, il s'agit d'un début d'évolution arthrosique de votre poignet et il y a toujours quelque chose à faire; pour cela revoyez vite votre chirurgien spécialisé qui vous donnera son avis et préconisera soit une nouvelle prise en charge chirurgicale, soit une prise en charge médicale pour soulager vos douleurs. Dr LP

      Supprimer
    4. Cela veut il dire que le traitement des lesions ligamentaire ne stoppe pas cette evolution?? Il y avait eu debridement et brulure et me semble t il une synovectomie articulaire. J ai du mal a tt comprendre quelle nouvelle prise en charge chirurgicale peut etre envisagee d apres vous?

      Supprimer
    5. Julie vous vous égarez et ne réfléchissez plus; comment faut-il vous faire comprendre les choses qui sont pourtant énoncées clairement: les traitements tardifs réussissent rarement et n'évitent pas l'évolution arthrosique. Quant à mon opinion, elle est sans importance, puisque théorique, seule compte celle du chirurgien qui vous a examiné et qui connaît bien votre problème. Dr LP

      Supprimer
    6. Beaucoup de chirurgiens pourtant pense que meme 1 an apres la cicatrisation ligamentaire est encore possible... comment eviter l arthrose alors??? Effectivement je n arrive plus trop a reflechir car j ai lu quelque temoignage et je vois que pr des rupture a peu pres semblable du SL certain on un traitement arthroscopique et d autre ont recourt a des arthrodeses ou ligamentoplasties etc... j ai du mal a comprendre ces differents choix de traitement

      Supprimer
    7. Je répète, dans mon expérience et en général, les traitements tardifs ne donnent pas de bons résultats; mais chaque cas est un cas particulier et il faut se fier uniquement à l'expérience du chirurgien qui vous a opéré. Dr LP

      Supprimer
    8. J ai lu vtre parcourt c est pr cela que je me suis tournee vers vous par rapport a vtre experience. Je pensais que le traitement arthroscopique retardait l arthrose car deja lors de l arthroscopie il avait ete note chondropathie radius en regard du scapho lunaire et la a l examen on retrouve encore cette chondropathie

      Supprimer
    9. Bonjour je ne suis pas sur de ce que j avance mais jai eu les meme lesions ligamentaires traotee trrs tardivement moi aussi avec un carpe chondropathique +++ et il me semble que le debridement et les brulure pr retendre le ligament rompu normalement stop la chondropathie... et dc l arthrose.. je dis peut etre une bestise mais ce que j ai cru comprendre.

      Supprimer
    10. Bonjour; votre remarque est pertinente; en effet devant un poignet chondropathique sur lésion ligamentaire chronique, il faut bien sur opérer; bien évidemment chaque cas est un cas particulier mais au final à plus ou moins longue échéance, il semble que l'évolution des lésions ligamentaires chroniques se fait vers une arthrose secondaire qui nécessitera une arthrodèse. D'où l'intérêt d'1 diagnostic et d'une prise en charge précoce et spécialisée devant tout traumatisme du poignet qui est le plus sur moyen d'une évolution non arthrosique ou en tout cas d'une évolution très tardive vers l'arthrose. Dr LP

      Supprimer
    11. Pourquoi attendre alors pr une arthrodese sur des lesions chroniques?? J avais moi aussi un poignet chondropatique .. la.chondropathie disparait elle lors du debridement et synovectomie????

      Supprimer
    12. Non le débridement et la synovectomie ne font pas disparaître la chondropathie; il y a 1 effet de frein sur l'évolution arthrosique de cette chondropathie. On réserve l'arthrodèse aux formes avérées d'arthrose et non pas au stade de chondropathie. Dr LP

      Supprimer
    13. Quel est l examen de control le plus performant pr voir l arthrose?

      Supprimer
    14. C'est écrit, c'est l'arthro-scanner qui permet de bien visualiser le cartilage restant. Dr LP

      Supprimer
    15. Si l on est sportif (tennis velo escalade) et que l on a un metier qui necessite de porter des choses lourdes est il pas preferable d avoir recour a l arthrodese en cas de chondropathie???? Le poignet ne risque t il pas de relacher apres lesions ligamentaire multiples???

      Supprimer
    16. Je parle ds le cas de lesions SL LT et Tfcc avc desinsertion et CHONDROPATIE

      Supprimer
    17. L'ennui avec tous ces témoignages anonymes, c'est que je ne sais jamais qui pose les questions;alors je répète encore 1 fois: toutes les questions qui me sont posées sont traitées dans les différents articles concernant le poignet; en ce qui concerne la prise en charge thérapeutique, elle est à discuter non pas avec moi, mais avec le médecin traitant et le chirurgien spécialisé, chaque cas étant un cas particulier qui nécessite pour donner un avis valable, un examen clinique et une imagerie spécifique. Dr LP

      Supprimer
  4. j ai ete operee il y a 4 mois de ruptures ligamentaires multiples et je suis retombee sur ce poignet le il y a un mois et depuis mon poignet est extremement douloureux est il possible que ca ai relachee et dans ce cas que faire car je suis en arret depuis debut octobre, operee une 1ere fois debut decembre pour une exploration puis la 2eme fois pr l intervention debut mars.. or il se trouve que mes droit se terminent ds 90 jours et que je vais etre obligee de reprendre le travail avec un poignet en tres mauvais etat... quel recours puis je avoir car je vais devoir reprendre le travail avec un poignet en tres mauvais etat.. le retard du diagnostic de ces ruptures m a fait perdre du temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anaïs, si vous avez lu attentivement ce qui est écrit, il est dit qu'un poignet ligamentaire opéré rapidement pose peu de problèmes. Si l'intervention est plus tardive, cela est déjà plus problématique. dans votre cas si vous êtes retombé sur un poignet opéré, il s'est
      vraisemblablement passé quelque chose et il faut vite vous en référer à votre chirurgien. Quoiqu'il en soit, en général, 1 poignet opéré doit être rapidement indolore, si ce n'est pas le cas, il faut consulter votre chirurgien. Sur Paris, il y a d'excellents chirurgiens spécialistes du poignet; avec l'accord de votre médecin traitant, je recommande le Dr Didier Fontès qui excelle dans la prise en charge des poignets ligamentaires de la part du médecin de l'USAP Perpignan rugby. Dr LP

      Supprimer
    2. Je vous remerci pr votre reponse Dr Pallure le traumatisme a eu mieu le 16 avril 2013 et je n ai ete operee que le 6 mars je suis en arret depuis le 4 octobre 2013 car ayant vu beaucoup de medecin il n y a que le chirurgien qui m a operee qui a su m aider.. malheureusement cette chute juste apres ne maide pas.. mais le plus gros de mon inquiettude est que mon arret de travail date deja de 9 mois et qu il me reste que 90j de droit au I.J je vais donc etre obligee de reprendre le travail et si mes ligaments ont recasses comment faire?

