Préalables pour tous ceux qui désirent échanger avec l'auteur +++:

- aux visiteurs Anonymes qui posent des questions, l'auteur précise qu'il ne répondra que s'il y a, et c'est la moindre des choses, au moins un prénom, que la question soit posée au bon endroit, c'est à dire sur l'article du blog correspondant à la question posée et que la demande d'information si possible, pertinente, concise et bien formulée, contienne des renseignements cliniques: on ne soigne pas des images, mais une symptomatologie clinique.

- le plus souvent les questions posées sont redondantes et l'auteur a déjà donné la solution ou le bon conseil; il est donc recommandé avant de poser une question, de lire attentivement les commentaires qui font suite aux articles.

- si un article vous donne entière satisfaction, n'hésitez pas à recommander son contenu sur google (en bas de l'article), certains (très peu) d'entre vous le font, ça ne mange pas de pain et c'est un encouragement pour l'auteur à sans cesse améliorer la qualité des articles, ce qui n'est jamais une mince affaire.

- ce blog mis gratuitement à la disposition de tous, sans recours à la publicité a été conçu essentiellement pour informer et éduquer les lecteurs avec possibilité d'échanger avec l'auteur sur une pathologie ou un problème d’entraînement, uniquement par l'intermédiaire du blog et non par l'intermédiaire des résaux sociaux (facebook ou linkedin) et encore moins par téléphone ou boite mail.

- ce blog d'information ne peut pas être un lieu d'expression d’une quelconque insatisfaction ou agressivité envers quiconque ou d'échanges d'avis entre lecteurs sur leurs pathologies respectives. Merci de respecter ces principes et aussi de ne pas se cacher derrière un anonymat, potentiellement source de dérives. L'auteur encourage fortement tous les lecteurs qui ont une pathologie quelconque, d'être acteurs de leur santé, de bien se faire expliquer leur lésion par leurs médecins et les différents traitements permettant d'y remédier et de ne pas hésiter à re-consulter leurs soignants en cas d'évolution défavorable de leur pathologie.

Avis à tous les lecteurs:

"Un médecin du sport vous informe" répond à la demande de nombreux confrères, patients et sportifs. Il est le reflet de connaissances acquises tout au long de ma vie professionnelle auprès d'enseignants remarquables, connaissances que je me suis efforcé de rendre accessibles au plus grand nombre par le biais d’images trouvées sur le Net, qui sont devenues par la force des choses, la propriété intellectuelle de tous; si cela dérange, elles seront retirées. Certains articles peuvent apparaître un peu plus polémiques que d'autres et indisposer, toutefois il n'est pas question de tergiverser ou de se taire quand il s'agit de problèmes d'éthique, en particulier en matière de dopage et quand la santé des sportifs est en jeu, compte tenu du nombre élevé de blessures liées au surentraînement et à une pratique imbécile d'une certaine musculation, qui n'est plus au service de la vitesse et de la force explosive, les deux qualités physiques reines, qui ne respecte pas les règles de la physiologie musculaire et qui, au lieu d'optimiser la performance, fait ressembler certains sportifs body-buildés à l'extrême davantage à des bêtes de foire gavées aux anabolisants qu’à des athlètes de haut niveau.

Ce blog est majoritairement consacré à la traumatologie sportive. L'évaluation clinique y tient une grande place: "la clinique, rien que la clinique, mais toute la clinique" est dédié à mes maîtres les Prs Jacques Rodineau, Gérard Saillant et à tous les enseignants du DU de traumatologie du sport de Paris VI Pitié Salpétrière et en particulier aux docteurs Jean Baptiste Courroy, Mireille Peyre et Sylvie Besch. Mais aussi au Pr Robert Maigne et à son école de médecine manuelle de l'Hôtel Dieu de Paris ou j'ai fais mes classes, actuellement dirigée par son fils le Dr Jean Yves Maigne. Je n'oublie pas le GETM (groupe d'étude des thérapeutiques manuelles) fondé par le Dr Eric de Winter et ses enseignants, tous des passionnés; j'y ai peaufiné mes techniques et enseigné la médecine manuelle-ostéopathie pendant 10 années.

Un million de visiteurs depuis le samedi 16 avril 2016 à 12H 15, en à peine un peu plus de 3 ans d'existence. Si j'ai pu rendre service à quelques uns, ma satisfaction n'en sera que plus belle. Meilleur mois: septembre 2016 avec 54304 visiteurs, soit un peu plus de 1800 par jour.

En nombre de visites, l'article consacré aux Lombalgies surclasse tous les autres (de 80 à 100 en moyenne, tous les jours). Sa lecture attentive est recommandée à ceux qui ont mal au bas du dos et à tous les autres, à titre préventif. Les articles sur la traumatologie du poignet et de la main, les entorses et autres traumatismes fermés et les fractures du cou et du médio-pied sont à juste raison également très visités.

Dr Louis Pallure, médecin des hôpitaux, spécialiste en Médecine Physique et Réadaptation, médecin de médecine et traumatologie du sport et de médecine manuelle-ostéopathie, Pr de sport et musculation DE, médecin Athlé 66, comité départemental et ligue Occitanie d'Athlétisme et des fédérations françaises d’Athlétisme et de Gymnastique.

dimanche 10 février 2013

Tendinopathies des muscles longs de la cheville

Tendinopathies des muscles longs de la cheville.
Les tendinopathies des muscles longs de la cheville sont des affections d'hypersollicitation des tendons Péroniers latéraux (TPL) et Jambier postérieur (JP), ces 2 tendons assurant la stabilisation dynamique frontale de la cheville dans les mécanismes d'inversion et d'éversion du pied, sont énormément sollicités dans la pratique sportive.
TPL et JP se réfléchissent dans les poulies ostéofibreuses de la Tibio/ tarsienne et coulissent dans des gaines conjonctives et peuvent souffrir par:
- microtraumatismes répétés du pied ( danse, patinage, course à pied).
- troubles statiques congénitaux du pied ou acquis ( pied creux; pied plat).
- conflit avec chaussures de sport ou avec les reliefs osseux du pied modifiés par la pratique sportive ou secondairement à des traumatismes.
-traumatique unique responsable de luxation ou de rupture de ces tendons longs.
Ces tendinopathies peuvent revêtir plusieurs aspects:
- soit tendinopathie d'insertion ou enthésite
- soit tendinopathie stade 4 de Blazina  avec rupture
- soit luxation
- soit ténosynovite exsudative avec signes locaux: tuméfaction douloureuse, cylindrique, molle; impression tactile d'empâtement, de fluctation.
Il faut rechercher en 1ère intention : les maladies inflammatoires ( Polyarthrite rhumatoïde ou Spondylarthrite ankylosante), voire infectieuses à BK.
- soit ténosynovite sténosante : le tendon coulisse mal dans la gaine sténosée avec tuméfaction locale douloureuse et mobile qui suit les mouvements du tendon: exemple du LPL dans le canal cuboïdien .
- soit ténosynovite crépitante  par conflit: crépitations perçues par le sportif et l'examinateur à l'évaluation clinique.
I/ Tendinopahies des Péroniers (fibulaires) latéraux (TPL)
Les péroniers latéraux sont au nombre de deux: ils stabilisent l'arche plantaire externe et sont maintenus par 2 renforcements fibreux : les rétinaculum supérieur et inférieur.