      Supprimer
    3. Ne vous tourmentez pas pour votre arrêt de travail, si vous êtes en incapacité de reprendre votre activité professionnelle, le chirurgien vous fera une prolongation d'arrêt en détaillant les raisons de cet arrêt prolongé. Dr LP

      Supprimer
  5. Je me tourmente car les lesions ligamentaires ne sont pas reconnue en ALD et donc je n aurai plus droit aux indemnites journalieres et je ne peux pas vivre sans salaire vous comprenez... etant juste un probleme orthopedique j ai d apres la cpam droit a 360j d IJ maximum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne vous tourmentez pas à l'avance, après tout il vous reste 3 mois; votre chirurgien (Roure ou 1 autre) fera 1 diagnostic de gravité et vous proposera 1 traitement adapté et en même temps il vous fera 1 rapport détaillé pour la Sécurité Sociale, que vous adresserez au médecin conseil du contrôle médical qui vous convoquera et là nous aviserons; mais surtout ne vous inquiétez pas à l'avance et dormez sur vos 2 oreilles. Dr LP

      Supprimer
    2. Attendez d'avoir vu le chirurgien et le médecin conseil au lieu de sombrer dans le découragement; en médecine il y a toujours une solution à tous les problèmes et la sécurité sociale n'est pas mauvaise fille; ce sont mes derniers mots. Dr LP

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Je crois bien que au bout de 360j d indemnites journalieres vous n avez plus le droit a rien car cest juste orthopedique dc si dans 3 mois vous ne pouvez pas reprendre vtre travail vous serez licenciez ..les cas de lesions ligamentaire ne durent pas plus d un an ca n arrive jamais.. dites moi si je me trompe dc Pallure

    RépondreSupprimer
  11. Dr PALLURE
    je viens d avoir des nouvelles de la CPAM il y a une heure de ca et mon medecin traitant avait fait une demande d'A93 pr maladie exonerante en affection longue duree necessitant des soins superieur a 6 mois.. jai le droit donc a 3 ans d' IJ !!

    RépondreSupprimer
  12. L'assurance maladie est bonne fille et il ne sert à rien de se lamenter à l'avance. Dr LP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  13. Bonsoir
    jaimerai savoir dans quel cas une greffe de ligaments peut elle etre indiquee?? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez la réponse dans le texte, il suffit de lire. Dr LP

      Supprimer
  14. J ai lu votre article mais je ne suis pas sur de bien comprendre.. la greffe cest la ligamentoplastie?? Vous parlez de la resection des os de la premiere rangee rendant le poignet indolore y a t il des risque d aggraver l etat du poignet en realisant cela?

    RépondreSupprimer
  15. Je vous demande tt ca car jai une amie qui vient d etre operee d une rupture du scapho lunaire par le Dr Rizzo et a toujours mal a j+120 de loperation il lui a parlee de tt ca en possibilite ... elle est un peu effrayee elle a 21 ans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne pouvez pas vous exprimer à la place d'1 autre. Avoir mal à J120 d'une intervention, c'est pas bon signe, mais seul le chirurgien qui a opéré peut au mieux vous expliquer les choses. Dr LP

      Supprimer
  16. Bonjour docteur,
    Je tenais à vous faire part de mon opération (suture du ligament scapho-lunaire avec brochage) réalisée par le Pr Mathoulin. Nous sommes à J+3 de cette intervention, et hormis une légère douleur à la base du pouce, je ne ressens aucune douleur, ni dans la main, ni au niveau des articulations (que j'ai mobilisées dès ma sortie du bloc). Toujours à part le pouce, mes doigts ne sont ni gonflés, ni chauds, ni froids. Je peux bouger tous mes doigts sans aucune douleur ni gêne Je revois le Professeur mercredi pour qu'il me pose l'attelle définitive et que je vois un médecin algologue (en prévention d'une algodystrphie, compte tenu de mon anxiété pré-opératoire)
    Cette intervention à eu lieu 5 mois jour pour jour après la lésion, pensez-vous néanmoins qu'il puisse encore y avoir des problèmes post-opératoires ??
    Merci à vous
    Cordialement,
    P.R.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philippe à mon avis tout devrait bien se passer; vous êtes ce qu'on appelle en chirurgie un bon répondeur, c'est à dire quelqu'un qui a une structure ligamentaire normale et non pas quelqu'un qui présente des anomalies structurelles du tissu conjonctif comme par exemple les sujets hyperlaxes qui sont mauvais répondeurs parce que leurs ligaments sont trop élastiques et ne se réparent pas bien et finissent par se détendre assez rapidement, ce qui oblige à des solutions chirurgicales beaucoup plus complexes et avec des chances de réussite minces. Vous avez également la chance d'être tombé sur 1 bon chirurgien et aussi de lui avoir posé les bonnes questions, ce que ne font pas la plupart des personnes dont le résultat post chirurgical est médiocre. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour votre réponse qui me rassure quant aux suites post-opératoires à long terme, et merci pour tous les conseils que vous m'aviez donnés en pré-op, cela m'a beaucoup aidé aussi.
      P.R.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    8. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    11. Philippe, votre dialogue avec Anaïs est déplacé et inintéressant; ce blog est un blog d'information et non pas 1 échange d'état d'âme sur des lésions qui sans être négligeables ne sont quand même pas majeures; je vous conseille d'échanger vos boites mails ou vos téléphones et vous demande de ne plus passer par le blog Dr LP

      Supprimer
    12. Je comprends très bien, cette discussion n'avait pas lieu d'être....
      Par contre j'aurais aimé vous demander si des complications peuvent toujours survenir même si la première semaine post-op se passe sans encombre ?
      P.R.

      Supprimer
    13. Philippe dans la vie il faut être positif et relativiser, surtout dans l'adversité et se dire qu'il y a plus malheureux que soi, surtout pour un problème de poignet. En ce qui vous concerne pour l'instant tout va bien et restons en là. Si à l'avenir il y avait des complications, il y aura toujours 1 solution pour vous rendre la vie de tous les jours plus facile à condition de faire confiance à vos soignants. Dr LP

      Supprimer
    14. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  24. Bonsoir dr Pallure mon rdv a l hopital nord de cebazat avec un chirurgien de la main sur demande et conseil du Pr Coudeyre etait aujourd hui la douleur viendrait de mon cartilage qui est chondropathique et sur le cote de mon lgmt triangulaure rattache au tendon.. il me dit aussi que le shrinkage effectuee sur le SL et LT etait ce qu il y avait de moins invasif et moins enraidissant mais que ca allait forcement se detendre avec le temps et qu il faudra surement bloquer le scaphoide et lunatum ou faire une ligamentoplastie.. etant donnee que je suis retombee je dois attendre le resultat de l arthroscanner et le chirurgien la aussi m a demandee pourquoi je ne faisais pas linfiltration en meme temps que l arthroscanner.. voila je dois revoir le Pr coudeyre en septembre. On m a aussi expliquer que le segment posterieur de mon SL n existait plus chose que je ne savais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  25. Bonsoir Docteur
    J'avais juste une petite question, lors de ma suture du ligament scapho-lunaire (trauma ancien de 5 mois avec DISI majeure et diastasis du lunatum), le chirurgien m'a fait un triple brochage. Je voulais savoir si au terme des 45 j d'attelle ces broches seraient enlevée ou non. Mon chirurgien ne m'a rien dit à ce sujet, et mon généraliste m'a dit qu'on pouvait très bien laisser les broches dans le poignet......
    Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre généraliste vous a bien répondu, le dernier mot appartenant toujours au chirurgien, mais de grâce Philippe passez et pensez à autre chose, je vous l'ai déjà dit, c'est le meilleur moyen de normaliser les suites. Dr LP

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  26. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  28. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  29. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Philippe, Anaïs, pour tout 1 tas de raisons qui peuvent se comprendre, vous laisser libre cours l'un et l'autre à votre ressenti qui n'incite pas à l'optimisme. Je vous avais déjà mis en garde en vous demandant d'échanger entre vous et non pas sur le blog. Je me suis toujours efforcé d'être avec vous 2 le plus explicatif et le plus empathique possible, mais rien n'y fait. Demain je vais effacer vos différents commentaires. Je voudrais vous dire au préalable, que la chirurgie ligamentaire du poignet est une des chirurgies les plus délicates qui soient et que tout retard diagnostique et thérapeutique dans la prise en charge ne donne au final que des résultats insuffisants. Les chirurgiens de la main sont de tous les chirurgiens orthopédiques, souvent les plus habiles. Beaucoup de blessés de la main consultent tardivement à un stade ou il est difficile même pour le meilleur des chirurgiens d'être performant, surtout si les sujets sont hyperlaxes et si leur mental est dans les chaussettes; et si en plus les sujets opérés chutent à nouveau sur leur poignet opéré, ou se lamentent à n'en plus finir. aucun praticien ne se risquera à leur venir en aide. Aide toi et le ciel t'aidera. Dr LP

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour Dr Pallure
    pouvez vous s il vous plait me donner votre ressenti vis a vis de toutes ces infiltrations que l on me fait .. quels peuvent etre le risque a mon age (24ans) de subir des infiltrations a repetition? Et l ablation de la gaine synoviale a donc servi a quoi si mon poignet est encore inflammatoire? Merci Dr

    RépondreSupprimer
  32. Bjour
    j ai passee un arthroscanner du poignet avec 2 compartiments injectees intra carpien et l autre entre les 2 os de l avant bras...je n ai que les cliches je n ai pas le compte rendu et je ne voudrai pas mal interpreter le resultat.. je vois le produit de contraste un peu partout comment savoir s il y a rupture dechirure ou pas? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucun pouvoir divinatoire; attendez les résultats de l'arthroscanner et consultez un chir spécialisé. Dr LP

      Supprimer
    2. Inutile d etre deplaisant Docteur je voulais juste savoir si l on pouvait le voir soi meme et a quel niveau falait il regarder s il y a rupture.
      Votre blog est tres complet et tres interessant et beaucoup de gens cmme on le voit se nourissent de vos explications mais il n est pas toujours evident de tout comprendre lorsque l on est pas medecin. C est gratifiant d etre solicitee et vous vous envoyez un peu balader je vois des que l on se pose trop de questions c est bien dommage

      Supprimer
    3. C'est bien la 1ère fois que je serais déplaisant avec quelqu'un. Pour le reste, alors qu'il est impossible de répondre à la question posée, je vous ai quand même donné la conduite à tenir et restons en là s'ii vous plait. Dr LP

      Supprimer
  33. Bonsoir Dr Pallure je reviens aux nouvelles comme vous le savez j ai passer mon arthroscanner lundi 28 cmme prevu en controle post operatoire suite a ma chute le 23 Mai. Il est note : la ponction medio carpienne sest soldee par une opacification du compartiment radio carpien avec une issue de produit de contraste au niveau SL et LT.
    on constate un amincissement de la portion centrale du tfcc. Aucune lesion communicante n ayant par contre ete objectivee en cours d arhrographie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai bien compris, cet arthro-scanner (l'IRM est d'aucune utilité) vous a été demandé pour vérifier si votre chute n'avait pas entraîné de nouvelles lésions; il va falloir comparer avec le précédent arthro-scanner et puis le chirurgien qui vous a conseillé vous proposera soit d'en rester là pour l'instant et vous donnera 1 traitement antalgique; soit il pourra vous proposer 1 acte opératoire directement , soit précédé d'une arthroscopie exploratrice pour bien faire le point sur l'ensemble des lésions (1 ou plusieurs infiltrations du poignet ne sont nullement dangereuses si le praticien qui les préconise et celui qui les exécute est un bon professionnel). Quoiqu'il en soit, faîtes vous bien expliquer par vos différents praticiens les avantages et les inconvénients de tous les actes que l'on vous propose, et surtout soyez positive, c'est mieux et plus agréable pour tout le monde. Dr LP

      Supprimer
    2. Le precedant arthroscanner n avait rien revelee et pourtant a l arthroscopie il a retrouvee comme je vous l ai dit 3 ruptures ligamentaires. Donc difficile de comparer les 2. La je n ai pas vu le radiologue donc je ne sais pas s il y a eu une fuite ou pas.. et mon operateur est en vacances cest pr ca que je cherche a "traduire" le cmpte rendu

      Supprimer
  34. Bonjour Dr Pallure voila j ai revu un chirurgien suite a l arthro scanner resultat le scapho lunaire et luno triquetral ont relaches d ou la fuite du produit de contraste mon semi lunaire est en bascule et mon tendon extenseur ulnaire n est plus dans sa gouttiere. On me propose donc une ligamentoplastie scapho lunaire avc une denervation du poignet. Il m a dit que pr le tendon il ne falai pas tout faire en meme temps car c etait tres lourd.

    RépondreSupprimer
  35. Mon operateur ne voulait pas faire de chirurgie plus lourde et m avait dit que si ca relachee il recommencerait un traitement arthroscopique j ai donc du demander un autre avis et celui ci me dit que je suis hyperlaxe et qu une nouvelle arthroscopie n arrangerait rien et qu une ligamentoplastie stabiliserai le carpe et surtt soulagerait mes douleurs jespere avoir fait le bon choix c est la solution que m avait aussi proposee le confrere du Pr Coudeyre mais il ne voulait pas le faire tt de suite.
    j espere ne pas m etre trompe nn plus sur mn nouveau chirurgien. Il a prit le temps d analyser tout mes clichet je suis restee 1h15 en consultation cest pr vous dire. Que pensez vous de cette solution qui reste tt de meme plus lourd que l arthroscopie

    RépondreSupprimer
  36. Bonsoir Anais, je ne pense pas que le Dr Pallure soit disposé à vous répondre, pas plus qu'à moi d'ailleurs. Une ligamentoplastie n'est certes pas une petite opération, de plus elle est assez peu pratiquée de nos jours à cause du faible taux de réussite à long terme. Alors après une re-rupture suite à votre chute, je doute que ça tienne dans le temps..... A tout hasard, je vous laisse mon mail si vous voulez en discuter :
    rocq33120@hotmail.fr

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour
    J ai lu les differents commentaires sur la traumatologie du poignet je me suis fais une entorse il y a 1 an et demi maintenant j ai ete opere par arthroscopie et ai repasse un examen de controle ou l on voit qu il y a toujours une instabilite scapho lunaire et je me plains toujours de mes douleurs ... le chirurgien me propose une ligamentoplastie moi aussi mais je souhaite un 2eme avis je sais juste qu une nouvelle intervention par arthroscopie ne sera pas encourageante cela doit donc etre realisee a ciel ouvert mais a part la ligamentoplastie qu est il possible de realisee pr supprimer instabilite et douleurs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre instabilité chronique scapho-lunaire est en effet préoccupante et les interventions tardives ont des résultats plutôt décevants dans l'ensemble. Prendre 1 deuxième avis chirurgical me paraît tout à fait pertinent et ce que je vous conseille c'est de le prendre auprès d'un chirurgien orthopédiste spécialiste du poignet. Il en existe dans toutes les grandes villes universitaires et surtout sur Paris. Dr LP

      Supprimer
    2. Le chirurgien que j ai vu est sur Paris.. ma question est de savoir quelles autres types d interventions a ciel ouvert existent ils dans mon cas?? Mis a part la ligamentoplastie? Merci Dr

      Supprimer
    3. Ah oui c est le Dr Gasiunas que j ai vu il est specialise dans le poignet... j ai vu son nom dans un commentaire de "Anais" sur vtre bl og..

      Supprimer
  38. A une époque un chirurgien de Paris m'avait proposer de retirer les os de la première rangée du carpe ou une arthrodèse des 4 coins. J'avais une rupture du scapho-lunaire aussi, avec une bascule du semi-lunaire très importante....

    RépondreSupprimer
  39. Ah ce sont les seuls possibilites d interventions a ciel ouvert? Mieux vaut la ligamentoplastie proposee alors

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à Philippe de ne pas faire de commentaires et à anonyme de consulter comme conseillé 1 chirurgien spécialiste du poignet, chaque cas étant un cas particulier et seul le chirurgien qui examine le poignet peut se prononcer sur telle ou telle technique qui est fonction de beaucoup de paramètres à la fois personnels et professionnels. Dr LP

      Supprimer
    2. Oui je vais consulter pour un 2eme avis mais il n y a pas 36 possibilite nn plus meme s il existe differentes techniques vous ne remondez pas a ma question Dr..