- le CPL( court péronier latéral ) est satellite de la malléole externe: d'abord rétro puis sous malléolaire, il s'insère sur l'apophyse styloïde du 5ème Métatarsien.
 Il est éverseur du pied.
- le LPL ( long péronier latéral) cravate le cuboïde pour aller s'insérer sur le tubercule externe du 1er Métatarsien.
 Il abaisse le 1er rayon du pied. Les TPL peuvent être le siège de lésions diverses:
1- tendinopathie exsudative
2- ténosynovite sténosante microtraumatique ou post traumatique :
douleurs rétro malléolaires, boiterie; diagnostic par l'échographie ou l'IRM; traitement par infiltration.
3- subluxation ou luxation des TPL par lésion du rétinaculum avec 3 stades:




a/ décollement du rétinaculum : les tendons s'échappent vers l'avant.
b/ arrachement de l'insertion osseuse du rétinaculum avec image radiographique latéro malléolaire sur les radiographies (équivalent de la fracture de Segond) au genou.
c/ rupture du rétinaculum:
 ML: chute en avant et contraction réflexe des TPL; ou inversion forcée ( marche sur balle de tennis) et contraction brutale réflexe des TPL; ou dorsi flexion forcée; ou flexion plantaire forcée. 
Diagnostic difficile si lésion des TPL isolée: douleurs, oedème externe, claquement initial, ressaut externe, palpation des TPL et en avant des TPL; souvent associée à entorse externe du LLE (ML en inversion) ou à entorse antérieure ( ML en flexion plantaire forcée).
Traitement: le traitement conservateur orthopédique est souvent décevant, il faut lui préférer chez les sportifs le traitement chirurgical qui donne de bons résultats.


     
4- syndrome fissuraire des TPL.
Le syndrome fissuraire correspond à un écrasement du CPL par le LPL. 
Clinique:
Cheville douloureuse en rétromalléolaire et instable fonctionnellement mais sans laxité ligamentaire et signes sur les tendons péroniers latéraux (TPL): triade de la Tendinopathie (contraction résistée, étirement, palpation); aucun signe de rupture; les TPL sont en place et sur les radiographies il n'y a
pas d'écaille osseuse latéro malléolaire.
Diagnostic
Par l'échographie ou l'IRM  avec les 4 stades fissuraires.
Traitement
Les injections de PRP sont une bonne indication dans les premiers stades.  A un stade avancé, la chirurgie est inévitable.
II/ Tendinopathies du Jambier (Tibial) postérieur


              


Anatomie fonctionnelle
Le Jambier postérieur a un rôle de premier plan dans la statique du pied : c'est le soutien principal de l'arche interne et le gouverneur de l'articulation Médio-tarsienne de Chopart et de la Sous Astragalienne en les stabilisant du côté interne.
Rôle également dans la dynamique du pied comme propulseur avec le triceps sural, les fléchisseurs et les TPL, il participe à l'impulsion du pied. 
C'est l'inverseur principal du pied qui associe : flexion plantaire+ adduction+ supination. Il s'insère sur le tubercule interne du scaphoïde ( possibilité de scaphoïde accessoire); son trajet est rétro et sous malléolaire interne.
Les Tendinopathies du Jambier postérieur
sont de natures diverses:
1- ténosynovite de la gaine : infiltration ou synovectomie.
2 - tendinopathies : excision ou peignage chirurgical chez le jeune ou  médical chez le sportif plus âgé (PRP).
3- luxation par rupture du rétinaculum
4- fissures longitudinales : réparation chirurgicale ; PRP pour certains.
5- ruptures partielles: réparation ou totale: plastie avec fléchisseur commun dans le tunnel tarsien.
Clinique variable en fonction de la lésion:
- douleurs rétro et sous malléolaire interne
-  gène fonctionnelle à la marche , lors de la pratique sportive, stades de Blazina
- inspection: gonflement de ténosynovite; affaissement arche interne; valgus exagéré de l'arrière pied qui ne se réduit pas à la montée unipodale; pied en rotation externe , il y a trop d'orteils externes; triade de tendinopathie .
- si luxation: début brutal, gonflement et ressaut à la mobilisation.
- si rupture: force= 0 au testing contrarié et trou ou creux sous malléolaire interne.


                           
Diagnostic: radiographies pour le Scaphoïde accessoire; échographie, IRM car grande variété lésionnelle chez le jeune. 
Diagnostic différentiel: fracture de fatigue du scaphoïde; scaphoïde accessoire; fractures; entorses LLI ou du Chopart interne.
Traitement volontiers chirurgical chez le jeune sportif.

102 commentaires:

  1. je souffre depuis 2 ans de tendinites du tibial postérieur, pied plat...j ai tout essayé depuis 2 ans, kiné , ondes de chocs , infiltrations...opération du rallongement des jumeaux et arthrorise du tarse...rien ne fonctionne...je ne sais plus quoi faire et je souffre physiquement et psychologiquement...on me propose de me faire une injection de prp mais je ne sais pas si je dois le faire ,je ne connais pas; pouvez vous m aider ? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Caroline; pas mal de choses vous ont été proposées et rien d'efficace; ce qui marche c'est soit un peignage chirurgical, soit l'injection de PRP; avec l'accord de votre médecin traitant, orientez vous vers ces 2 options. Dr LP

      Supprimer
  2. bsr, merci de votre réponse , je croyais que l allongement des muscles jumeaux c'était cela le peignage ? alors qu'est ce qu'un peignage et est ce que l injection de PRP est vraiment efficace? je ne crois plus en rien aujourd hui et je pense que je ne guérirai plus...je pratiquai beaucoup la rando itinérante en montagne et sur chemin...aujourd hui je ne peux meme plus marcher 2 km...c est tres dure; et je voudrai guérir...merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caroline, si vous voulez un jour guérir, il ne vous reste que ces 2 options. Le peignage d'un tendon consiste a exciser les parties abimées de manière à ce que le tendon se régénère a partir des lamelles restantes saines. Dr LP

      Supprimer
  3. je vous remercie. je vais essayer l injection de PRP mais je ne sais pas du tout si ca fonctionne vraiment. merci

    RépondreSupprimer
  4. bonjour,
    depuis juin je suis victime d'une rupture partielle du long fibulaire droit avec dilacération. L'intervention chirurgigale est risquée selon le chirurgien, on m'a proposé une prp mais je ne sais qu'en penser car chaque fois on me répond qu'il faut essayer. Je ne sais que faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joel, les PRP peuvent être effectivement une bonne alternative. Dr LP

      Supprimer
  5. Bonjour docteur

    Apres un choc dans un match de foot , je me suis fracturé le gros orteil (P2) fin octobre.