      Supprimer
  40. Dr Pallure, je ne faisais que dire ce qui m'a été proposé autre que la ligamentoplastie comme intervention à "ciel ouvert", je ne vois pas ce que j'ai dis de mal......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que vous ne voulez pas comprendre, c'est que votre cas ne ressemble à aucun autre et que seul le chirurgien qui examine décide de la technique en fonction de ses habitudes de vos données personnelles (âge, ancienneté de la lésion, traitement déjà institué, hyperlaxité constitutionnelle, profession, activités physiques et sportives, etc et apparemment anonyme a qui vous faîtes part de vos conseils ne comprend pas non plus que c'est le chirurgien qui seul décide. Merci à tous les 2 de relire attentivement la note au lecteur. Dr LP

      Supprimer
    2. Je voulais juste indiquer à Anonyme des exemples d'autres interventions à ciel ouvert, sans bien sûr lui dire que c'était indiqué dans son cas.....

      Supprimer
    3. Philippe, il y a des tas de techniques et moi qui rééduque des poignets à longueur d'année, et depuis des lustres, il m'est impossible de conseiller 1 d'entre elle. Quant au Dr Gasiunas, c'est un excellent chirurgien, mais dans mon expérience les lésions chroniques (anciennes) ligamentaires du poignet déjà opérées sont très difficiles à traiter. L'essentiel est de récupérer un poignet non douloureux. Sur Paris et pour moi, la référence absolue en traumatologie sportive est le Pr Jacques Rodineau; il consulte 206 avenue de Versailles, tel: 01 40 71 97 75. On peut lui faire absolument confiance. Dr LP

      Supprimer
    4. Merci pour le renseignement Dr, si l'intervention du Pr Mathoulin échoue je m'adresserais à lui. P.R.

      Supprimer
    5. Le Pr Rodineau n'est pas chirurgien, mais médecin MPR et de traumatologie du sport; c'est lui qui avec le Pr Gérard Saillant a créé le diplome universitaire de traumatologie du sport de Paris VI Pitié Salpétrière, sans doute le meilleur en Europe francophone et il a formé de très bons spécialistes de traumatologie sportive et j'ai eu la chance d'être son élève. Dr LP

      Supprimer
  41. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  42. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  43. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  44. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour docteur,
    suite à une chute le 28 novembre sur le poignet, 5 semaines d’atèle,le 12/01/15 encore quelques douleurs en bas de la paume continuité du pouce et sur la face interne du poignet surtout avec mouvements,raideur des doigts et du poignet.Donc l'interne des consultations externes de l’hôpital me prescrit un arthroscanner sans autres examens. Je demande à mon médecin traitant de me donner une ordonnance pour passer une radio et échographie, ce qu'elle fait car pour elle aussi refaire une radio de contrôle après un trauma s'impose.donc examens faits le 20/1/15 et là on me dit RAS excepté que j'ai une algodystrophie !! Donc j'ai décidé avec appui de mon médecin traitant de consulter un chirurgien ortho en centre SOS MAINS. donc rdv le 31/01/15 avec le dt DUBERT à Champigny qui me confirme l'algo et que je dois aussi faire l'arthroscanner, examen que je redoute énormément, de nature anxieuse et stressée cela m’angoisse terriblement de par l'examen lui-même mais aussi de ce qu'il dira !!
    il me conseille un confrère le dt KAYEMBE, anesthésiste qui s'est spécialisé sur l'algo, rdv le 6/02/15 mise en place du protocole de prise en charge de la douleur et il m'a également fait une séance d’auriculothérapie.J'ai démarré mon traitement le 09/02, acupan,vitamine C, tryptocalm.Nous communiquons par mail, à ma guise car il tiens à savoir comment je vais et si le traitement convient. Forte crise de douleurs dans les jours suivants, donc il me prescrit paracétamol et/ou paracétamol codéiné selon acupan ou pas avec brexin,gabapentine,sophidone et laroxyl plus de l'atarax ; je n'ai pris que le laroxyl car je ne suis pas trop gourmande des médocs et c'est les maux de tête et insomnies qui me dérangent le plus, j'ai pu gérer mes douleurs avec du dafalgan en sus de l'acupan. Comme je passe l'arthroscanner le 17/02. et conscient de mon état de panique face à cet examen, il me dit de prendre 1 sophidone le matin, l'acupan 1h30 avant, 100mg atarax 1h avant et de mettre de l'emla sur le poignet...
    Malgré tout ça, l'examen fut douloureux ! enfin, c'est passé et voici le compte rendu pour lequel j'aimerais aussi avoir votre avis.
    Algodystrophie signalée et confirmée bien évidemment
    Perforation centrale et focale du TFCC, non spécifique pouvant être d'origine post-trauma ou dégénérative.
    Léger amincissement focalisé du cartilage sur le pôle supérieur du scaphoide et la surface inférieure radiale sans ulcération focale.
    merci
    Choupie77

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Choupie 77, je suis assez surpris qu'avec une algo-neuro-dystrophie, on vous ait demandé un artho-scanner, qui aurait pu aggraver cette AND. Votre problème est d'abord celui de cette AND et il me semble comme je l'expose dans l'article consacré à cette pathologie que je vous conseille de lire, que les mieux placés pour la traiter, sont les services de Médecine Physique et réadaptation. Dr LP

      Supprimer
    2. je suis d'accord avec vous car avec tous les articles que j'ai pu lire sur internet, il est contre indiqué dans la mesure du possible, d'opérer quelqu'un ayant une algo et d'éviter tout actes agressifs ! Mais les spécialistes que je consulte, s’obstinaient de leur côté afin de vérifier si il y a ou pas autre chose et qui pourrait notamment en être la cause !! Est-ce le cas ?
      Pouvez-vous me dire ce que le compte rendu signifie car vous me dites avant tout que mon problème est l'algo donc dois-je en déduire qu'il n'y a rien d'inquiétant ou nécessitant une opération ?
      Connaissez-vous le Dt DUBERT ?
      merci

      Supprimer
    3. Je vous ai répondu Choupie, guérissez d'abord de l'AND et ça peut demander du temps et ensuite il sera temps de faire le point sur votre lésion du ligament triangulaire. Dr LP

      Supprimer
    4. Cela reste vague, comme vous le dites la guérison de l'algo peut prendre du temps et il est dit que pour toutes lésions ligamentaires qu'il est préférable d'agir au plus vite pour une guérison s'approchant des 100 %.
      Donc est-ce peu significatif et surtout pas grave ?
      merci j'ai besoin de savoir

      Supprimer
    5. Avec les éléments que vous me donnez, on ne peux pas se prononcer, mais encore une fois la priorité est à l'AND et vous n'avez pas d'autres choix. Dr LP

      Supprimer
  46. <Bonjour,
    on va probablement me faire une résection de la première rangée des os du carpe,car j'ai de l'artrose au niveau du scaphoide, que peut on attendre en matière de durée au niveau d'une telle opération ?
    est ce que je vais conserver les bénéfices de cette opération 10 ans , 15 ans, + ? avant d'avoir de nouveaux problèmes, si c'est le cas que peut on faire ensuite ?
    Peut on espérer avoir une activité normale et sportive ensuite ?
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le but des opérations palliatives est de rendre le poignet indolore et
      relativement fonctionnel au niveau des mobilités. Posez toutes les questions sur votre avenir au chirurgien qui va vous opérer. Dr LP

      Supprimer
    2. Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre article " Mise au point sur les entorses intrinsèques scaph..." :

      je suis allé au centre de la main de Pessac (33) 5 fractures pas vues, ligament triangulaire rompu, pas vu.
      je suis à 4 mois après l'accident pour le ligament c'est mort évidemment
      Bien les spécialistes !

      Réponse du Dr LP
      Je ne comprends pas bien comment un centre spécialisé peux passer à côté de 5 fractures et d'une rupture du ligament triangulaire. Dr LP

      Supprimer
  47. Bonjour
    J'ai été opéré (6 mois après mon accident),suite à la rupture du ligament scapho lunaire. Pose de broche avec retrait d'un kyste. Plâtre pendant 1 mois puis retrait des fils et à nouveau plâtre depuis 3 semaines. Dans 1 semaine on me retire les plâtre puis rdv pour retrait des broches. J'ai quelques raideurs et douleurs aux niveaux des articulations des doigts au réveil. De temps en temps mon poignet craque. Est ce normal. Merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
  48. j'ai aussi des douleurs au niveau du poignet suivant certains mouvements

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un peu de patience et après ablation des broches, il vous sera prescrit de la kinésithérapie qui devrait vous améliorer. Dr LP

      Supprimer
  49. Bonjour Dr
    J ai subit une resection de 1ere rangee du carpe et une 3eme reparation du tfcc qui me fait toujours souffrir et qui est en tres mauvais etat .... Cependant j ai une grosse douleur au niveau du tfcc mais aussi au niveau de la tabatiere du cubitus.. N y aurait il pas un autre ligament par là qui expliquerait mes douleurs persistantes??.. J au de plus de grosses douleurs cote face palmaire du poignet et au niveau de la gaine du tendon du pouce notament quand je tente une extension ou en utilisant la pince.... Y a t il une explication svp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous avez lu attentivement le texte, la prise en charge de douleurs chroniques post traumatique du poignet est particulièrement délicate et seul le chirurgien spécialisé qui vous a opéré est à même de répondre à vos interrogations et éventuellement vous proposer un geste complémentaire comme une infiltration ou autre adapté à votre problème. Dr LP

      Supprimer
  50. Je ne connais rien à tout cela mais je crois avoir le ménisque triangulaires du poignet en problème. J'ai passer un IRM et j'ai toujours toujours mal à la hauteur du poignet du côté du petit doigt. Ça fais 6 semaines que je suis arrêté de travailler pour entorse et ça s'améliore pas. Les docteur ne croit pas mon mal j'espère quils vont voir à lirm car en apparence.mon poignet n'a rien mais c'est tellement douloureux... Y'a til quelqu'un qui a déjà eu ça?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher inconnu, seul un chirurgien hyper-spécialisé dans un service SOS Main pourra éventuellement vous aider. Dépêchez vous, le temps presse, plus l'arthroscopie exploratoire est réalisée avec retard et plus les séquelles sont importantes. Dr LP

      Supprimer
  51. Bonjour Docteur Pallure,

    Je souhaiterais avoir votre avis au sujet de mon cas, veuillez m'excuser si je ne développe pas et m'en tient aux faits, je commence seulement à prendre l'habitude d'écrire à une main.

    Je viens de subir une opération du poignet droit à la clinique du sport de Mérignac de type arthro afin de tenter de suturer le TFCC et Scapholunaire tout 2 rompus suite à la pratique du rugby.

    Le chirurgien a suturé sans problème le TFCC mais pas le scapho (lésion de type 4) les moignons étant trop petits selon lui.

    Je n'ai pas de broches non plus, et il refuse de me faire un ligamenthoplasthie car cela ne donne pas de bon résultats apparemment. J'ai été mis au courant des risques probables d'arthrose.

    Mes questions :

    Est-il envisageable selon vous de reprendre le rugby dans l'état des choses d'ici quelques moi selon vos expériences avec d'autre rugbymen ?

    Est il commun chez le sportifs d'avoir la même pathologie que moi (pas de scapho) mais de de pratiquer des sports tels que le rugby ou le tennis par exemple ? En résumé est il envisageable de continuer tout ces sport sans l'existence de ce ligament comme à l'air de me dire le chirurgien ?

    Dans le cas contraire, que me conseilleriez vous suite à cette opération, ligamenthoplasthie ? Autre ?

    Je ne remet pas en cause le diagnostic de mon chirurgien, je recherche seulement un second avis auprès d'un spécialiste du spot.

    Vos réponse m'aideraient grandement soyez en sûr, le sport a une place de choix dans ma vie, c'est pourquoi je suis inquiet.

    Merci pour votre aide, n'hésitez pas à me dire si je ne suis pas assez clair.

    Bien à vous

    Jonathan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Jonathan, je vais m'efforcer de répondre à vos interrogations.
      Les lésions ligamentaires intrinsèques du poignet sont assez peu fréquentes en rugby. Un poignet douloureux chronique et instable puisque le ligament scapho-lunaire n'a pas été réparé est difficilement compatible avec la pratique du rugby et du tennis. Vous savez aussi que les interventions palliatives tardives donnent souvent des résultats décevants et que souvent une arthrodèse qui bloque la mobilité est la solution chirurgicale qui arrive à stabiliser un poignet douloureux chronique. Quoiqu'il en soit prendre un 2 ème avis auprès d'un chirurgien hyperspécialisé (CHU de Bordeaux) serait une bonne chose. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci pour vos réponses rapides.

      Conseilleriez vous un spécialiste en particulier dans cet établissement ?

      Supprimer
    3. Jonathan, prenez le meilleur du CHU en vous faisant aider par votre médecin traitant. Dr LP

      Supprimer
  52. Bonjour Docteur
    Multi opéré du poignet à cause de ruptures ligamentaire multiples j'ai eu une résection de 1ère rangée du carpe car je présentais une chondropathie stade 4 du lunatum.. j'ai subi une denervation totale mais je suis toujours douloureuse ++++ aussi bien en dorsal que côté ulnaire (tfcc saturé et réinseré ) j'ai mal vers le nerf lunaire et pisiforme
    La dernière IBM montre un oedème entre le capitatum et hamatum, un rehaussement synovial vers le résidu du scaphoide et le capitatum au contact du radius
    Que peut on faire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, votre problème est particulièrement complexe; vous avez la possibilité, avec l'aide de votre médecin traitant, soit de revoir le chir porto qui vous a opéré, soit de consulter un spécialiste SOS Main de haut vol dans un CHU proche de chez vous, soit de vous adresser à un centre anti-douleur hospitalier qui a l'habitude de traiter ce genre d'évolution défavorable ou vous serez pris en charge en consultation multidisciplinaire (chir ortho, médecin MPR, médecin de la douleur). Dr LP

      Supprimer
  53. Bonjour
    J'ai effectué une arthroscanner du poignet droit. Résultat j'ai une rupture du ligament scapho-lunaire avec arthropathie radio-carpien ne débutante et pincement de l'interligne scapho-pyramidal. On me dit de consulter un orthopediste spécialiste de la main. Faut-Il opérer. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir; seul le chirurgien spécialiste SOS Main décidera avec vous de la conduite à tenir (orthopédique ou chirurgicale) qui va dépendre entre autre, de l'ancienneté du traumatisme et de la qualité des moignons ligamentaires. Dr LP

      Supprimer
  54. Bonjour,

    Embêté par des douleurs récurrentes au poignet m'empêchant de jouer au tennis depuis décembre j'ai passé un arthroscanner le 11 Avril et résultat j'ai une rupture du ligament scapho lunaire entre l'attache ventrale et postale.
    Outre le délai déjà compromis la durée d'un arrêt de travail qui va avec en est une autre et c'est surtout cela qui m'inquiète. Avez vous une fourchette à me donner même si cela dépend du type d'opération j'en conviens. Merci par avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A priori je me suis trompé il n'y a peut être pas rupture le compte rendu indiquant ceci en conclusion :

      "Lésion ligamentaire intrinsèque aux dépens de l'attache ventrale et proximale du ligament scapho-lunaire.
      Les autres structures ligamentaires intrinsèques sont intègres.
      Discrète cartilagineuse du versant lunaire de l'interligne scapho-lunaire.
      Souffrance articulaire radio-ulnaire distale avec dilution du produit de contraste avec un aspect frangé de la cavité articulaire évoquant des poussées de synovite"