    Apres ma 4 eme radio de contrôle , j'ai eu comme resultat , que ma fracture ne se remettrai plus , et que cela arrivé.

    Jai rattaquer le foot , début février et je ne ressent encore un peu la douleur quand j'y pense car j'ai peur que cela re casse.

    Est ce normal ? Dois-je rattaquer ?

    Ou dois-je consulter un chirurgien .

    J'aimerai rattaquer le foot cette année .


    Merci de m'aider .

    Cordialement

    Romain .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Romain, vous avez pu vous rendre compte que ce blog, c'est du sérieux; alors posez votre question au bon endroit, par exemple au niveau du chapitre consacré à la traumatologie générale et plus précisément sur celui de la traumatologie des activités physiques et sportives qui traite amplement des fractures de toutes sortes. Dr LP

      Supprimer
    2. J'en suis désolé . Je vais poser ma question au chapitre que vous m'avez indiqué .

      Merci

      Supprimer
  6. Bonjour , je ne sais pas si c'est le bon endroit voilà il y a 9 jours je me suis cassé M2 . Fracture communitive +alvusion 3eme et 4eme rayon ,j'ai été platrer avec l 'oedème énorme que j'avais aujourd'hui je n'ai que légèrement mal et le plâtre est bcp trop large je peux enlever mon pied!! Je marche dessus tres peu je n'arrive pas avec les béquilles et reste allonge que faire mon medecin est en v1cance pas de rdv avant.le 01/04 ,une botte de samson pourrait faire l affaire? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, vous n'êtes pas sur le bon article; merci de consulter celui sur les fractures des métatarsiens et des sésames du gros orteil. Dr LP

      Supprimer
  7. Bonsoir Docteur,
    Mon fils après plusieurs interventions du genou pour luxation récidivante de la rotule ayant nécessité une plastie du tendon rotulien puis un an plus tard il a souffert d'un arrachement osseux et a été réopéré. Depuis il souffre de douleurs importantes quasi quotidienne et l'irm a montré une fissuration longitudinale du tendon rotulien. Pourriez vous me conseiller sur le traitement à lui proposer s'il vous plaît ? le rhumatologue qui le suit parle éventuellement d'envisager un peignage du tendon
    Merci d'avance de votre réponse.
    Cordialement
    Mme BOUSQUET

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Madame Bousquet; merci de poser votre question au bon en droit, c'est à dire après l'article consacré spécifiquement aux tendinopathies rotuliennes et quadricipitales. Dr LP

      Supprimer
  8. Bonsoir,
    J'ai été opérée du tendon jambier postérieur (peignage) car pied valgus plat et douleur à la marche depuis près d'un an. A ce jour j'ai des semelles pour reconstituer une voute plantaire et on vient de me déplatrée depuis 15 jours. cependant le soir mon tendon est gonflé et me refait mal. Combien de temps pour guérir complètement ? Est ce normal ? Merci de votre avis médical
    A. Gart

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, la douleur après un certain laps de temps, n'est jamais une bonne chose et vous devriez en informer le chirurgien. En attendant, glace + allègement de l'appui avec reprise des béquilles et même prévention de phlébite par HFPM en sous cutané ou Xarelto per os, tant que la marche ne sera pas devenue normale. Dr LP

      Supprimer
  9. Bonjour,

    Merci pour cette réponse. J'avais en effet remis mon pied au repos avec coldpatch froid. ma kinésithérapeute qui vient pour rééduquer mon pied opéré me dit que je développe une tendinite à côté du peignage et que le tendon opéré manque de souplesse.... Je n'arrive pas à avoir mon chirurgien au téléphone ! Est-ce long de ce remettre de ce type d'opération car pour moi cela fait juste 1 mois et demi. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne, il n'y a pas le feu, mais consultez quand même votre chirurgien dès son retour. La réponse de votre kiné n'est pas pertinente, en attendant le retour de votre chir, suivez mes conseils. La récupération après chir d'un tendon est variable d'un individu à l'autre et peut aller du simple au double, elle est fonction de l'importance de la lésion et de la vitesse individuelle de réparation et votre chir est le mieux placé pour vous répondre. Dr LP

      Supprimer
  10. Rebonjour docteur,
    Mon chirurgien m'a rappelé et me demande de glacer, de prendre des anti inflammatoires et de marcher avec béquilles (bref tout ce que vous aviez préconisé dans votre mail! ) Par ailleurs, il me dit qu'avec l'opération de l'hallux valgus, création d'une voute plantaire en déplaçant les os des 4èmes et 5èmes orteils et peignage du tendon abîmé, mes appuis ne sont pas encore bien stables (je remarche depuis 15 jours)donc il se peut que je tire sur le tendon opéré ou que j'ai trop piétiné à un moment donné ? ! J'avoue que la douleur est surtout là quand je suis pied nus car avec le soutien de mes semelles orthopédiques, cela est moins douloureux. Toutefois je pensais (peut-être naïvement) qu'après un peignage et 1 mois de plâtre tout allait rentrer dans l'ordre très vite. Je vais faire attention à ne pas brusquer ma convalescence pour ne pas mettre en péril cette opération qui a modifié toute la structure de mon pied. Ma cheville manque de souplesse et mon tendon tire quand je suis à plat.
    Mon chirurgien souhaite toutefois que je marche un peu dans la journée pour que mon tendon se réhabitue... Qu'en pensez-vous ? Je me pose totalement ou pas ? J'ai un peu peur maintenant....
    Merci de votre avis

    PS / en moyenne quelle est la durée de récupération après une chirurgie du tendon ? Y a t-il un risque d'échec ? Peut-on assouplir un tendon ? Je dois retravailler dans 3 semaines et j'ai un poste debout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne, tant que l'appui est douloureux, il faut alléger en béquillant. L'essentiel est que dans 3 semaines vous puissiez reprendre votre travail sans douleurs. Si l'appui est encore douloureux, faîtes vous prolonger. Ne pensez pas à l'échec, ça va marcher et cet été tout ira bien. Dr LP