      Je garde espoir pour éviter l'intervention ;o)

      Supprimer
    2. Bonjour, douleurs récurrentes du poignet en décembre et seulement arthro-scanner en avril, quand on sait que tout traumatisme du poignet nécessite un avis hyper-spécialisé le plus précoce possible, cherchez l'erreur? Le chir vous dira mieux que moi quelle sera la conduite à tenir la meilleure pour vous et il vous appartiendra de lui poser toutes les questions sur les suites immédiates et retardées. Dr LP

      Supprimer
    3. Et oui le système de santé français est parfait mais très lent il m'a fallut 3 mois pour pouvoir avoir un rdv pour un arthroscanner et ce malgré mes appels dans 4 établissmeents différents (CHU et clinique)... cherchez l'erreur

      Je vais appeler le chir ce matin merci de votre réponse rapide. Question subsidiaire se peut-il que le ligament scapho lunaire soit rompu partiellement car je crois comprendre que c'est ce qu'il se passe pour moi.

      Supprimer
    4. Attendre 3 mois c'est trop d'autant plus qu'il y'a des signes cliniques très évocateurs de lésion scapho-lunaire comme écrit dans l'article et le chir aurait du vous proposer une arthroscopie qui est à la fois le meilleur moyen de confirmer ou d'infirmer une lésion intra-articulaire du poignet et si lésion chirurgicale, de la réparer sur le champ et votre histoire serait fini. Vous seriez pas loin d'être opérationnel et surtout notre bonne vieille sécu ne serait pas obligée de prendre en charge des soins et des indemnités journalières à n'en plus finir. Dr LP

      Supprimer
    5. Je viens d'avoir le secrétariat du chir au téléphone qui m'indique que si le chir n'a pas avancé le rdv c'est qu'il n'y a pas de caractère d'urgence. Rdv le 17 Mai alors (rdv pris depuis 3 semaines!). Wait and see comme on dit. Merci Dr et bonne continuation

      Supprimer
    6. Si vous pensez que vous n'avez pas assez perdu de temps comme ça, c'est vous qui voyez comme dirait l'humoriste Laspalès. Le risque c'est à l'arthroscopie de tomber sur des moignons ligamentaires rétractés et inutilisables. Et si vous êtes sur Paris, il ne manque pas d'excellents spécialistes de la traumato du poignet qui pensent qu'il faut éviter de perdre du temps; sans compter le coût pour la sécu. Dr LP

      Supprimer
    7. Mais bine sur que j'ai perdu assez de temps mais mais que puis je faire de plus a part harceler le secrétariat de mon chirurgien qui ne considère pas que cela est urgent (!)
      Sachant quand même que pour l'arthroscanner afin de ne pas perdre de temps j'ai pris la 1ère date dispo alors que j'ai appelé CHU Angers, clinique de la main spécialiste Angers, clinique de la main spécialiste Le Mans et CHU de Nantes!!!
      Je vois mon kiné ce soir peut-être lui pourra t'il me donner un 1er avis médical. A suivre. merci

      Supprimer
  55. bonjour
    je voudrais votre avis sur mon cas .j'ai eu mes premières douleurs en octobre 2015. Après tout les examens passés voici le compte rendu :
    examen du poignet riche en symptômes avec douleur à la tabatière anatomique, à la fossette scapholunaire, à la gouttière du pouls ,à la fovea ,à l'interligne ulnocarpien....
    Le signe Watson est positif, la manœuvre de Nakamura Egalement.la mobilité est conservée.La force de préhension est à 26kgs vs 28 kgs .la radio est sans particularité.
    L'arthroscanner révéle une arthrose styloscaphoidienne avec rupture du ligament scapholunaire; un conflit ulnocarpien avec chondrite du lunatum et rupture du ligament lunotriquétral; une désinsertion fovéale du TFCC;des kystes antérieure et post poignet.
    l'irm et la scintigraphie confirme ces données.
    Voila on vient de faire une infiltration ,mais comme je l'ai lu plus haut celle ci ne sert a rien sur une rupture ligamentaire ! le chirurgien dis"il n'existe pas d'intervention chirurgicale conservatrice pouvant régler définitivement ces problèmes à la fois."
    mais peut on les resoudre les un après les autres ?
    ces lésions ne font pas suite à une chute.
    Je souhaiterais avoir votre avis . 4jours après infiltration j'ai mal comme au début des symptômes ce qui n'était plus le cas avant infiltration car mis au repos depuis janvier.
    Que penser vous qu'il puisse etre fait ?

    RépondreSupprimer
  56. Bonjour Docteur ,

    Accident travail le 12 septembre 2015 ( 8 mois ) torsion violente du poignet du â un patient ,avec notion de craquement .
    Déplacement des osselets et du radius , cubitus et rupture ligament scapho-lunaire.

    Douleur très intense dans la région du ligament scapho-lunaire depuis 8 mois, sans interruption . Douleur en coup de poignard non calmé par ACUPAN et antalgiques . Sensation d'être â vif. Douleur base du pouce mais surtout au niveau scapho-lunaire. Des difficultés pour dormir ( 3 h de sommeil voir pas du tout ) la nuit, du â la douleur intense . Des difficultés pour réaliser les gestes de la vie quotidienne , comme se coiffer .
    Le premier chirurgien voulait m opéré ( ligamentoterapie ) suite rupture ligament scapho lunaire ,mais au finale personne ne fait rien et j ai toujours extrêmement mal .






    RépondreSupprimer
  57. Bonjour.
    Mon chir a dit que javais une rupture du scapho lunaire. Watson positif.
    Par contre arthroscanner normal. Qui croire ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mr l'anonyme, commencez par prendre connaissance de l'avis préalable aux lecteurs qui veulent échanger avec l'auteur et vous pourrez y lire que je ne réponds plus quand il n'y a pas au moins un prénom ce qui me parait la moindre des politesses. Dr LP

      Supprimer
  58. Bonjour désolé je ne savais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Clément, avec un tel beau prénom, pourquoi le cacher. Pour le reste, une rupture scapho-lunaire répond à des critères cliniques, mécanisme lésionnel, signes immédiats, signes d'examen dont le test de Watson. En principe le diagnostic de certitude est fourni par l'imagerie: radios d'abord et arthro-scanner éventuellement. Chez vous, il y non concordance entre clinique et imagerie. Peut être qu'une arthroscopie à la fois exploratrice et curative si besoin, serait la bienvenue. Dr LP

      Supprimer
  59. Bonjour Dr. Jai honte de dire ça et je men veux terriblement mais mon accident sest déroulé il y a 10 ans.... au sport. Je nai rien fait sur le coup. Aucune immobilisation aucun examen rien. Des fois je me dis que ma vie aurait pu etre bien si javais fais quelquechose. En realité jai vraiment mal depuis 1 an.
    Jai donc passé ces examens il y a quelques mois :
    Radio statique normale prescrit par le med traitant
    Arthroscanner normal prescrit par le chirurgien.
    Jai demandé au radiologue de minterpreter le scanner. Il ma dit que le scapho lunaire nest pas rompu. Je lui ai dis que le chir a dit quil etait rompu . Il netait pas daccord.
    Suite a ca je nai pas revu le chir car moralement tout ces examens mont un peu déprimé et mont fait penser à ce que jaurai du faire plus tot...
    Linfiltration lors du scanner ma soulagé pendant 4 mois et jai donc essayé de vivre une vie normale... mais là rebelotte les douleurs. Suite a un demenagement.
    Je crois que la reparation sous arthroscopie est reservé aux lésions récentes ? Cest bizarre aussi que le chir me propose une ligamentoplastie de berger et me dit quil a de bons résultats ! Jai bien dit que ca remonte à 10 ans. Ds votre article vs dites le contraire?
    Est ce que le chir peut avoir une interpretation differente cad plus fiable de larthroscanner quun radiologue experimenté ?
    Que pensez vous de lechographie dynamique pour déceler les ruptures ligamentaires ? Car larthroscopie cest invasif et jai aucune indemnité en cas darret maladie.... ca me deprime tt ca.