      Supprimer
  11. Bonjour,
    Je viens de rencontrer mon chirurgien qui me dit que ma cicatrice du peignage a quelques points d'adhérence (donc cela tire) et est dure (effectivement sensation de bout de bois à l'intérieur !). par ailleurs il me parle de bursite qui s'installe non douloureuse pour le moment. Je n'arrive pas à étendre mon mollet (cela tire derrière mon mollet quand mon talon est bien à plat.
    Il me demande donc de bien m'hydrater, de masser ma cicatrice régulièrement, d'attendre les 2 semaines de traitement avec Apranax 550mg. Après d'ici quelques temps, peut-être faire des ondes de choc ? ( De quoi s'agit-il ? est ce pertinent après un peignage ?) J'avoue angoissée un peu et j'aimerai votre avis. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne, l'intervention ayant 1 an d'âge, je ne pense pas que les anti-inflammatoires et les ondes de choc soit la réponse pertinente à des adhérences. Il faut libérer ces adhérences, soit manuellement avec l'aide d'un bon kinésithérapeute, soit en décollant un peu les adhérences grâce à de la Xylocaïne (principe de la mésothérapie, à faire par un médecin du sport). Si échec, avec l'accord de votre médecin traitant, ne pas hésiter à consulter un autre chir. spécialisé dans la chirurgie orthopédique chez les sportifs (il y en a dans tous les CHU et spécialement sur Paris et les grandes métropoles) pour une libération chirurgicale. Dr LP

      Supprimer
  12. rebonjour,
    Mon peignage est tout récent (2 mois) mais la douleur n'est pas partie avec l'intervention. En plus une bursite et un gonflement autour du tendon opéré s'installe. Voilà pourquoi mon chirurgien m'a remise sous anti inflammatoire, souhaite que ma cicatrice qui se durcit et adhère par endroits soit assouplie par ma kiné et me parlait éventuellement, pour plus tard d'ondes de choc !
    Cela m'interpelle car je me dis qu'il pense que l'opération du peignage n'a pas fonctionné en totalité ! Et que faire d'autre pour ne pas rester avec ces douleurs qui m'empêchent de vivre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne, vous ne m'aviez pas dit que le peignage était récent. Alors vous n'avez plus qu'a écoutez les conseils de votre chirurgien. Dr LP

      Supprimer
  13. Bonjour, depuis trois ans je souffre d'une tendinite du long péronier avec un claquement initiale et de légères luxations à la cheville gauche. Il y a maintenant 1 an que j'ai subit un peignage. Malheureusement, la douleur n'a pas cessez et mon chirurgien m'a répondu que la tendinite était maintenant chronique. De plus, il m'a aussi préciser que ce genre de pathologie ne pouvait pas arriver au deux chevilles alors que aujourd'hui j'ai exatement le même problème à la cheville droite. Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est depuis environ deux semaines mes chevilles se bloquent et je n'arrive plu à les bouger. Par la suite, ma médecin généraliste a remarqué que mon tendon à la gauche était légèrement déplacé sur la malléole externe. Le problème est que à chaque échographie, les médecins n'ont pas testé l'instabilité et pourtant on m'a dit que je n'en avait pas. En début d'année, je suis allée voir un spécialiste à Paris, qui m'a dit que je n'aurai pas dû subir un peignage car c'est réservé au sportif de haut niveau. Il m'a alors prescrit des talonnette anti-choc et des scéances de kinésithérapie avec ultrasons et massages en profondeur, sauf que cela ne me soulage plus et la douleur s'intensifie de plus en plus, jour après jour. J'aimerai savoir s'il y a une solution à mon problème, et si cette solution est une opération ou non? (Je tient à préciser que j'ai déjà fait deux infiltrations à la cheville gauche avant mon opération et qu'elles n'ont pas marché. j'ai aussi un IRM à faire de la cheville droite pour savoir s'il y a une fissure du tendon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, un peu complexe votre problème, aussi je vous conseille de revenir sur Paris et de consulter soit le Pr Jacques Rodineau qui consulte avenue de Versailles, soit le Dr Jean Baptiste Courroy à la clinique Nollet. Mes 2 confrères sont les grandes références en traumatologie du sport. Dr LP

      Supprimer
  14. Bonjour docteur je souffre également de douleurs sur l ensemble du pied de façon dégénérative depuis 3 ans joueur de football, skieur,snowboarder,course à pied vélo et piscine sont les activités que je pratiqué.. à la course mais aussi à la marche d intense douleur me traverse au niveau du cuboide mais aussi au niveau de la malléole interne. . Je suis allez voir plusieurs podologue qui m on fait des semelles pour affaissement de la voûte plantaire mais ça ne me soulage pas et cela accentue les douleur sur l extérieur du pied..Le diagnostic de tenosynovite du JP à été posé mais j'ai l'impression que mon tendon n est pas douloureux .. Les nombreuses injection de corticoïde que j ai faites ne m ont d ailleurs jamais soulagé..j ai plutôt l impression que mon pied ne fait plus correctement son travail d amorti et que quelque chose est bloqué dans l articulation de mon pied provoquant des douleurs irradiant l ensemble du pied..bref je ne sais plus quoi faire. . Merci par avance de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, difficile de vous aider sans diagnostic précis; il me paraît donc important que vous fassiez le point avec un bon service de médecine du sport proche de chez vous et qu'en attendant, compte tenu de vos nombreuses activités sportives, vos problèmes étant certainement liés avec un excès d'activités physiques, le plus sage est de vous ménager un tant soit peu pendant quelques mois et de ne conserver qu'une activité de type rameur en salle de sport sur appareil Concept 2. Dr LP

      Supprimer
    2. J'ai déjà testé les longues périodes de repos.. mais rien n'y fait.. je me dis que tout les traitements pour la tenosynovite ayant échoué peut être que la cause est plus mecanique.. Quel examens peut aider à préciser clairement le diagostic ? Merci

      Supprimer
    3. Antoine, rien ne remplace une bonne évaluation clinique qui permet de demander une imagerie ciblée en fonction des signes d'examen. La clinique, rien que la clinique mais toute toute la clinique disait mon maître le Pr Jacques Rodineau. A vous avec l'aide de votre médecin traitant de trouver le clinicien ad hoc. Dr LP