    Mci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Clément, 10 ans après un traumatisme négligé du poignet, le plus important est votre ressenti; si la gène fonctionnelle et les douleurs sont importantes, les infiltrations peuvent soulager à court terme. Mais devant un poignet douloureux chronique, le mieux est de consulter un très bon spécialiste du poignet et une arthroscopie exploratrice vous sera sans doute proposée pour faire le point exact sur vos lésions avec de l'arthrose sans doute (il y a sur Paris et dans les CHU régionaux d'excellents spécialistes, faîtes vous aider par votre médecin traitant). Dr LP

      Supprimer
  60. Bonjour dr. Mais normalement larthrose est decelable a larthroscanner non ?
    Jai cru comprendre quil sagit de lexamen non invasif le plus performant bien plus que larthro irm...
    Jai bien peur que si je revois le chir il me proposera une arthroscopie... mais je suis artisan et jai peur detre oligé de marreter pdt un moment...
    Ce qui me gene cest le craquement lors des inclinaisons et aussi linstabilité et la douleur. Au debut cetait sur le versant ulnaire et mtnt radial aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé Clément, vous relevez d'une arthroscopie du poignet qui fera le point très précisément sur la dégradation ostéo-chondrale, si l'arthrose est à ses premiers stades, elle permettra de traiter ces lésions précoces, si le stade est plus avancé, le chirurgien s'adaptera pour améliorer durablement votre confort au quotidien. Quoiqu'il en soit optez pour un bon spécialiste du poignet. Dr LP

      Supprimer
  61. Je men doutais ...je vais certainement payé le prix fort davoir négligé cette blessure de ne lavoir dit a personne et caché a ma famille il y a 10 ans...
    Je vais certainement perdre mon metier , ma copine et finir a la rue a seulement 27 ans... Je vais perdre mon entreprise qui commencait a marcher depuis 2 ans.. tous ces efforts en vain ces sacrifices... et je vais causé bcp de souci a ma famille. Cest la fin.tous mes reves aneanti. Jai des grosses idees noires

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne savez rien du tout Clément, tant que vous n'avez pas fait d'arthroscopie. S'il le faut les lésions sont minimes et peuvent être traitées simplement. A votre place compte tenu de l'enjeu professionnel, je prendrais rendez vous à une grosse pointure de la chirurgie du poignet en lui faisant part de vos inquiétudes. Dr LP

      Supprimer
  62. Mais dans votre article dr vous dites que le pronostic est pas bon.
    Le chir que jai vu est un ortho specialisé dans la main recommandé par mon med. Traitant. Mais jai pas eu limpression quil comprenait mes angoisses...
    Par ailleurs jai limpression que tous vos lecteurs qui ont posté sur ce blog nont pas un superbe retour suite a leur operation ? Certains disent que cest meme pire quavant. Cest ca dont jai peur . Et puis moi ca fait 10 ans. Dans la litterature jai vu des operations plutot reussi mais a j +365max...

    Et je crois bien que si jr marrete plus dun mois cen est fini de mon entreprise. Je nai aucune aide de la secu comme je suis a mon compte en plus.

    RépondreSupprimer
  63. bonjour
    je me suis fait operé il y a 15 jours suite à une rupture du ligament scapholunaire . aujourd'hui mon poignet est immobilisé pendant 6 semaines platre mais mes doigts de la main sont enflés ainsi que le dessus de la main.
    est ce normal. mon chirurgien me dit que oui et un ami docteur me dit que non. qu en pensez vous merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hélène, effectivement vos doigts à15 jours post opératoire ne devraient pas être gonflés; c'est pas facile de contredire votre chir, mais peut être qu'effectivement votre plâtre est trop serré ou bien que vous commencez à développer une algo dystrophie (souvent conséquence d'un plâtre trop serré); de toute façon, il faut peut être enlever le plâtre et mettre à la place une orthèse de maintien moins contraignante, c'est à vous de voir ça avec le chir. Dr LP

      Supprimer
  64. Bonjour docteur j ai passé hier une radio contrôle pour les broches tout est bon. J ai rdv chez le chirurgien le 10 mars . Mes doigts et ma main sont toujours enflés je mets de la glace en vain j ai essaye d appeler mon chir aujourd'hui mais absent jusqu'à ce vendredi puis je attendre jusqu'au 10 mars comme ça ou pas ?
    cela me fait un peu peur. Je ne peux pas bouger les doigts tout de même trop douloureux. Merci pour votre aide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hélène, effectivement 10 jours c'est long, vous devez absolument régler ça au plus vite. Faîtes vous aider par votre médecin traitant c'est à lui de faire comprendre au chir, que vous devez être examinée dans les meilleurs délais. Dr LP

      Supprimer
  65. Bonjour docteur. J ai enfin eu mon chir. Il me donne rdv lundi pour enlever le plâtre et mettre une attelle. J espère que ça va aller mieux avec cette attelle. Je vous tiendrai au courant de la suite cordialement

    RépondreSupprimer
  66. Bonjour docteur . Je porte donc une orthese depuis le 07 mars . Mes doigts et dessus la main ont bien dégonflé . Mais j ai du mal à bouger mes doigts. J ai des séances de kine pour drainage mais tout reste douloureux je fais aussi des bains écossais . Est ce normal d avoir mal et de ne pas pouvoir ouvrir la main complètement depuis l opération du 09 février ? Les deux broches seront enlevé le 30 mars merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélène, douleurs persistantes et difficulté à mobiliser activement les doigts à 5 semaines post opératoire, c'est pas ce que l'on attend. En attendant de savoir ce qu'en pense votre chir à la fin du mois, celui ci a t'il autorisé les mobilisations passives? Dr LP

      Supprimer
  67. Bonjour qu est ce que les mobilisations passives? Le kine doit faire drainage main et des chaînes digitales ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélène, tout ce qui est passif, c'est ce que fait le kinésie et donc c'est lui qui mobilise , draine, masse, etc, ce qui est actif c'est le patient qui le fait d'abord sans la pesanteur, puis avec la pesanteur et enfin contre résistance progressive; Dr LP

      Supprimer
  68. Bonjour Dr Pallure,

    J'ai malheureusement rompu mon ligament scapho-lunaire l'été dernier. J'ai réalisé une radio puis un arthroscanner il y a deux mois (soit 6-7 mois après l'accident). Sur la radio on remarque une légère diastasis entre le scaphoïde et le lunatum. L'arthroscanner confirme le diagnostic mais montre un cartilage sain.

    A priori, en suivant votre article et l'avis de mon premier médecin, c'est la ligamentoplastie (type Garcia-Ellias) qui est conseillée (pas de moignons suturables mais cartilage sains, sans arthrose).

    Au vue de la complexité de l'opération, j'ai voulu avoir un autre avis, je suis donc aller voir un "ponte" en matière de chirurgie de la main. Si le diagnostic reste inchangé, la chirurgie préconisée est bien différente. Je vais me faire opérer le 28 mars prochain pour une arthrodèse scapho-capitale du poignet. Je vous avoue avoir été un peu surpris d'avoir des avis différents mais cela montre bien que c'est compliqué ...

    J'ai complètement confiance en mon chirurgien mais je n'ai pas trouvé grand chose concernant mon opération sur internet et je voulais savoir si vous aviez plus d'expérience sur le sujet.