      Supprimer
  15. Bonjour,

    Je me suis fait opérée le 2 février dernier une tenosynovite de la cheville droite avec synovectomie (tendons peroniers latéraux droits). platre en résine pendant un mois. Depuis, j ai toujours mal et c'est gonflé autour de la malléole. Je fais du kine, ou la kine me masse et je fais des étirements mais c'es très douloureux. Je n'ai pas repris le travail car douloureux et gonflé. Est ce normal? le chir dit qu il n'y a pas d'algo, la kine doute...Quand puis je espérer ne plus avoir mal ? je commence des séances d' électrothérapie jeudi ... merci pour vos réponses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cricri, plus de 3 mois après une opération pour une téno-synovite des tendons péroniers latéraux, c'est évidemment un peu long. L'algo - dystrophie correspond à des critères cliniques et para-cliniques bien précis (consultez sur le blog l'article spécifique consacré à l'AND). Patientez encore un peu et au besoin revoyez le chir fin mai. Quant à vous dire dans combien de temps vous n'aurez plus mal, n'étant pas devin, je ne puis vous répondre. Dr LP

      Supprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. bonsoir on m a diagnostique une.lesion du retinaculum au niveau de mon tendon.tibial posterieur.depuis 3 ans un ressaut visible perceptible.douleur moderee sur certains mouvement provoques.une tenosynovite presente qui ne me fait pas trop souffrir.mais sur une course a pied depassant l heure cheville douloureuse.qu en pensez vous svp ?? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, continuer à courir avec ce genre de lésion sur le tendon tibial postérieur n'est pas une bonne chose; il vaudrait mieux solutionner le problème par une petite intervention. consultez un chir orthopédiste. Dr LP

      Supprimer
    2. bonjour et merci beaucoup.j ai vu 4 chir .1 seul proposait une.operation.pas sur du gain et lesion peu frequente.l immobilisation est longue ainsi que la reeduc.d apres eux ca n en vaut pas la.peine

      Supprimer
  18. de plus pied gauche diverses bursites qu on me.propose d infiltrer et un oedeme.sous chondral de la tete du meta du 1er rayon.j ai aussi un affaissement medio pied.la tete du meta est deviee.comme gonflee mais sans l etre.fourmillements picotements.pied irradie.stature debout penible a la longue.sport zn stand by depuis plus d un an.je deprime..on me.propose aussi d infiltrer l articulation mtp.
    traitement symptomatique.j ai vu divers podologues chir etc..pas.grand chose de plus.image liquidienne bi lobee de 7 sur 9 mm au niveau de la phalange proxymale du 1 er rayon.on suppose un kyste arthrosynovial.pas de lien avec l.oedeme ? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop confus la description de vos symptômes Grégory. Dr LP

      Supprimer
    2. oui desole.en gros bursites..affaissement medio pied qu on tente de corriger par des ortheses.on voit la tete de mon metatarse du 1er rayon tumefiee mais pas gonflee.on sent l os.j ai un epanchement liquidien au sein de l articulation mtp qui est un peu enraidie.une lame liquidienne juste au dessus le long de la phalange du gros ortei.symptomes : fourmillents picotements en journee.accentues au repos.ca irradie l avant pied en general.merci

      Supprimer
    3. oui desole.en gros bursites..affaissement medio pied qu on tente de corriger par des ortheses.on voit la tete de mon metatarse du 1er rayon tumefiee mais pas gonflee.on sent l os.j ai un epanchement liquidien au sein de l articulation mtp qui est un peu enraidie.une lame liquidienne juste au dessus le long de la phalange du gros ortei.symptomes : fourmillents picotements en journee.accentues au repos.ca irradie l avant pied en general.merci

      Supprimer
    4. bonjour , et merci beaucoup.j ai vu 4 chir .1 seul proposait une.operation.pas sur du gain et lesion peu frequente.l immobilisation est longue ainsi que la reeduc.d apres eux ca n en vaut pas la.peine
      Réponse: Grégory, si mes confrères chir pensent qu'il n'y a pas d'indication opératoire, ni de rééducation possible, il ne vous reste plus qu' à consulter un podologue pour qu'il vous façonne de bonnes semelles orthopédiques bien adaptées à votre handicap et de porter des chaussures confortables avec un bon amorti. Dr LP

      Supprimer
  19. bonsoir dr.je reviens vers vous.on me.propose des infiltrations d hydro corticoides pour des bursites inter meta.mais aussi pour une chondropatie de l articulation MTP.un oedeme osseux sous chondral de la tete du meta laisse penser a une chondropathie debutante.pourquoi ne pas opter pour une visco supplementation a ce niveau svp ? je n ai pas.eu ma.reponse par mon medecin.merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas Grégory, des infiltrations d'hydrocortancyl sont une bonne indication dans une bursite. Attendez de voir les résultats pour la suite, mais vous serez surement amélioré. Dr LP

      Supprimer
  20. tres bien merci Dr.donc la meme chose aussi pour l articulation MTP svp ? merci

    RépondreSupprimer
  21. tres bien merci Dr.donc la meme chose aussi pour l articulation MTP svp ? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas, voyez ça avec mon confrère. Dr LP

      Supprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Dr
    Je vous écris car on vient de me diagnostiquer par échographie une tendinite fissuraient de 1 cm longitudinal du tendon du tibial postérieur gauche à qqs cms de son attache au pied. J'ai 41 ans et je suis triathlete. Mon médecin du sport étant en congés jusqu'à fin Août, je souhaiterais savoir quelle solution me sera proposée et quelles dispositions je dois prendre en attendant? Puis je par exemple nager ou rouler sans même mettre en danseuse? Ou alors faut il tout mettre au repos voir même immobiliser? Au niveau douleur, ça va.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Yan, en attendant le retour de mon confrère, vous pourriez commencer par corriger les facteurs de risques s'il y a lieu: bonne hydratation, bon sommeil, bonnes chaussures, semelles ortho si besoin, sol meuble, etc et vous concentrer uniquement sur la natation et le vélo en raccourcissant les distances et peut être prendre du Profénid LP 100 mg: 1X2 et en protégeant votre estomac par de l'oméprazole. Il faut que vos activités entraînent zéro douleur. Dr LP

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse et votre réactivité!
      Je ne supporte pas les AINS et donc mon médecin ne m'en a pas prescrit. Quelles solutions me sera proposée pour la suite? Puis je déjà prendre rdv chez une spécialiste? Chir ou PRP? Quel est votre avis?

      Supprimer
    3. Vous pouvez toujours prendre l'avis d'un spécialiste et pour le reste, une tendinopathie à son début (1ers stades cliniques de Blazina) peut parfaitement guérir sans recours aux PRP ou à la chir. Dr LP

      Supprimer
    4. Une tendinite fissuraire peut être considéré comme de niveau 1?