    Aurais-je la possibilité d'avoir de pratiquer le sport normalement par exemple ? (je sais que c'est souvent au cas par cas, mais ayant 25 ans, je m'inquiète de passer ma vie "diminué")

    Dois-je craindre des douleurs durant une longue période post-opératoire ?

    En vous remerciant pour votre aide,
    Cordialement,

    Victor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Victor, merci pour votre témoignage. Vous avez tout compris, d'abord à la ligamentoplastie, alléatoire, vous avez préféré un ponte de la chir du poignet et l'arthrodèse, intervention la plus à même à redonner de l'indolence à votre poignet. Tenez moi informé des suites et suivez bien les consignes post opératoires et faîtes une bonne rééducation. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonsoir Dr Pallure,

      Cela fait maintenant un petit mois depuis mon opération et dans l'ensemble tout s'est bien passé sans trop de douleur.

      J'ai démarré la rééducation aujourd'hui et c'est sûr que je ne vais pas retrouver mon jeu de tennis de sitôt. C'est plutôt pas trop mal en extension, en revanche la flexion va demander pas mal de travail.

      N'empêche que j'ai bon espoir de bien récupérer en pratiquant les exercices recommandés pour mon kiné quotidiennement.

      Je vous tiens au courant pour la suite,
      Cordialement,
      Victor ML

      Supprimer
    3. Merci Victor pour votre témoignage qui peut redonner de l'espoir à certains. Dr LP

      Supprimer
  69. Bonjour voilà le diagnostic est tombé. Je développe une algodistrophie. Je suis dégoûtée vue que ça va être très long avant que je puisse me servir de ma main correctement sans compter les douleurs ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Hélène , l'algodystrophie c'est la tuile, faites vous prendre en charge par un service MPR et ne perdez pas confiance. Dr LP

      Supprimer
  70. Bonjour et oui c est la tuile... actuellement séance avec un kine spécialiste de la main 4 Fois par semaine 40 mn ... connaissez vous sur Perpignan un bon service MPR svp.. merci dr

    RépondreSupprimer
  71. Hélas Helene ne connais pas bien le milieu médical Perpignanais. Dr LP

    RépondreSupprimer
  72. Bonsoir,

    Je me permets de vous écrire car j'ai ce soir passé une IRM qui révèle:

    Oedème focal spongieux du semi-lunaire en regard de l'interligne scapho-lunaire, DD: oedème traumatique, surcharge mécanique, ébauche arthrosique.


    Atteinte dégénérative du TFCC avec hyper-intensité de signal proche de l'insertion cubitale et perforation millimétrique proche de l'insertion radiale, DD: surcharge versus traumatisme.

    Je pratique l'escalade de façon intensive. Je suis très anxieux quant aux suites des événements. Êtes-vous capable de vous prononcer sur une éventuelle reprise sportive?; Se remet-on bien de tels pathologies?; Si oui, après combien de temps et quel processus?; Si non, quelles sont les complications?

    Un grand MERCI d'avance pour votre réponse!!

    Bruno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bruno, demander à un clinicien de commenter un IRM, qui n'est pas la meilleure imagerie du poignet en cas d'atteinte lésionnelle intra-articulaire, sans lui donner aucun éléments cliniques, c'est que vous n'avez pas bien saisi la philosophie de ce blog. Dr LP

      Supprimer
  73. Je vais donc tenter de compléter:

    -il y a 1 mois, après une séance intensive d'escalade sur prises inversées, je me réveille avec une douleur au sommet de l'avant-bras(côté ulnaire)qui se manifeste lorsque je tords mon poignet. La douleur passe complètement en 3 jours.
    -2 semaines plus tard je retourne dans la même voie, et cette fois les douleurs apparaissent dès que je relâche l'effort. Je me dis : "Il y a 2 semaines elles ont passé en 3 jours, ce n'est donc pas grave, je peux continuer...". J'ai ainsi grimpé pendant 3 jours sur une douleur gênante mais jamais tout à fait invalidante. Mais,lors du troisième jour, la douleur devient vive et me force à l'arrêt. Je ne parviens presque plus à bouger mon poignet et spontanément je décide de bloquer la flexion.

    Cela fait maintenant 3 semaines que j'ai cessé toute activité et que je porte une attelle;
    Il y a un claquement (bruit), parfois important, mais toujours indolore;
    Le poignet est douloureux lors de gestes du quotidien, notamment lors des appuis en flexion;
    Il n y a jamais eu d'hématome visible, ni de gonflement.


    Avec mes excuses pour l'approche maladroite.


    Bruno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bruno, dépêchez vous de consulter un spécialiste SOS main et si votre gène porte sur le versant ulnaire du poignet, lisez attentivement au préalable, l'article consacré aux désinsertions du ligament triangulaire, ce dernier pouvant être soit rompu, soit la lésion pouvant être de nature dégénérative et liée à la répétition d'une gestuelle sportive, agressive pour le poignet sur son versant cubital et ça, le chir spécialiste vous le précisera. Dr LP

      Supprimer
  74. Bonjour Doc Pallure, suite à une chute d'une hauteur 1.4m j'ai été passé un arthroscanner du poignet gauche et voici la description: Ruptures des ligaments scapho-lunaire, luno-pyramidal et du fibrocartillage triangulaire.
    Remaniements dégénératifs modérés des compartiments radio-cubito-carpien et chondropathie profonde du bord postérieru du semi-lunaire. j'ai 60 ans et je suis un travailleur lourd. A quoi dois-je m'attendre comme possibilités thérapeutiques et chirurgicales et quelles sont les conséquences sur le devenir d'un poignet dans ces conditions. Bien à vous. Oscar

    RépondreSupprimer
  75. Bonjour Oscar, la totale pour vous au niveau des ligaments intrinsèques du poignet et qui plus est sur un travailleur de force de 60 ans. Rapprochez vous bien vite d'un hyperspécialiste SOS main et nous verrons bien ce qu'il vous propose et tenez moi informé. Dr LP

    RépondreSupprimer
  76. Bonsoir Docteur, merci pour la diligence avec laquelle vous avez répondu. L'urgentiste qui m'a examiné m'a fait placé une orthèse que j'ai depuis fin mars suite à un accident du travail et je la porte jour et nuit jusqu'à mon rdv avec un chirurgien le 16 juin.
    Je suis belge et les délai pour les rdv chez les spécialistes de la main sont à rallonge :). Je vous tiens au courant sans faute. Encore merci pour se temps passer pour la communauté des éclopés du sport et les autres. Oscar

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Oscar, le 16 juin, c'est 45 jours de perdu sans avis spécialisé et c'est une difficulté supplémentaire dans la prise en charge qui pourrait se terminer par une arthrodèse du poignet. Tenez moi informé et salutations à tous les amis Belges. Dr LP

      Supprimer
  77. Bonjour docteur Pallure, comme dit précédemment je ne vois le chirurgien que le 16 juin. Mais je suis convoqué régulièrement par le médecin expert de la compagnie d'assurance qui assure mon accident du travail. Il me dit que selon lui il ne faudrait rien faire compte tenu de mon âge et que les tissus cicatriciels vont consolider comme une suture mon poignet. Sachant que le médecin de l'assurance à un certain parti pris puisqu'il est payé par l'assureur qui désire minimiser mon incapcité à la mettre à néant le plus vite possible. Est-il possible que vu mon âge il ne faille pas intervenir pour une lésion du tfcc si ce n'est par blocage et mise au repos par orthèse. J'aimerais avoir votre avis. Bien à vous Oscar

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oscar, libre au médecin expert de penser ce qu'il veut, ce qui sera déterminant sera l'avis du chirurgien qui vous conseillera au mieux et qui devra consigner par écrit toutes ses constatations par écrit, de manière à pouvoir les opposer éventuellement à l'avis de l'expert de la compagnie d'assurance. Dr LP

      Supprimer