      Supprimer
  24. Je ne raisonne que cliniquement (stades de Blazina). Dr LP

    RépondreSupprimer
  25. bonjour doc voila mes resultas Epanchement liquidien autour du tendon flechisseur de l hallux en faveur de stenosynovite d une plus grosse epaisseur de 4 mm + aspect epaissi et discontinu du ligament talo fibulaire anterieur + petite lame liquidienne autour du tendon tibial posterieure rien aux os que va t on me proposse pour ca merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher inconnu, je me fiche un peu de l'imagerie et lui préfère la clinique, on ne soigne pas des images. Dr LP

      Supprimer
  26. Bonjour Docteur j'ai une tendinopathie tendinopathie fissuraire tibial postérieur avec un épaississement de l'aponévrose de 4 mm. Mon médecin m'a prescrit le repos total sans marcher donc je suis en béquille et je ne pose pas le pied par terre. En moyenne combien de temps dure la guérison d'un tendon tibial fissuré?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Didier, si vous êtes très sportif, il vaut mieux consulter un chirurgien orthopédique pour un éventuel peignage; si vous êtes seulement actif, un traitement médical avec injections de PRP et kinésithérapie peut être tenté. Il faut au moins 2à 3 mois et parfois 6 mois et plus pour guérir. Les béquilles ne sont indispensables que si la marche est douloureuse. Dr LP

      Supprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  28. Merci pour votre réactivité.
    Je suis seulement actif, mais je travaille debout toute la journée.
    Pour l'instant je n'ose pas marcher car cela ne fait qu'une semaine mais d'après votre expérience dans combien de temps je devrais essayé de poser le pied à terre pour marcher?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous ai répondu Didier, béquiller n'est en principe pas indispensable. Si vous avez mal en permanence, c'est un stade 3 de Blazina et un avis chir est nécessaire. Dr LP

      Supprimer
  29. Merci docteur pour votre réponse et sur le compte rendu de l'irm il est noté
    "Net épaississement du spring ligament" vous serait il possible de me dire à quoi cela correspond?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le spring ligament est un ligament de soutien qui stabilise en statique l'arche interne du pied, son action est complétée sur le plan dynamique par le tendon jambier postérieur, inverseur du pied, qui équilibre et s'oppose à l'action des tendons péroniés qui sont éverseurs du pied. Dr LP

      Supprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  31. Et le fait qu'il y ait un épaississement du spring peut agir sur la fissure du tendon tibial ou l'épaississement correspond t il à une inflammation?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que vous ne comprenez pas les choses, tendon et ligaments internes du pied concourent à la même fonction de stabilisation du pied, les uns en statique (ligaments), les autres en dynamiques (tendons) Imaginez que le pied est un navire avec des haubans internes et externes qui s'équilibrent. Quand il y a un déséquilibre quelconque (mauvaise statique du pied par exemple, pas étonnant que tendon et ligaments du même côté souffrent. Dr LP

      Supprimer
  32. Merci pour cette réponse imager.
    Dans le cas d'un peignage du tendon tibial postérieur combien de temps en moyenne peut-on marcher après l'opération?
    Et en ce qui concerne l'injection plaquettaire comment cela se passe-t-il je sais que c'est en ambulatoire mais y a-t-il un délai de repos où peut-on marcher rapidement?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous poserez ces questions là au praticien qui vous prendra en charge, chacun ayant sa façon de faire. Dr LP

      Supprimer
  33. bonjour
    J'ai une tendinopathie fissuraire tibial postérieur, mon médecin m'a prescrit du flector pendant une semaine mais je ressens comme une petite insensibilité au dessus de mon pied et j,ai du mal a soulever mes orteils sauf le pouce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un type qui n'a pas de prénom et qui est infichu de lire l'avis préalable à tous les lecteurs. Sachez que ce qui m'intéresse dans une tendinopathie c'est son stade clinique (classification de Blazina) et en fonction de cette classification clinique, le traitement coule de source. Dr LP

      Supprimer
  34. Bonjour docteur,

        Je me permets de vous solliciter concernant un problème à la cheville qui ne cesse d'augmenter depuis 1an.
        Je m'excuse d'avance car c'est un peu long à expliquer...

        Voici ci-dessous la synthèse d'un IRM que j'ai passé il y a 5 jours :

        - Fissuration interstitielle longitudinale du tendon LFH siégeant sur 2 cm en regarde du carrefour postérieur, àl'origine d'un état inflammatoire local.
        - La discrète synovite sous-talienne semble plutôt de nature réactionnelle compte tenu de l'absence d'anomalie morphologique de l'articulation par ailleurs.
        - Séquelle de lésion ostéochondrale de 8mm du coin supéro-latéral du talus, sans oedeme associé ni synovite talo-crurale.
        - Séquelle d'entrose grave des plans médial et latéral de la cheville incluant notamment un épaississement en hyposignal du faisceau tibio-talien.

        J'ai été opéré il y a 3,5 mois d'un conflit au carrefour postérieur (arthroscopie pour "enlever un bout d'os et agrandir la gaine du tendon").
        J'avais de très forte douleur avant l'opération(impossibilité de pousser quelques chose, de sauter, de danser et même maintenant de marcher).
        Je suis dans le même état depuis cette opération, c'est donc pourquoi j'ai consulté un autre médecin qui m'a fait passer cet IRM.

        Ces douleurs ont commencées en aout 2015 à la reprise du "Football" (sport que je ne pratiquais plus depuis 2 ans).
        Avant la reprise de ce foot : Ultra Trail montagne + course à pied (10 / 15km) plusieurs fois par semaine

        Je me tourne vers vous car je suis complétement perdue et désespéré avec ces douleurs chroniques...
        Pensez-vous que je pourrait retrouver un état de cheville suffisant pour reprendre le trail et existe-il des traitements pouvant les résoudre ?

        Merci de votre aide,

        Anthony

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour Anthony, si vous êtes un tant soit peu lecteur de ce blog et lu le préalable, vous vous apercevrez que je suis avant tout un clinicien. Or vous me décrivez surtout un IRM et dans vos antécédents vous parlez d'une intervention sur le carrefour postérieur. Lisez attentivement tous les articles sur la traumato du pied, tout est dit. si vous ne comprenez pas, veuillez reformuler votre demande de manière explicite. Dr LP

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour,

    J'ai bien lu le préambule et certaines parties du blog notamment sur les "Tendinopathies des muscles longs de la cheville".
    Ce blog étant majoritairement consacré à la traumatologie sportive et mon problème se situant au niveau du tendon "Long fléchisseur de l'hallux" survenu à la suite de graves entorses durant des pratiques et reprise sportives (après intervention chirurgicale liées à celles-ci), je pensais peut-être pourvoir trouver quelques éléments de réponses sur ce blog.

    Veuillez m'en excuser,

    Anthony

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas bien ou vous voulez en venir Anthony, vous avez pourtant dans ce blog des réponses précises (avez vous au moins lu l'article consacré aux tendinopathies et processus de réparation tendineuse); une tendinopathie fissuraire peut se traiter par injections de PRP ou par chirurgie de peignage, mais ce n'est pas à moi de dire quelle est la solution la plus adéquate, mais à l' orthopédiste qualifié qui va vous prendra en charge et que vous pouvez trouvez en Province dans les services d'orthopédie des CHU et sur Paris à la clinique du sport dans le privé et au CHU Pitié Salpétrière pour le public. Dr LP

      Supprimer
  37. Bonjour je vous expose mon problème il y a 4 ans de sa je me suis fait une grosse entorse de la cheville droite qui après immobilisations ne ct pas arrangé suite à une insistance de ma pare au prêt des médecin qui me prenait limite pour un menteur par rapport à mes douleurs je me suis renseigné et j'ai trouver un diagnostic à mon mal.après avoir exposé ce site à mon médecin il m'a diriger vers un chirurgien qui a conclu à une rupture du retinaculum des long fibulaire après opération je ne peut plus relever le pied ni marcher sans douleur intense dernière la maleol. Il m'à fait une autre opération pour voir si il n'y avait pas d'adhérence et toujours rien la douleur reste la même. Pouvais vous me dire quoi faire car la je suis à bout merci cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de lire l'avis préalable par les lecteurs qui veulent échanger avec l'auteur. Dr LP

      Supprimer
  38. Bonjour,
    Sportive de haut niveau en Rugby, j'ai une douleur à la cheville depuis 5 mois. Je portais des semelles pour des problèmes de posture. Le médecin du Pôle France m'a conseillé de les quitter. La douleur persistant j'ai passé un IRM le 19 octobre le compte rendu indiqué une rupture du tendon tibial postérieur. Vu le spécialiste le 3/11, il m’indique qu'il est impossible au vu de l'examen clinique qu'il soit rompu. Il me prescrit des semelles, une échographie de contrôle et une infiltration sous échographie. Le 17 octobre, le radiologue qui fait l’échographie, trouve le tendon inflammé c'est tout. Le 22 octobre, le médecin qui fait l'infiltration me dit que ce tendon est rompu, m'infiltre tout de même et me fait également une ponction. Je ne sais plus que penser, j'ai très peur de devoir arrêter définitivement mon sport.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lou. Le diagnostic d'une rupture quel que soit le tendon est clinique (stade 4 de blazina, contraction résistée en inversion du pied impossible et surtout à la place du tendon qui s'insère sur le tubercule du scaphoïde (relief en dedans du médio-pied), il y a un trou. Pour le reste, mes collègues ont tout faux, dépêchez vous d'aller consulter un chirurgien spécialiste du pied du sportif, vous en avez dans tous les CHU. Tenez moi informé. Dr LP

      Supprimer
  39. merci..
    J'ai RDV le 1/12 avec un médecin de Medipole (Toulouse) spécialiste du pied mais pas spécialement du sport. Mais si j'ai bien compris seul le diagnostic clinique est fiable, les interprétations sur IRM ou échographie peuvent donc être erronés?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rebonjour Lou, je répète: dans mon expérience, une tendinopathie est un diagnostic clinique que vient conforter l'imagerie: écho et ou IRM. Suivant le stade de tendinopathie le traitement est médical (stade 1et 2): ains, infiltration, PRP dans les tendinopathies fissuraires, Stanisch en excentrique, ondes de choc, MTP, etc, soit chirurgical (stade 3 et 4): peignage, plastie, etc; ça c'est la théorie. Ensuite c'est le médecin ou le chir qui examine qui décide avec le consentement éclairé du patient. Dans le haut niveau, sur le tendon tibial postérieur, je demande toujours un avis chirurgical (qui peut le plus peut le moins) et le chirurgien décide du traitement le plus adéquat médical ou chir. Dans votre cas, le confrère qui vous a examiné fait un diagnostic de rupture (qui relève de la chirurgie, mais décide de vous infiltrer ( là je ne comprends pas bien). Dr LP

      Supprimer
    2. Bonjour,
      je suis opérée lundi 19 à MEDIPOLE TOULOUSE pour une tendonese du tibial postérieur. Le tendon est effectivement rompu mais dans sa partie haute à la limite de l'insertion musculaire. Chirurgien et radiologue n'avait jamais vu cela....ils pensent la blessure ancienne. 45jours d'immobilsation et au moins trois mois de rééducation. Il m'a cependant assuré que je reprendrai mon sport et ce à haut niveau.

      Supprimer
    3. Bonjour Lou, ce n'est pas rare qu'un tendon se rompe au niveau de la jonction myo-tendineuse et au risque de me répéter, le diagnostic est avant tout clinique et il existe toujours un point exquis au niveau de la lésion quel que soit le niveau: enthèse, corps du tendon, jonction avec le muscle, qu'une échographie avec un opérateur compétent ou un IRM chez les sportifs de haut niveau viendront confirmer. A Médipole Toulouse, il y a des gens de qualité. Tenez moi informé pour la suite. Dr LP

      Supprimer
  40. Bonjour, je pratique le demi fond (800m) intensivement et j'ai ressenti une douleur sous la malléole interne. L'échographie et l'irm ont révélé une tenosynovite au niveau du tendon tibial posterieur dans la région retro et sous malleolaire avec un épanchement peri tendineux. Le tendon lui apparait sans fissure. J'ai ralenti l'entraînement tout en faisant de la physiothérapie chez le kine. Un kt tep me permet de courir presque sans douleur. Que conseilleriez vous ? Je souhaite guérir le plus vite possible pour reprendre l'entraînement afin d'être performant lors des échéances importantes à venir

    RépondreSupprimer
  41. Ma douleur correspondrait au stade 3a de la classification de balzina (sans le kt tep). Je ne ressens rien à la marche la douleur apparaît lors de la course ou lors d'un mouvement d'extrême supination

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Thib, vous devez interrompre momentanément au moins déjà 1 mois à 45 jours la course à pied, à remplacer par du vélo, rameur , gaînage etc et vous faire traiter par un confrère spécialisé en traumatologie sportive qui a dans sa palette tout un tas de moyens thérapeutiques à sa disposition: infiltration de dérivés cortisonés ou d'acide hyaluronique, des ondes de choc, des étirements associés à un travail excentrique type Stanish. S'il n'y a pas de fissures, les PRP ne sont pas indiqués. Dr LP

      Supprimer
    2. Je vous remercie de votre reponse. La natation et l aquajogging sont-ils proscrits ? Je vois un medecin specialise ce vendredi. Les infiltrations dans les zones tendineuses font l objet de débats. Qu en pensez vous?

      Supprimer
  42. Bonjour Doccteur, Pascal 30 ans, Pour faire bref je viens de Strasbourg et j'ai besoins d'un chirurgien compétent pour un tibial postérieur douloureux depuis 16 mois suite à gros trauma au foot. Merci d'avance, j'ai besoins d'une excellente clinique. Pourriez-vous me conseiller ?
    PS: très bon article.
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pascal, sur Strasbourg, rapprochez vous du Dr Christian Lutz qui vous conseillera au mieux. Il y avait dans le temps, le PrJean-Henri Jaeger, la diva des chirurgiens, spécialiste de la traumato du football, mais j'ignore s'il opère toujours. Dr LP

      Supprimer
  43. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour,

    J'ai une tendopathie du tibial postérieur depuis le 1er décembre et le gonflement est toujours présent.... J'ai coupé pdt 2semaines la course à pied mais ça n'a pas réellement réduit le gonflement... Je met pourtant de la crème anti-inflammatoire tous les soirs dessus...

    Avez vous des conseils à me donner ? Je suis sportive quotidienne mais cela m'empêche de pratiquer la course à pied en ce moment alors que j'ai le semi marathon de france au mois de mars et les cross qui arrive j'aimerai bien en être débarrassé.

    Merci d'avance pour vos conseils avisés.

    Bien cordialement,.

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour Juliette, si vous êtes sportive, dépêchez vous de consulter un bon orthopédiste qui décidera de la conduite à tenir vous concernant en fonction de la sévérité clinique de votre tendinopathie AINS, MTP, travail excentrique type Stanish, PRP, peignage. Penser qu'une simple pommade AINS puisse
    venir à bout d'une tendinopathie, chez un sportif c'est à peine croyable. Dr LP

    RépondreSupprimer
  46. Bonjour,

    merci pour votre site bien documenté et accessible.
    Je sollicite votre avis concernant une douleur. Activités sportives plusieurs fois par semaine, 30 ans.
    Septembre 2015 : torsion de la cheville droite en marchant dans un trou au retour de plongée, pas d'oedeme, marche en trainant la patte, amélioration dès le soir même.

    Septembre à février 2016 : plusieurs séances par semaines de nage avec palmes de plongée, randonnées de 2 à 3 heures. Pas de douleurs.
    Douleur fulgurante et nette en coup de couteau à l'arrière du talon droit lors d'une randonnée, retour en trainant la patte, douleurs qui s'intensifient dans les semaines suivantes après l'effort.

    Depuis, malgré plusieurs mois de repos, des AINS, glaçage systématique, 10 séances de kiné, les douleurs reviennent lors du port de chaussures à talons, dès 100 mètres en brasse ou une voie d'escalade.
    La douleur est principalement au repos, la nuit, passe en 4 à 7 jours et revient dès la moindre sollicitation.

    Un IRM en avril notait : "discret aspect de tendinopathie latérale et fine lame d'épanchement du compartiment postéro-latéral"
    Je ne sais plus quoi faire, mes activités me manquent et la douleur est toujours présente.

    Que me conseillez-vous, comment orienter la suite de la prise en charge ?
    Merci de votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laurie, votre post n'est pas clair et je peux difficilement vous aider; en effet si l'on suit l'histoire de vos problèmes: dans un premier temps vous parlez d'entorse de cheville, ensuite en 2016 de douleur fulgurante du talon, mais sans diagnostic clinique, et non étayé par une imagerie à minima comme une échographie par exemple. Ensuite vous faîtes des séances de Kiné: mais sur quelle lésion? Puis un IRM dont le compte rendu est aussi flou que le reste. Alors la première des choses à faire est de consulter un médecin de traumatologie sportive qui va vous examiner cliniquement et avec peut être l'aide d'une imagerie ciblée vous donnera un diagnostic lésionnel précis d'ou découlera une prise en charge adaptée qui sera d'autant plus efficace qu'elle sera en rapport avec une lésion précise. Dr LP

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      En effet ce n'est pas simple de décrire un an de douleurs en quelques lignes.
      avez-vous des professionnels dans la région de Lyon à m'indiquer ? Merci et bonne soirée à vous

      Supprimer
    3. Bonsoir Laurie, tâchez de vous rapprocher du service de médecine du sport d'un CHU Lyonnais et vous y trouverez des gens de qualité. Dr LP

      Supprimer
  47. Bonjour,
    Tout d'abord merci pour vos informations et pour votre implication envers nous
    En septembre je me suis légèrement fais mal à la cheville au foot, rien de grave
    sur le coup (j'ai déjà eu de grosse entorse auparavant).
    Mais depuis une grosse boule dur est apparu sous la malléole interne de mon pied gauche, j'ai passé radio, échographie, irm, scintigraphie osseuse et infiltration mais rien n'y fais et les médecins on du mal à faire un diagnostic et à ce mettre d'accord..
    avez vous déjà vu ceci? Savez vous ce que ça peut être?
    C'est vraiment handicapant mais ils ne sont pas trop pour une opération..
    merci d'avance pour vos réponses, j'ai fouillé internet de fond en comble mais je ne trouve pas de solution..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour l'anonyme, commencez par lire les préalables. Dr LP

      Supprimer
  48. Bonjour Docteur,
    cela fait 2 mois que j'ai glisser et mon gros orteil est partie vers le haut avec un claquement et ma cheville est partie légèrement vers la droite, mon pied avait gonfler avec un blocage d'articulation et des douleurs, le lendemain je suis partie au urgences après avoir passer une radio on m'a diagnostiqué une grosse entorse, donc on m'a prescrit une attelle aircast et béquille pendant 20 jours, je suis rester 1 mois avec les béquilles et après j'ai du remarcher en boitant mais j'avais toujours mal surtout quand je met des chaussures et sans chaussures et mon pied change de couleur quand je le met par terre
    et enflammer sous le gros orteil et j'ai le gros orteil qui bloque
    et l'articulation, il y a une semaine je suis repartis refaire une radio on me dit qu'il y a pas de lésions osseuses et m'envoi faire une Echographie et la on m'annonce que j'ai une petite ténosynovite du long péronier a gauche, le médecin me prescrit du KKétoprofeine 100 mg et du Diclofinac,et m'a conseillé de marcher avec une Boot de décharge et des béquilles sans appuyer pendant 3 semaine et de me mettre au repos total. j'ai toujours des étirement sous le pied et sur le pied et la cheville fragile donc je met une chevillère, j'ai une formation qui débute début mars je ne sais pas quoi faire.pouvez vous me conseiller svp Docteur. je vous remercie d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hafida, sur une tendinopathie fissuraire des tendons péroniés, généralement il faut commencer par injecter des PRP et éventuellement opérer si échec de ces derniers. consultez un chirurgien orthopédiste spécialiste du pied. Dr LP

      Supprimer